Drones d’Ovnis !

OLIVIER CABANEL :

L’hiver 2014 a été marqué par un drôle de phénomène, l’apparition, à proximité de centrales nucléaires, d’objets volants mal identifiés, appelés par certains « drones »…les médias ont d’abord voulu faire porter à tort le chapeau à des organisations anti-nucléaires…et puis le mystère s’est épaissi.

Une fois la question de l’éventuelle responsabilité de ces associations anti-nucléaires écartée, (lien) les rumeurs sont allé bon train, certains animés par la théorie du complot, en vogue par les temps qui courent, ont pensé que c’était un « coup des lobbyistes nucléaires »…voire de militaires…et puis une autre hypothèse est née.

Rappelons que depuis octobre, et jusqu’à récemment, les survols de centrales par des engins non identifiés clairement se sont multipliés.

De Nogent-sur-Seine, (lien) à Creys-Malville, (lien) en passant par Bugey, (lien) Cattenom, (lien) Gravelines, (lien)  Chooz, (lien) La Hague, (lien) le Blayais…(lien) Penly (lien) Flamanville (lien), Saint Laurent des Eaux, (lien) Dampierre-en Burly, (lien) Fessenheim, (lien) Marcoule (lien)… peu de centrales nucléaires peuvent se flatter d’avoir échappé à ces survols inquiétants et depuis le 14 septembre, on en a comptabilisé pas moins de 31 pour 14 sites concernés par cette violation de l’espace aérien.

De plus ces « drones » sont silencieux, pratiquement indétectables par un radar et n’ont quasi pas de signature thermique.

Jean-Yves Déaut, président de l’OPECST (office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques) se veut rassurant : « il n’y a manifestement pas d’intention de réaliser des actes de terrorisme ». lien

Pour l’instant, s’il faut en croire Bernard Cazeneuve, tout est sous contrôle : « il y a des dispositions de prises à ce sujet. Il y a des enquêtes. Il y a des dispositifs de neutralisation qui existent  ». lien

Sauf qu’on pourrait faire remarquer au ministre que pour l’instant, la neutralisation a été un échec évident.

Pourtant, au-delà de ce genre de déclarations quasi martiales, se voulant sans doute rassurantes, rien n’explique la simultanéité de ces survols, pour des sites très éloignés les uns des autres, question qui devrait pourtant intriguer, car elles sont la preuve tangible que cette coordination de survols est tout, sauf réalisée par des amateurs.

On peut aussi s’interroger sur les déclarations lénifiantes d’EDF assurant pour une ixième fois que « ces survols sont sans conséquences pour la sécurité et le fonctionnement des installations  ».

Ce qui est assez contradictoire, puisque en même temps, l’entreprise nucléaire à décidé de porter plainte contre ces survols. lien

En tout cas, de Greenpeace, à stop Fessenheim, en passant par Alsace Nature, ils confirment n’être pour rien dans ces survols. lien

Avant d’aller plus loin, il faut faire un tour du coté de Fukushima, en février 2014, où l’on sait que des caméras postés tout autour du site filment en continu ce qui se passe, et c’est l’occasion de découvrir sur cette courte vidéo l’apparition d’objets volants, ou de phénomènes lumineux inexplicables tout autour de la centrale.

Le 26 mars 2011, des observateurs avaient pu filmer un étrange ballet d’ovnis à proximité de la centrale japonaise. lien

Puis en avril de la même année, un autre ovni a été filmé au dessus de la centrale encore fumante. lien

Peu après, probablement à l’été 2011, un autre objet, de grande taille, pour lequel certains ont voulu voir un « dirigeable », ayant la forme d’un cigare à survolé la centrale dévastée. lien

Les survols de centrales nucléaires par des ovnis ne sont pas une nouveauté, et un blog outre-quiévrain, en a recensé un certain nombre.

En octobre 2012, en Slovénie, au dessus de la centrale nucléaire de Krško, en aout 1990 dans l’ex Allemagne de l’Est, à Greifswald, en 1975 à Beaumont-Hague, au dessus de l’usine de fabrication de plutonium, les exemples se sont multipliés. lien

On pourrait aussi évoquer ces évènements qui se sont passé sur l’ex site des missiles nucléaires du plateau d’Albion, pour lequel de nombreux témoignages abondent. lien

Mais quel rapport avec les drones qui ont survolé les centrales nucléaires européennes ?

C’est le directeur de la centrale nucléaire du Blayais, Pascal Pezzani, qui ouvre le champ des réflexions, affirmant : « l’engin qui a survolé sa centrale en Octobre 2014 n’était pas un drone, il s’agissait d’un ovni  », ajoutant pour minimiser l’évènement : « il n’y a eu aucun impact sur la sûreté de nos sites  ». lien

Pourtant Jean-Pascal Breton, le porte parole de l’armée de l’air qui enquête sur ces survols de centrales reste pourtant convaincu qu’il s’agit bien de drones. lien

Mais revenons à nos objets volants.

Le 19 novembre 2014, Benjamin Dupuis, l’un des animateurs du blog « le mystère des Ovnis  » à contacté un quotidien, faisant part de plusieurs témoignages convergents affirmant avoir observé un ovni au dessus de la centrale nucléaire de Cattenom, alors que ces personnes étaient en observation le 10 novembre 2014 a toutes fins d’apercevoir l’un de ces fameux engins.

Après 2 heures d’attente, installés tranquillement sur le parking de la centrale, ils auraient aperçu, à 23h30, une « boule luminescente », ayant la même luminosité qu’un tube de néon, volant à basse altitude, entre 500 et 800 mètres, au dessus du lac Mirgenbach, ne faisant aucun bruit, et à une vitesse constante, (lien) ce qui n’a pas empêché le journal « le Parisien » d’écrire qu’un drone avait une nouvelle fois survolé la centrale nucléaire. lien

Alors, ces drones sont-ils autre chose que ce que nous avons bien voulu croire ?

Pour tenter d’y répondre, on pourrait regarder de plus près à ce qui s’est passé à Golfech, cette centrale nucléaire, qui comme les autres a eu la visite de drones….ou d’ovnis.

Afin de percer le mystère lié aux deux survols, ceux du 31 octobre, et du 12 novembre 2014, l’armée a pris les choses en main, sans succès pour l’instant.

Le colonel Christophe Daniel a mis au point un dispositif militaire, classé confidentiel défense, grâce a des stations radio goniométriques, appuyés par des hélicoptères « Gazelle », mais pour l’instant le mauvais temps à fait différer l’exercice destiné à identifier les pilotes pilotant les aéronefs.

Le survol de la centrale par deux drones n’avait pas permis aux gazelles » de mettre en échec le survol des drones, lesquels avaient disparus dans la région de Saint-Jean de Thurac, sans pouvoir être rejoints.

À noter que de nombreux témoignages ont été déposés en gendarmerie, faisant état d’ovnis, et non de drones, ce qui fait supposer à la presse régionale qu’il s’agit seulement de psychose. lien

Sur ce forum d’ufologues, de nombreux témoignages convergents sur le sujet.

On peut aussi logiquement s’étonner sur plusieurs points passés sous silence.

Quid du silence évoqué par de nombreux témoins, alors que les drones produisent logiquement des bruits d’hélice ?

Il existe bien sur des nano-drones très silencieux, mais leur taille minuscule, 10 cm, ne permet pas la comparaison. lien

Quid de leur présence la nuit, sous les intempéries, alors qu’il est tangible que les vrais drones sont difficiles à piloter la nuit…surtout lorsque la météo n’est pas clémente ?

Quid de leur taille, atteignant parfois les 7 mètres, alors qu’il est communément admis que les drones sont généralement de petite taille ?

L’ASV 100, dédié à l’aéro-surveillance possède bien un rotor de près de 3 mètres, mais bien loin des 7 mètres observés. lien

Et comment ne pas relever qu’EDF a régulièrement évoqué « des aéronefs assimilables à un drone  » ? lien

Le témoignage de Michel Turco, un ingénieur résidant à proximité de la centrale nucléaire de Golfech, lors du survol du 30 octobre est précis : « vers 21h, un point lumineux, faisant penser à un projecteur d’avion, émanant d’un engin volant a environ 200 mètres pas beaucoup plus haut que les tours de la centrale ».

L’envergure de l’engin est de 6 à 7 mètres… l’observateur note des « flashes en continu » laissant penser que des photos auraient pu être prises…. « L’engin, pourtant conséquent ne fait aucun bruit, alors que l’on entend un engin agricole, sur un coteau à droite, mais rien ne venant de cet objet ».

Les 2 « drones » aperçus près de Malville (l’ex-super phénix) le 3 novembre, dont l’un avait une envergure de 2 mètres, volaient à l’unisson, en pleine nuit, avec une météo pluvieuse et venteuse, sans la moindre difficulté, et l’Eurocopter de la section aérienne de gendarmerie de Bron (Rhône) n’a pu les retrouver malgré les équipements techniques sophistiqués embarqués. lien

Devant ce flots de questions, une seule certitude, en haut lieu, on tente surtout de rassurer, ou de se rassurer, voire de dissimuler…

Mais ce n’est pas une nouveauté, et comme dit mon vieil ami africain : « ce sont les trous creusés par les rats qui font tomber le cheval ».

L’image illustrant l’article vient de ovnis-direct.com

Merci aux internautes pour leur aide précieuse

Olivier Cabanel

Articles anciens

ils font voler les assiettes

Ils ont vu voler les assiettes

2 pensées sur “Drones d’Ovnis !

  • avatar
    1 février 2015 à 11 11 25 02252
    Permalink

    Le bon grain sera séparé de l’ivraie et transplanté sur une autre planète pour féconder une nouvelle civilisation, celle d’ici en est à sa fin, voilà pourquoi on voit de plus en plus d’ovins, ce sont les Dieux récoltant le bon grain.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *