Grèce : le deuxième ultimatum

Jeroen_Dijsselbloem.jpg
Jeroen Dijsselbloem, président de l’Eurogroupe

LE YETI :

Après l’ultimatum de la BCE, voici maintenant l’ultimatum de l’Eurogroupe.

Vendredi 6 février 2015 :

La Bourse de New York a perdu près de 0,5% vendredi, plongeant dans le rouge en fin de séance après que Jeroen Dijsselbloem, président de l’Eurogroupe, a dit que la Grèce avait jusqu’au 16 février pour demander un prolongement de son programme d’aide, faute de quoi le pays risquait d’être privé de soutien financier.

En clair :

Lundi 16 février, si la Grèce ne demande pas officiellement un prolongement de son programme d’aide, la Grèce n’aura plus aucun soutien financier de la zone euro.

Et si la Grèce ne reçoit plus aucun soutien financier de la zone euro, elle sera obligée d’en sortir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *