Incidents au Trocadéro : l’indigne message raciste du député UMP

jsv_optSi notre rubrique Ferme ta gueule ! n’existait pas, il eût fallu l’inventer spécialement pour lui : à la suite des incidents survenus au Trocadéro pour la célébration du titre du PSG entre forces de l’ordre, casseurs et hooligans, Jean-Sébastien Vialatte, député-maire UMP de Six-Fours-les-Plages (Var) a cru malin de poster sur le réseau social Twitter le message suivant : « Les casseurs sont sûrement des descendants d’esclaves ils ont des excuses, Taubira va leur donner une compensation« . A vomir. Vialate faisait allusion à l’interview donnée par la Garde des sceaux au JDD : « En outre-mer, il y a eu une confiscation des terres ce qui fait que, d’une façon générale, les descendants d’esclaves n’ont guère accès au foncier. Il faudrait donc envisager, sans ouvrir de guerre civile, des remembrements fonciers, des politiques foncières. Il y a des choses à mettre en place sans expropriation, en expliquant très clairement quel est le sens d’une action publique qui consisterait à acheter des terres. » On voit bien qu’il n’y a aucun rapport, mais vraiment aucun ! Du reste, l’indigne député UMPiste a effacé son message – trop tard ! et « dit regretter ce « tweet maladroit ». « Loin de moi l’idée de tenir des propos racistes. Le tweet concerne Mme Taubira et sa proposition d’indemniser les descendants d’esclaves. Il y en a assez de la repentance et des lois mémorielles. La France a souvent eu un passé glorieux, quelquefois odieux, mais il est temps que la France soit fière de ce qu’elle est ». Et de préciser : « Ce gouvernement trouve toujours des excuses aux débordements et la politique pénale de Taubira encourage les casseurs. Mais il était maladroit de ma part de lier les deux événements alors que l’actualité il y a quelques jours était la commémmoration de la traite des noirs. C’est un amalgame. Je regrette si mes propos ont blessé ». Franchement, des excuses comme ça, il peut se les garder l’ignoble personnage. Voilà la droite UMPFN d’aujourd’hui. Conclusion de l’article que Var matin consacre à ce sujet : « Alors que certains élus, notamment le député PS du Cher Yann Galut, réclament une sanction de l’UMP à l’encontre de Jean-Sébastien Vialatte, Christian Jacob, président du groupe UMP à l’Assemblée nationale, a fait savoir qu’aucune sanction ne serait prise. » Ben voyons. Mais un autre article de Var matin nous livre la réaction du célèbre amateur de pains au chocolat ayant escroqué la présidence du parti : « Jean-François Copé « condamne » des propos qui « conduisent à un amalgame ne correspondant en rien [aux] valeurs [de l’UMP]« . Ben voyons bis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *