F.N, parti de l’Aine

OLIVIER CABANEL :

Le mois de Mars est fertile en évènements…le 20, éclipse du Soleil et printemps, le 21, marée du siècle, mais aussi risque d’éclipse du PS et risque d’une marée du FN lors des élections départementales, l’Aine décrochant le pompon avec un sondage donnant le parti d’extrême droite à plus de 40%…

Si ce sondage est confirmé au terme des élections, qu’est-ce qui pourrait changer pour les départements tombant dans l’escarcelle du FN ?

Marine le Pen affirme avoir tourné la page du fondateur de son parti, ne voulant plus qu’il soit considéré raciste, homophobe, antisémite, et affirme qu’il est devenu respectable, républicain.

Pourtant, sur le terrain ça reste à prouver, s’il faut en croire le « Nouvel Obs » qui, après enquête, sous le titre éloquent : « racisme, antisémitisme, homophobie, le vrai visage des candidats FN » a publié un article sur des candidats bien peu fréquentables. lien

La patronne du FN avait pourtant insisté auprès de ses candidats, leur recommandant de prendre garde à ne pas trop exposer en public des idées qui seraient mal vues, et surtout de se méfier des réseaux sociaux.

Un certain Jean-Francis Etienne, candidat en Lozère, n’en a manifestement pas tenu compte, en publiant sur son mur facebook un certain nombre de propos xénophobes, homophobes, ou antisémites que la loi pourrait poursuivre.

Le candidat frontiste n’y va pas avec le dos de la cuillère, il est prêt à couler un ou deux bateaux poubelle, ceux des migrants noirs, avec « quelques mines bien placées  », assurant au sujet de Christiane Taubira « qu’on saura bien la trouver lorsque éclatera le grand soir ». lien

Un autre, Michel Verdin, candidat dans l’Indre s’est fendu de propos bien peu citoyens : « les tsiganes n’ont plus leur place dans nos sociétés car ils n’ont pas su, ni voulu s’adapter à notre civilisation technologique (…) il y a bien d’autres communautés qui refusent de s’assimiler à nos valeurs républicaines : les Arabes et les Musulmans par exemple ».

Dans le même département, Catherine Cauzeret envisage de remettre l’apartheid au goût du jour. lien

Et quid du candidat Dominique Droin ? lien

Pourtant, en haut lieu, le parti frontiste avait mis en place une cellule afin de surveiller, manifestement inefficacement, les propos tenus par les candidats….certains ont pu être effacés de la toile, mais d’autres sont restés. lien

On y trouve des phrases assez révélatrices d’une certaine forme de pensée : « ces musulmans de merde, il faut qu’on s’en débarrasse »…ou une photo-montage représentant la ministre de la justice avec une pancarte « ramenez moi en Guyanne  », ce qui a provoqué le commentaire amusé de Marc André Domergue, secrétaire FN départemental adjoint des Alpes Maritimes, évoquant « une blagounette de pas très bon gout  ». lien

D’autres maniant aussi un humour discutable, ont proposé la photo d’un cochon habillé d’un voile, titrée « le porc du voile ». lien

Quant au patriarche fondateur, il est étonnamment tolérant, et il évoque au sujet des candidats départementaux du Front : « des zigotos, des gens un peu allumés ». lien

Alors bien sur, en haut lieu, la direction menace de les suspendre, mais après le dépôt de candidature, il n’est plus possible légalement de retirer leur titre aux candidats qui ont fauté.

Et puis, ce serait oublier que Marine Le Pen demande aux français de constater le bilan très positif, d’après elle, des maires fraichement élus, fière d’annoncer que tout se passe bien. lien

Sauf que justement, tout ne se passe pas si bien…entre les 10 salariés du centre social de Fréjus, qui pointent maintenant à Pôle emploi, et les atteintes à la culture, aux lieux de culte, en passant par des mesures discriminatoires, les augmentations de salaires de maires…pas une seule mairie gagnée par le FN n’a échappé aux dérapages. lien

La réalité indéniable se trouve dans les faits : au Pontet, les enfants de familles pauvres n’ont plus la gratuité de la cantine.

Joris Hebrard, le maire FN, interrogé, explique « qu’il faut bien trouver des économies ».lien

Mais quel est le programme réel pour ces départementales du parti frontiste ?

Pour le découvrir, même si ça pourrait avoir l’allure d’un gag, il faut découvrir les propositions de 2 candidats d’extrême droite, pratiquant l’humour involontaire, qui s’expriment sur cette courte vidéo, (1’54’’) pour se rendre compte que toutes les caricatures faites à ce jour sont largement obsolètes…

Les Deschiens n’ont plus qu’à aller se rhabiller… lien

Ce duo de choc, dont il faudra retenir les noms : « Guillemond et Delautre » se présentant dans le canton de St Denis1, nous offre un florilège allant de « l’expatriation de nos contemporains compensée par une immigration massive »…aux traditionnels « insécurité record, violence, trafic en tous genre, dégradation des biens privés et publics, chômage, désertification économique, médicale, policière » en passant par la fatale « insécurité routière provoquée par le délabrement et l’absence d’éclairage des axes routiers  » les candidats concluent sur un lot de promesses martelées avec conviction, en se lançant des regards complices « aucun communautarisme ne sera toléré  » parfumé d’un « la fierté d’être français » de bon aloi…la cerise sur le gâteau étant la phrase finale dans laquelle le candidat donne un coup de coude à sa candidate pour conclure d’une seule voix un « votez pour nous ! » du plus bel effet.

Il reste tout de même, dans les rangs du FN, quelques postulants lucides, comme un certain Romain Thomann, présenté à Colmar, se plaignant d’avoir été enrôlé de force, (affirmant qu’il n’est pas le seul dans ce cas) et se déclarant finalement incompétent au poste où l’a placé le FN. vidéo

Et puis, on assiste au retour comme candidats des exclus du parti, les plus radicaux de l’extrême droite : une dizaine au total qui, comme l’affirme « rue89 », répandent de nouveau leur haine sur les réseaux sociaux. lien

Si on remonte dans le temps, regardons le bilan des élus d’extrême droite en 2000 : Toulon, dont l’élu, Jean-Marie Le Chevallier, devra finalement s’acquitter d’une dette de 2 millions d’euros, payés par les contribuables…il écopera à l’occasion d’une amende de 15 000 euros et de 8 mois de prison avec sursis pour « emplois fictifs » (lien)…à Vitrolles, la Chambre Régionale des Comptes à dénoncé l’utilisation des frais de représentations (50 000 €) qui ont servis à financer des repas en dehors du cadre professionnel…à Orange, idem, le maire frontiste Bompard s’est offert sur le dos du contribuable billets de trains, nuits d’hôtels, cigares, soins en spa, de la literie… alors que le slogan de l’époque était « tête haute-mains propres  ». lien

D’ailleurs un bilan vérifiable a été fait prouvant que le FN n’avait rien à envier aux autres formations politiques.

Alors qu’à ce jour, il n’a eu que peu d’élus, le parti d’extrême droite bat tous les records en matière de délinquance avec un taux de condamnation de 15,68% dépassant largement l’UMP (3,12%), et le PS (1,94%).

En effet, entre 1997 et 2012, pour 357 mandats électoraux, il a totalisé 56 condamnations et mises en examen. lien

Cambriolage, apologie de crime contre l’humanité, fraude fiscale, trafic de drogue, violence avec arme, profanation de tombes de cimetière juif, diffamation, injures racistes, violences volontaires ayant entrainé une incapacité de travail, incitation à la haine raciale, faux et falsification, abus de confiance, délit de fuite pour avoir renversé un enfant, détournement de fonds, abus d’autorité, viol, usurpation de fonction, escroquerie en bande organisée, vol à main armée, banqueroute, travail dissimulé, coups et blessures, et meurtres…la liste est éloquente et probablement incomplète. lien

Pourtant les sondages sont formels, le FN va l’emporter largement…ces mêmes sondages qui affirmaient qu’en Israël, lors des dernières élections, le chef du gouvernement au pouvoir serait largement battu…ce que le résultat final à démenti…prouvant que les sondages ne sont pas toujours exemplaires.

D’ailleurs, la réalité est peut-être différente, certains politologues pensant que « tout le monde se fout des départementales »…(lien) et que le grand gagnant ne sera pas le FN, mais surtout les abstentionnistes, et les votes blancs, dont les voix seront bientôt comptées, sans pour autant être prises en compte, lors des prochaines européennes. lien

Aux dernières municipales, les abstentionnistes avaient atteint 36,45% faisant d’eux le premier parti de France…combien seront-ils cette fois ?

D’autres sont convaincus que les électeurs votent pour l’extrême droite, non pour une adhésion à ses idées, mais seulement pour punir ce qu’ils appellent avec raison « la trahison socialiste »…ou parce qu’ils se sont lassés de l’UMP

Il est vrai qu’entre un Sarközi qui assure une nouvelle fois qu’il a changé, et un Hollande qui, les trémolos dans la voix, tente encore la séduction, il y a de quoi avoir quelques doutes.

Comme dit mon vieil ami africain, tout comme Paul Valéry : « la politique est l’art d’empêcher les gens de se mêler de ce qui les regarde  ».

L’image illustrant l’article vient de « maisquiestarbon.net »

Merci aux internautes pour leur aide précieuse.

Olivier Cabanel

Articles anciens

une marée pas marrante

Réélu à sang pour sang

Laurent black blanc beur

tout ça pour une réélection

Noirs, nous sommes tous noirs

Si c’est ça la France…

les bannis de la république

Sarközi veut-il lancer l’islamophobie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *