Crimée : humiliée par Poutine, l’Otan va-t-elle précipiter la guerre ?

 LE YETI :

Après la Lybie, la Syrie, sans oublier les fiascos afghans et irakiens, l’Otan vient de se prendre un nouveau camouflet cinglant avec cette affaire de Crimée menée de mains de maître par ce malin de Poutine. Or le problème avec les empires humiliés, c’est souvent la fuite en avant guerrière.

Certains sont persuadés de cette issue dramatique, comme Paul Craig Roberts, ancien vice-ministre des finances de Ronald Reagan, tourné gauchiste avec l’âge :

« Cela fait longtemps que les nazis néoconservateurs de Washington s’agitent en vue d’une guerre contre la Russie. Ils veulent supprimer l’une des trois restrictions restantes (la Russie, l’Iran et la Chine) à l’hégémonie mondiale de Washington. »

D’autres fins observateurs n’y croient pas une seconde. C’est le cas de Robert Fisk, envoyé spécial de The Independent sur à peu près tous les fronts brûlants :

« Les dirigeants occidentaux n’ont pas les moyens de faire face à une guerre “imminente”. Donc, je suppose qu’ils vont se bricoler de vagues justificatifs — et laisser la Russie avaler un morceau de l’Ukraine. »

À la merci d’une étincelle allumée par des dingues

De fait les piètres sanctions sortis en représailles par les États-Unis et leurs comparses européens — le blocage des avoirs et l’interdiction de séjour d’une vingtaine de VIP russes et ukrainiens, quelle farce ! — semblent donner raison au goguenard journaliste britannique.

Plus vache encore, les places boursières semblent n’avoir plus d’yeux et d’oreilles que pour Poutine, ses faits et gestes ou ses déclarations. En témoignent leur rebond une fois constatés la volonté d’apaisement du nouveau tsar… et le ridicule assez risible des réactions de ses adversaires de l’Otan.

Sauver la face militairement, c’est bien beau, mais ça ne fait guère gagner de sous, du moins à court-terme. Et chacun sait que le court-termisme forcené est depuis longtemps la pièce-maîtresse de la finance mondialisée, n’en déplaise à Obama et à son amour-propre de maître du monde décontenancé.

Voilà donc la planète tiraillée entre le court-termisme des grigous et la folie suicidaire qui menace les empires chancelants. Pour l’heure, c’est le premier qui paraît encore devoir l’emporter. Mais gaffe, la moindre étincelle — une fuite en avant des dingues maladroitement mis en place à Kiev avec l’aide de l’Otan, par exemple — et tout peut dramatiquement s’enflammer.

Une chose est sûre : c’en est fini de la tranquillité des esprits pacifiques.

5 pensées sur “Crimée : humiliée par Poutine, l’Otan va-t-elle précipiter la guerre ?

  • avatar
    25 mars 2014 à 8 08 20 03203
    Permalink

    Vous oubliez la surpopulation planétaire qui hante l’esprit des imbéciles au pouvoir.

    Répondre
  • avatar
    26 mars 2014 à 8 08 49 03493
    Permalink

    Dans chaque pays dit démocratique, il faut que les dirigeants maintiennent deux partis politiques d’égale force pour laisser l’impression au bon peuple qu’il y a compétition et que son droit de vote est important. Tant mieux s’ils peuvent en maintenir un troisième pour venir brouiller les cartes et donner encore plus d’importance au droit de vote. Rien de mieux pour diviser la population. (situation idéale au Québec)
    Le système mondial fonctionne de la même façon, pour avoir des bons matches qui intéresseront le citoyen il faut avoir des équipes de même niveau.
    Depuis la chute de l’Union Soviétique les USA n’avait plus d’adversaire, il a été réduit à jouer des matchs de bas calibre et nous avons tous assisté à ses évènements plate à mourir ou l’égo des USA avait tout à perdre et rien à gagner.
    Le système à temporairement été débalancé.
    Nous assistons présentement à la CRÉATION par les dirigeants mondiale de deux équipes qui seront d’égale force soit la Russie et ses alliés, contre les USA et le G-7. Ce qui explique l’expulsion de la Russie qui était obligatoire. Maintenant nous pourrons tous assister à des matchs TRUQUÉS mais intéressants. Nous revenons à la situation idéale pour les dirigeants, soit 50% de l’humanité les bons et 50% les méchants.
    Par contre les problèmes fondamentaux ne sont toujours pas réglés. Le plus important étant celui mentionné par André soit la hantise de la surpopulation. Les dirigeants auront deux choix, soit créer une épidémie mondiale ou une bonne vielle guerre. La différence entre les deux; une ne détruit pas les infrastructures.
    Faites votre choix?

    Répondre
    • avatar
      26 mars 2014 à 11 11 14 03143
      Permalink

      Mon choix est fait, j’ai lu sur ce site quelqu’un qui se prenait pour Dieu et j’ai retenu une de ses citations, celui qui saura porter sa croix avec dignité celui-là je le suivrai.

      Répondre
  • avatar
    26 mars 2014 à 12 12 34 03343
    Permalink

    Bonjour!

    Détruire les infrastructures européennes pourrait relancer l’économie en Amérique du Nord! Dans cette optique, le méchant destructeur doit être russe, selon le NOM! Mais voilà, Poutine ne veut pas, ou ne veut plus jouer ce rôle, d’où l’impasse actuelle des psychopathes du NOM! D’où sa frustration! Et les critiques et les injures soutenues du NOM envers Poutine!

    Poutine leur résiste en quelque sorte! Il leur dit NON merci, pas cette fois-ci! Aller ! Passez votre chemin! Je ne suis plus dupe! Je ne marche plus! Je connais votre jeu! Et je le réfute!

    Que faire pour les disciples du NOM?… provoquer les russes de toutes les façons possibles pour qu’ils entrent en réaction! Mais jusqu’ici Poutine garde la tête froide, et ne veut plus être utilisé comme un pion stupide par ce bloc de prédateur comme par le passé. Ça chamboule leur plan en titi!

    Poutine veut cohabiter en Paix avec l’Europe, il souhaite plutôt qu’elle se prenne en main, et qu’elle coupe le cordon de dépendance avec le NOM et l’OTAN. Poutine s’oriente donc plutôt vers un monde Multipolaire, qu’un monde unipolaire, ou qu’un monde bipolaire.

    Ce monde de prédation ne tient en place que par la dualité, l’action-réaction, le bien et le mal. Que faire lorsque Poutine ne veut plus jouer au jeu de la dualité? Qu’il reste sur ses positions? Lorsqu’il réfute cette dualité et cette façon de faire et de concevoir les choses?

    C’est notre personnalité et notre ego à tous qui fonctionnent sur les prémices de la dualité! Notre Être lui n’est pas concerné par ce jeu de dualité. L’Être c’est l’Unité! Et l’Unité n’est pas l’unité installée sous les auspices de la peur, par le jeu des manigances, par la force de l’OTAN, par la manipulation de l’esprit des peuples de la terre.

    La seule liberté, c’est l’Unité Réelle, Universel, l’Être! Sûrement pas l’unité trafiquée qu’on tente de nous servir ou de nous vendre, cette copie, la fausse, et cette personnalité, la nôtre, celle que nous avions toujours cru être jusqu’à maintenant.

    La seule Liberté, c’est notre pouvoir de dire NON à la dualité! La voir pour ce qu’elle est, ne pas la juger, mais ne plus y adhérer; s’en soustraire, nous retourner, s’en détaché, la réfuter! C’est simplement ÊTRE l’Être que nous sommes tous, en Vérité, en Unité, en Paix, au-delà du jeu de la dualité!

    Et Poutine est dangereux, en ce sens, parce qu’il menace l’esprit de dualité de ce monde et de ses prédateurs, qui ne peuvent régner que par le jeu de la dualité, que par le jeu du « DIVISER »! Retourner les hommes contre les hommes pour se maintenir en place!

    Ce qui est important, et devait être prioritaire pour nous-mêmes, ce n’est pas le choix que les différents pôles ou blocs sur ce monde feront! C’est la liberté, que Nous-mêmes nous exercerons, que chacUN exercera! C’est la dualité d’hier ou l’Unité de l’Être d’aujourd’hui, ici et maintenant!

    Ce qu’il faut retenir c’est que la raison humaine est impuissante à régler la dualité intrinsèque de ce monde, le jeu géopolitique de ce monde. On ne règle pas la dualité par plus de dualité! Les règles par plus de règles! La complexité par plus de complexité! Le mal par plus de mal! La guerre par plus de guerres! La dette par plus de dettes! L’usure par plus d’usure! La pauvreté par plus de pauvreté! La précarité par plus de précarité! La richesse par plus de richesse! La croissance par plus de croissance! Le limité par plus de limites! Le pouvoir par plus de pouvoir! La sécurité par plus de sécurité! L’ego par plus d’ego! La personnalité par plus de personnalité!

    L’affaire de la Crimée n’a fait que de révéler à tous, la futilité du « deux poids deux mesures » de la raison humaine! La raison humaine est une putain, qui se vend au plus offrant, à l’argent, au pouvoir et au paraître.

    Il faut donc, réaliser, que la solution ne viendra jamais de la raison, de la négociation, de la diplomatie, elle viendra par la transcendance de la dualité du système et de nos personnalités à tous.

    Il y a l’Être, le nôtre, il y a tous les Êtres de la terre, les nôtres, et la transmutation de ce système de prédation mondial, ne se fera que par la transmutation de nos personnalités, qui fonctionne encore, pour s’aligner et prendre des décisions, sur des fondements qui reposent essentiellement sur la dualité : le bien et le mal.

    Et le bien et le mal pour la raison et pour la personnalité est toujours du domaine du relatif, jamais de l’absolu. C’est l’arbitraire en toute chose, et l’arbitraire se résume à la force brute et au pouvoir de l’argent pour les prédateurs de ce monde! En ce sens, la solution ne viendra pas de ce monde, elle viendra de l’Unité de nos Êtres.

    Bonne journée

    Répondre
  • avatar
    26 mars 2014 à 17 05 28 03283
    Permalink

    @Bidi

    Tu as parfaitement compris le cycle économique matérialiste des fous de l’avoir à tout prix mais qu’ils font payer aux autres. Ton niveau de conscience est développé au point que tu vois leurs jeux de manipulations.

    Développer la conscience devrait être le but de tout être humain mais ils n’ont d’yeux que pour ce désir insatiable d’avoir. L’Être est tout mais ils l’ont abandonné pour le paraître et l’avoir illusoire. Ils ont pris le mauvais sentier et sont perdus. Je leur souhaite de voir la lumière qui les remettront sur le droit chemin de l’Être.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *