Grèce : 5 milliards « sans difficultés »

Note du Yéti : les lecteurs connaissent certainement BA. Il écume sur le fil de nos commentaires, là et sur Rue89, et y sème des infos plus pertinentes que celles d’agences de presse bien connues, avec des prises de position plus incisives que celles de nos chroniqueurs mondains du microcosme. J’ai décidé de lui faire une petite place sur mon blog. Voici sa première intervention…

La Grèce va rembourser vendredi « sans difficultés » 5 milliards d’euros de créances.

La Grèce va pouvoir rembourser vendredi 5 milliards d’euros de titres à court terme grâce à la levée de fonds menée en début de semaine pour compenser le retard de ses bailleurs de fonds UE et FMI à reprendre leur perfusion financière, a indiqué l’Agence de gestion de la dette publique (PDMA).

C’est la deuxième fois depuis août que le pays doit lever des montants exceptionnels à court terme pour tenir ses échéances. Mardi, il a levé 4,062 milliards d’euros en titres à un et trois mois, ensuite portés à 5 milliards par les offres non-compétitives, à des taux respectifs de 3,95% et de 4,2%.

Le ministre des Finances, Yannos Stournaras, a toutefois prévenu mardi que ces acrobaties financières avaient leurs limites, mettant en garde contre un risque très élevé de faillite du pays si UE et FMI continuaient à tergiverser pour débloquer le versement de prêts gelés depuis juin.

« Acrobaties financières » : c’est un euphémisme.

Lundi 12 novembre : la Grèce déclare qu’elle n’a plus un seul euro dans ses caisses : la Grèce annonce qu’elle sera incapable de rembourser un prêt de 5 milliards qui arrive à échéance le 16 novembre.

Mardi 13 novembre : la Grèce lance un emprunt exceptionnel de 5 milliards d’euros.

Trois jours après, vendredi 16 novembre : grâce à cet emprunt exceptionnel de dernière minute, la Grèce peut rembourser les 5 milliards d’euros.

En Grèce, le gouvernement navigue à vue : il n’a aucune visibilité au-delà de trois jours.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *