France – Éducation nationale – réforme Belkacem

Rappel : Un vieux rapport de l’OCDE préconise la privatisation de l’Éducation nationale !

Sans avoir lu quoique ce soit de cette « réforme », j’intuite que c’est une contre-réforme de plus qui nous dirige encore plus vers la privatisation, comme d’habitude, en passant évidemment par l’autonomisation des établissements pour diverses raisons…

 Belkacem

Dis, tu en penses quoi, toi, de la réforme de la belle kassem ?

http://mai68.org/spip/spip.php?article8888

    Salut à toutes et à tous,

À la télé, j’ai entendu dire que c’était une réforme de gauche, mais la CGT est tout à fait contre, et le SNES assez contre. Le SNALC de droite est contre aussi.

Sans avoir lu quoique ce soit de cette « réforme », j’intuite que c’est une contre-réforme de plus qui nous dirige encore plus vers la privatisation, comme d’habitude, en passant évidemment par l’autonomisation des établissements pour deux raisons :

1°) Parce qu’aucun gros capitaliste ne voudra racheter TOUS les établissements scolaires d’un seul coup.

2°) Au lieu que les programmes soient nationaux afin que tout le monde soit à égalité, et que les diplômes aient la même valeur sur tout le territoire, ils veulent que chaque établissement ait des programmes choisis par les capitalistes locaux. Et tant pis si, une fois l’usine locale fermée, la personne ne peut plus trouver de boulot nulle part, ses études ne correspondant plus à rien !

La critique à faire de l’école reposait traditionnellement sur les points suivants qui ne seront certainement pas annulés, mais renforcés :

1°) Moins les gens ont de connaissances générales, et moins ils sont capables de se révolter. La philo et l’histoire sont très dangereuses. Peut-être le fait de savoir lire et écrire correctement est dangereux aussi. Il suffit aux esclaves de savoir remplir une feuille d’impôt. Pour le reste, l’orthographe SMS pour dire « je te kif » est bien suffisante.

4°) Quant aux math, ça ne rend que partiellement intelligent : Il faut savoir réfléchir intelligemment à partir d’axiomes qu’on doit accepter sans contestation possible. L’intelligence vraie consisterait à SAVOIR inventer soi-même les axiomes. Mais, ça fait longtemps que même la logique de base a été supprimée des programmes de math en collège.

5°) Dans un premier temps, le français sert à sélectionner les fils de bourgeois et petits-bourgeois. Car les enfants de prolos et de paysans n’ont pas le langage adapté aux matières littéraires, et seront donc immédiatement éliminés vers les filières « professionnelles », tout en leur disant que c’est pas grave, et même que c’est très bien : c’est ça, la propagande et la démagogie !

6°) Les maths viennent ensuite, et ensuite seulement, pour sélectionner parmi les bourgeois et petits-bourgeois celles et ceux qui acceptent de réfléchir juste avec des axiomes qui leur sont imposés sans aucune remise en question possible.

Avec une telle sélection, traditionnellement, arrivent au sommet du panier des fils de bourge qui sont capables d’être simultanément « intelligents » et moutons.

Bien à vous,
do
5 juin 2015
http://mai68.org/spip

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *