Ils ont changé sa chanson

M

griffel-melanieMiley_1_-274eb

 

FERGUS :

Mélanie Safka était à Woodstock. Quelques mois après sa prestation sur cette scène légendaire, elle sort en 1970 un disque sur lequel figure une chanson chargée d’une étrange détresse : What Have They Done To My Song. Aujourd’hui encore, difficile de l’écouter sans éprouver un sentiment de nostalgie….

En cet été 1969, Melanie Safka, une jeune chanteuse pop de 22 ans, née dans le Queens d’un père d’origine ukrainienne et d’une mère d’origine italienne, ne s’est jamais produite devant une foule. Son public habituel est constitué des passants de Greenwich Village ou des étudiants de Temple University (Pennsylvanie). Arrivée à Woodstock le vendredi 15 août, elle est placée en stand by dans une petite tente du quartier des artistes tandis que Ritchie Havens ouvre le festival. Les heures passent. Melanie, paralysée par le trac, espère ne pas avoir à chanter, elle l’inconnue parmi tant de grands noms.

Peu avant 23 heures, la tente s’ouvre, et un organisateur demande à Melanie de se préparer. À l’extérieur, il tombe sans discontinuer une pluie battante. On parle de 500 000 spectateurs sur le site. Un vrai délire ! Dans cette ambiance surréaliste, Melanie Safka succède sur la scène du mythique Festival de Woodstock au sitariste indien Ravi Shankar.

Malgré ses craintes, la jolie chanteuse hippie parvient à surmonter son trac. De sa voix chaleureuse et légèrement rauque, elle interprète plusieurs chansons passées depuis dans la légende de ce festival hors normes. L’obscurité tombant, des milliers de lueurs de briquets et de bougies surgissent dans la nuit comme un formidable encouragement. Lorsque Melanie quitte la scène sous les ovations de cette foule extraordinaire, elle laisse la place au chanteur folk Arlo Guthrie puis à Joan Baez.

Quelques mois plus tard, Melanie s’inspire de l’expérience vécue à Woodstock pour composer, puis enregistrer avec les Edwin Hawkins Singers*, Lay Down (Candles In The Rain) en hommage aux innombrables lueurs de briquet qui ont accompagné sa prestation sur la scène de Woodstock.

Candles In The Rain devient tout naturellement le titre de l’album vinyle qu’elle publie en 1970 chez Buddah records. Outre la chanson éponyme, ce 33 tours comporte en 5e plage une étrange complainte intitulée What Have They Done To My Song**. Confrontée aux exigences du business musical qui lui a imposé une version écourtée de Lay Down au détriment d’une montée en puissance plus progressive des chanteurs de gospel d’Edwin Hawkins, Mélanie confie sa détresse dans cet opus où son désarroi de créatrice se change en un cri de colère impuissante. (Lien)

En mai 2015, la provocatrice mais généreuse chanteuse Miley Cyrus, lance Happy Hippie (HH), une fondation dont l’objectif est de venir en aide aux SDF appartenant aux minorités sexuelles LGBT (lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres) des États-Unis. Si l’on en croit la chanteuse, 40 % des sans-abris américains sont en effet LGBT, victimes la plupart du temps d’un rejet de leur propre famille dans un pays où prédomine encore une morale étriquée. Pour solliciter les dons à sa toute nouvelle fondation, Miley Cyrus fait appel à des artistes et les associe à cette œuvre humanitaire par le biais de clips vidéo auxquels elle participe.

C’est dans ce cadre qu’a lieu la rencontre entre Miley Cyrus et Melanie Safka. Cette dernière est d’autant plus partante pour soutenir cette cause qu’elle a toujours été connue comme une chanteuse libertaire sensible à la cause des opprimés et des accidentés de la vie. Le clip réalisé en cette circonstance – sans contrepartie financière – nous montre une Miley resplendissante face à une Melanie aux airs de vieille squaw assise devant son tipi. C’est Miley qui entonne What Have They Done To My Song avant d’être rejointe par Melanie dans un duo très émouvant et empreint d’une belle complicité. (Lien)

Un moment de pur bonheur musical !

* Ensemble de gospel popularisé en 1969 par « Oh Happy Day »

** Ce titre a été repris par différents artistes, tant américains qu’étrangers, notamment Ray Charles et Nina Simone. En France, c’est Dalida qui, l’année même de la sortie du titre original, a enregistré « Ils ont changé ma chanson ». Une pâle copie.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *