Est-ce que Obama risque d’être assassiné?

Recherche menée par Robert Gil

Voici une petite phrase de William Blum qui mérite réflexion : « Si j’étais le président, je pourrais arrêter le terrorisme contre les Etats-Unis en quelques jours. Définitivement. D’abord je demanderais pardon – très publiquement et très sincèrement – à tous les veuves et orphelins, les victimes de tortures et les pauvres, et les millions et millions d’autres victimes de l’Impérialisme Américain. Puis j’annoncerais la fin des interventions des Etats-Unis à travers le monde et j’informerais Israël qu’il n’est plus le 51ème Etat de l’Union mais – bizarrement – un pays étranger. Je réduirais alors le budget militaire d’au moins 90% et consacrerais les économies réalisées à indemniser nos victimes et à réparer les dégâts provoqués par nos bombardements. Il y aurait suffisamment d’argent. Savez-vous à combien s’élève le budget militaire pour une année ? Une seule année. A plus de 20.000 dollars par heure depuis la naissance de Jésus Christ. Voilà ce que je ferais au cours de mes trois premiers jours à la Maison Blanche… Le quatrième jour, je serais assassiné. »

Éloquent, non ? Et sans aucune illusion sur qui détient le véritable pouvoir aux États-Unis. Alors maintenant, posons nous la question : Est ce qu’Obama risque d’être assassiné ?

Pour répondre à cette question, reportons-nous aux propos de Dwight Eisenhower, président et héros américain de la Seconde Guerre mondiale, prononcés en 1961 quand il quittait la Maison blanche dans son discours d’adieu. « Le complexe militaro-industriel est la conjonction d’un immense establishment militaire et d’une vaste industrie de l’armement, qui est une nouveauté dans l’histoire de l’Amérique. L’influence économique, politique et même spirituelle d’une telle conjonction se ressent dans chaque ville, dans chaque État, dans chaque département du gouvernement fédéral. Nous devons nous prémunir contre son influence illégitime« , avait déclaré Eisenhower. Les années qui ont suivi ont montré que les mises en garde de ce général et président expérimenté n’avaient pas été entendues. Le complexe militaro-industriel s’est transformé en principale force déterminant aujourd’hui la politique aussi bien nationale qu’étrangère de l’Amérique.

La promesse solennelle du président Obama de réduire considérablement les programmes militaires et la course aux armements, insurmontable pour l’économie américaine, s’en est allé rejoindre les grandes archives des paroles non tenues par Washington après la forte opposition du congrès américain, contrôlé par les protégés des groupes militaro-industriels. Le résultat est éloquent: les dépenses militaires des USA dépassent aujourd’hui celles de tous les autres pays du monde réunis. Pour le justifier il fallait inventer des ennemis : Al-Qaïda et Ben Laden ont tenu ce rôle avant de passer la main à Daech, mais maintenant c’est la Russie qui semble se voir attribuer le rôle principal.

Combien d’argent, sur l’immense dette publique américaine de 17 000 milliards de dollars, se trouve aujourd’hui sur les comptes de quelques centaines de propriétaires des groupes militaro-industriels en Amérique? C’est l’un des secrets les mieux gardés du monde. Mais la vie du 44e président des États-Unis d’Amérique, Barack Hussein Obama n’est pas en danger !

Alex TERRIEUR avec la complicité de son frère Alain

 

papier-chiot-300x229

8 pensées sur “Est-ce que Obama risque d’être assassiné?

  • avatar
    7 novembre 2014 à 13 01 40 114011
    Permalink

    Petite correction, la dette est de 17 thrillions et non pas milliards de $.

    Répondre
    • avatar
      7 novembre 2014 à 13 01 50 115011
      Permalink

      Ajoutez a cela le crime organisé italo/juif ayant infiltré la plupart des paliers gouvernementaux et fort probablement responsable de la mort de Kennedy, de la création de paradis fiscaux, de la privatisation a excès et bien sure des campagnes guerrières mondialiste.

      Répondre
      • avatar
        7 novembre 2014 à 16 04 56 115611
        Permalink

        17 000 milliards ou 17 000 billions ou 17 trillions de dollars sont équivalent. Tant qu’à thrillions ça me fais penser à thrillers, j’adore les thrillers.

        Répondre
  • avatar
    7 novembre 2014 à 16 04 13 111311
    Permalink

    Pour une tonne de véritable or j’accepte le contrat.

    Répondre
  • avatar
    8 novembre 2014 à 17 05 23 112311
    Permalink

    Un article qui m’interpelle profondément. Hier soir, je suis « tombée » sur un film des années 80 sur la guerre au Vietnam, et l’horreur – l’horreur pour tous, décadence des soldats, abus de pouvoir, détresse, cruauté, troubles de personnalité – et la hargne qui se développe parce que la peur coule dans les veines de ceux qui combattent ou sont pourchassés.

    J’aime particulièrement le premier paragraphe de l’article qui expose une réflexion de William Blum : « Si j’étais président, je pourrais … » Éloquent.

    Incidemment, c’est bien la guerre du Vietnam qui a totalement désillusionné M. Blum !

    Répondre
  • avatar
    9 novembre 2014 à 9 09 12 111211
    Permalink

    Curieux cette article ayant précèdé la ‘gaffe’ de CNN, qui a remplacé le nom Osama, en référence a Ben laden, par Obama !?

    Entre temps, Netanyahoo (vraie nom : Mileikowski ) hospitalisé d’urgence…Je crois qu’il a poussé un peu trop dernièrement, il est devenu gênant, peut-être ?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *