Islam: le grand reniement de la Libre Pensée

Avec les affaires de crèches dans des lieux publics, la Libre Pensée* a connu une célébrité inhabituelle.

L’installation de crèches de Noël dans des mairies étant contraire à la séparation des Églises et de l’État, la Libre Pensée est dans son rôle en réclamant leur disparition. Toujours vigilante sur l’intrusion du catholicisme dans les affaires publiques et son financement par de l’argent public, la LP est beaucoup moins regardante sur l’islam où sa timidité confine quasiment au mutisme pour culminer dans l’ahurissant refus à appeler à la manifestation pour Charlie Hebdo du 11 janvier 2015.

 

La situation défie la logique : comment peut-on se présenter comme la meilleure association de défense de la laïcité et de résistance aux religions et, en même temps, n’adresser ses flèches qu’à l’Église catholique ? Pour la LP, l’islam serait la religion du pauvre, de l’opprimé, et sa dénonciation comme sa moquerie obéiraient à des motivations racistes. En d’autres termes, c’est nier qu’il soit naturel que les opinions et pratiques des musulmans tombent sous le feu de la critique et de la satire, comme pour n’importe quel autre système de croyances. Abritée derrière cette défense paradoxale, la Fédération Nationale de la Libre Pensée s’est opposée, depuis une dizaine d’années, à toutes les mesures qui visent à contraindre l’islam, et ses adeptes les plus obscurantistes, à respecter les principes de la laïcité.

1. Opposition aux signes religieux à l’école et à la loi du 15 mars 2004 qui les interdit

La LP « considère que le principe de laïcité, symbole et garantie de la liberté absolue de conscience est gravement mis à mal par la loi du 15 mars 2004″1, alors que l’application de la circulaire de Jean Zay, réclamée par la LP, aurait eu exactement le même effet. Dix ans après, la loi est un succès remarquable dans son efficacité.

2. Les menaces reçues par Robert Redeker

Après les menaces de mort pour blasphème émises contre Robert Redeker en 2006, la LP diffuse un exemple typique de communiqué du style « Oui mais… » dans lequel, après avoir expédié sa condamnation des menaces en quelques lignes, elle accumule les reproches à l’encontre de l’enseignant2. Son texte est aussi publié par les nouveaux amis de oumma.com3.

3. Contre la loi anti-burka

Alors que la LP s’est toujours gaussée des curés en soutane, elle s’oppose à la loi interdisant le port de la burka et du niqab dans l’espace public. Le congrès national de Peisey-Nancroix (août 2009) valide cette décision à l’unanimité4, signe de l’absence totale de débat contradictoire au sein de l’organisation.

4. Contre la laïcité dans les crèches privées, les centres de loisirs et chez les assistantes maternelles

En pratique, la LP est favorable au droit des accompagnatrices musulmanes de sortie scolaire à porter un voile5. C’est évidemment avec gourmandise que son communiqué a été reproduit sur le site de l’association musulmane Mamans Toutes Egales6.

5. Demande de repas convenables pour le judaïsme et l’islam

Sortie de nulle part, une étonnante revendication « Pour le droit de manger librement » est apparue dans le n° 570 de La Raison (avril 2012), le mensuel de la Libre Pensée. Une périphrase est assurément moins choquante que la demande, plus franche, de repas convenables pour les adeptes de certains monothéismes. Le fait que cette revendication n’ait jamais été exprimée auparavant montre bien que le déclencheur en a été les exigences de certains musulmans même si, officiellement, cela concerne autant le judaïsme que l’islam. Le faux-nez du respect des spécificités alimentaires des végétariens et végétaliens ne trompe personne.

6. L’affaire Baby Loup

La LP a manifesté une hargne constante contre la crèche Baby-Loup de Chanteloup-les-Vignes (Yvelines) où une salariée a dû être licenciée pour avoir refusé d’enlever son voile sur son lieu de travail :
– après l’arrêt de la Cour de Cassation7, 8 ;
– après la décision de la Cour d’Appel de Paris9 ;
– après une nouvelle décision de la Cour de Cassation10 ;
– à propos d’un appel paru dans Marianne11.

7. Contre l’application de la laïcité dans les entreprises privées

La LP s’est élevée contre la signature d’une charte de la laïcité dans l’entreprise Paprec12 au prétexte que, comme il s’agit d’une entreprise capitaliste, ses initiatives sont nécessairement à rejeter. La Libre Pensée est insensible au besoin de protéger le secteur privé des intrusions religieuses.

8. Refus d’appeler à manifester pour Charlie Hebdo le 11 janvier 2015

Suite à l’attaque contre l’hebdomadaire satirique, la LP s’est déclarée « horrifiée »13, naturellement, mais n’a pas appelé à participer à l’immense manifestation du dimanche. Sur Twitter, elle a même présenté le dessinateur Luz comme faisant partie des « donneurs de leçons »14.

Quelques jours après, incapable d’agir comme une vraie organisation antireligieuse aurait dû le faire en ces circonstances, elle tente d’évacuer son malaise en reprenant le cours routinier de ses actions et appelle à une manifestation le 5 décembre 2015 contre la loi Debré sur le financement public de l’école privée15. La cause est juste et nécessaire, bien sûr, mais il n’y a rien de moins mobilisateur pour un public non spécialiste qu’une loi cléricale connue uniquement des vieux routiers de la laïcité que sont les membres du politburo de la rue des Fossés-Saint-Jacques. Une loi de 1959 vaut mieux que dix-sept personnes massacrées à la kalachnikov par trois barbares pour se décider à descendre dans la rue. Car l’objectif de ce genre d’action est, précisément, de rester entre soi, les plus purs des purs, les seuls et vrais défenseurs de la laïcité. Il y a, dans cet isolement, des lambeaux de l’avant-gardisme trotskyste qui se voyait comme le dernier rempart contre le fascisme et exigeait que tout le monde se range derrière lui.

De plus, signe de son egocentrisme, la LP n’a rien trouvé de mieux, le 12 janvier, que de diffuser une page de l’hebdomadaire16 où elle avait été citée (à l’occasion d’un rassemblement de Civitas devant ses locaux), tout en réalisant un véritable miracle dans le texte de son communiqué : elle parvient à y affirmer sa « solidarité internationale » envers les victimes sans avoir appelé à participer à la manifestation du dimanche ! Même chose le 14 février où elle parodie la fameuse Une de Charlie Hebdo « C’est dur d’être aimé par des cons »17 sans, bien sûr, viser l’islam mais en se désignant plutôt comme la victime de Civitas18 (le même dessin apparaît en Une du numéro de mars de La Raison19). Et c’est un dessin de Cabu qui fait la Une du numéro de février de La Raison20. La LP utilise donc de façon répétée Charlie Hebdo pour son propre bénéfice sans jamais lui témoigner son soutien en retour. Ingratitude et récupération consternantes.

9. Invitation de l’ancien président du CFCM à un colloque sur la laïcité

Le 21 mars 2015, la LP coorganisera un colloque à Paris sur la laïcité et on pourra y écouter un étonnant invité21 : Mohammed Moussaoui, ancien président du très antilaïque Conseil Français du Culte Musulman.

10. Dans La Raison les articles sur l’islam sont rares

Quand l’islam est évoqué dans la revue de la Libre Pensée, c’est presque toujours pour s’élever contre une dérive prétendument raciste de la laïcité. Mais, parfois, le reniement de la LP peut aller jusqu’à verser dans l’apologétique : dans le numéro de novembre 2013 de La Raison, Christian Eyschen n’hésite pas à célébrer avec un enthousiasme sincère la présence musulmane en Espagne à l’époque d’Al Andalus. Dans un compte rendu de lecture d’un ouvrage sur le sujet, il multiplie les louanges sur l’islam en l’affublant des plus belles vertus. Que les adhérents de la LP, qu’on évitera de qualifier de libres penseurs, acceptent placidement ce genre de compromission en dit long sur leur atonie.

Autrefois formidable moteur sous la Troisième République, il y a bien longtemps que la LP n’incarne plus la moindre innovation et se contente de ses revendications habituelles : retrait de lois antilaïques22, réhabilitations des mutins de 1917, etc. Tout ceci est nécessaire, bien entendu, mais, par son déni obstiné sur l’islam, la LP est devenue une organisation incapable de réactualiser ses combats, de tenir compte de l’émergence de nouveaux cléricalismes, de prendre la mesure de l’évolution de la société. La réalité est niée pour lui préférer le confort de la ligne unique, tous rangés derrière les communiqués de l’organisation.

En conséquence, la Libre Pensée refuse de voir la véritable situation de certains quartiers parmi les plus pauvres qui sont soumis à l’omniprésence de l’islam. Peut-être faudrait-il que les membres de la Commission Administrative Nationale quittent leur Vème arrondissement parisien pour se porter en délégation à l’heure de la prière à Barbès, à Belleville, au congrès annuel de l’UOIF au Bourget, qu’ils s’inquiètent du développement des commerces halal au détriment des autres, et de l’imposition d’une norme obscurantiste en période de Ramadan.


 

Notes

* Il s’agit ici de la Fédération Nationale de la Libre Pensée et pas de l’Association des Libres Penseurs de France qui, au contraire, critique l’islam autant que le christianisme.
1. Congrès de Toulouse, juillet 2004
2. A propos de l’affaire Redeker, 3 octobre 2006
3. A propos de l’affaire Redeker, oumma.com, 3 octobre 2006
4. Libre Pensée, Congrès national, 24-26 août 2009, motion n° 11 : À propos des vêtements religieux dans la vie privée
5. Communiqué commun de la Ligue des Droits de l’Homme et de la Fédération nationale de la Libre Pensée, 27 janvier 2012
6. La Ligue des Droits de l’Homme, la Fédération nationale de la Libre Pensée et la Ligue de l’Enseignement dénoncent une atteinte à la liberté de conscience, 31 janvier 2012
7. Baby Loup : déclaration de la Fédération nationale de la Libre Pensée, de la Ligue de l’enseignement et de la Ligue des droits de l’Homme, 2 avril 2013
8. Affaire de la crèche Baby Loup : Quand Jupiter rend fous ceux qu’il veut perdre !, 8 avril 2013
9. À propos de la décision de la Cour d’Appel de Paris sur l’affaire Baby Loup : une nouvelle péripétie qui en appelle bien d’autres, 3 décembre 2013
10. Affaire Baby-Loup et Liberté de conscience des salariés : La Cour de cassation confirme le droit applicable, 27 juin 2014
11. Baby-Loup-Garou à propos de l’appel de l’hebdomadaire Marianne, ’Laïcité : il est temps de se ressaisir !’, 16 juillet 2014
12. Les « valeurs laïques » comme moyen d’augmenter sa fortune : le cas Petithuguenin , 17 février 2014
13. Communiqué de l’Association Internationale de la Libre Pensée, 7 janvier 2015
14. Twitter, 12 janvier 2015
15. Twitter, 18 janvier 2015
16. Une véritable solidarité internationale de la Libre Pensée, 12 janvier 2015
17. Charlie Hebdo, 8 février 2006
18. Twitter, 14 février 2015
19. La Raison, mars 2015
20. La Raison, février 2015
21. Programme du colloque Laïcité et libertés publiques, 20 janvier 2015
22. Congrès national de la Libre Pensée, 24-26 août 2009

2 pensées sur “Islam: le grand reniement de la Libre Pensée

  • 10 janvier 2020 à 15 03 07 01071
    Permalink

    A force de lire ce genre de  »débats sur la laïcité » en provenance de France et recevoir les ondes très négatives de ces guerres de tranchées, j’ai parfois l’impression qu’en France on prétend et on s’est donné pour mission et tâche salutaire d’en découdre avec la religion dans le monde, et que c’est à Paris et probablement sur l’un de ses plateaux télé, que tôt ou tard, le milliard et demi de musulmans de la terre entière, du maghreb au Pakistan, indonésie etc…iront déposer et signer  »l’armistice » et faire vœux d’abandonner leurs croyances aussi bigarrées et diverses soient-elles… et même si ça devait arriver, ce serait pas suffisant ! il faudrait interdire à ces ex musulmans de résider ou de transiter par la France du fait de leurs origines basanées et colorées à l’islam… sauf si c’est pour animer des soirées à thème de danse du ventre et autres trouvailles sexy orientales à travers un  »visa danse du ventre »…on arriverait enfin à fermer cette parenthèse…et passer à autre chose !:)))

    Je ne connais pas la Fédération Nationale de la Libre Pensée, mais j’aurai souhaité que l’auteur le signale au début du texte et non pas en  »note » à la fin du texte… bien qu’on devine très vite que le titre du billet évoque en fait un organisme et non une formulation générale de la libre pensée, et bien que je ne m’oppose pas du tout à la liberté de l’auteur d’en profiter pour critiquer l’islam en particulier ou la religion en général….ou que ce choix de jeu de mots affiche en réalité une opinion tranchée de l’auteur sur cet organisme en particulier… ce qui me pousse tout de même après la lecture du billet au complet, d’apporter quelques observations personnelles…sans vouloir me porter à la défense de cet organisme que je connais ni d’Ève ni Adan, mais plutôt sur cette réflexion de l’auteur sur ces thèmes connus et sur cette dangereuse association qu’on cherche à établir entre terrorisme, laïcité et culte islamique…afin de continuer à brouiller les pistes à l’infini pour certains et ne jamais permettre à quiconque d’y voir un peu plus clair… et je n’irai pas de lettre morte non plus !

    La laïcité n’a pas à devenir un outil de repression sociale, anticlerical radicale ou anti religieux à l’encontre de libertés de minorités religieuses dans le champs des libertés civiques et civiles même en France! c’est pas sa vocation, ni son rôle et encore moins sa définition ! La laïcité est par contre vouée strictement aux institutions étatiques afin de garantir l’indépendance et la neutralité de l’état de droit qui doit s’appliquer a tous sans exception… et garantir aussi et justement le droit de croyance ou de non croyance à tous… comme le droit de tout un chacun de pouvoir flanquer un chapeau ou un foulard ou un tatouage ou un piercing ou des plumes ou appliquer un vert fluo sur la tête sans devoir se justifier devant les autres…. et dans les limites du respect des règles d’hygiène et de salubrité dans la rue, et même dans un lieu de travail comme une crèche ou une entreprise à la condition d’y être autorisé parles règlements sectoriels et les règlements du lieu de travail en question qui soient établis par l’entreprise ou l’organisme employeur en question. Et en principe, en dehors des législations et réglementations générales en accord avec les lois du travail et des organisations sectorielles que l’état est tenu d’organiser et légiférer dessus… et qui incitent les entreprises et tout lieu de travail de se conformer à des règles de salubrité, de sécurité, de respect vestimentaire minimal, ou des demandes particulières qui lui sont faites au nom des organisations professionnelles, des syndicats et patronat reliés à leur secteur d’activité, l’état n’a même pas à mettre son nez ou interférer dans ce que des établissements réglementés déjà peuvent autoriser ou pas à leurs employés dans le cadre d’ententes en ce qui concerne leur code d’éthique ou vestimentaire et de fonctionnement ! combien de fois devrait-on le rappeler à ceux qui confondent laïcité et anticléricalisme radical !

    Par ailleurs, si  »Je suis Charlie » fut un formidable et nécessaire élan de solidarité et réponse populaire massive qui dénonce le terrorisme et ses horreurs et les atteintes à la liberté d’expression des journalistes en particulier (ou des artistes ou intellectuels en général)…et c’est ce qui a effectivement poussé la majorité à exprimer la colère et la solidarité face à cette horreur, certains encore une fois l’ont confondu volontairement ou involontairement avec l’anticléricalisme radical, alors que d’autres s’en ont servi carrément pour mousser des agendas politiques ou idéologiques ou xénophobes comme on sait, qui visent l’ensemble de communautés ou leurs croyances associé à l’islam…et qui pourtant ont exprimé la même colère, la même solidarité et hissé le même slogan  »Je suis Charlie » et ne l’ont pas fait par  »la takiya » comme les accusent certains encore, ni qu’ils l’aient fait uniquement en France, mais partout ailleurs dans le monde et même dans l’ensemble ou la majorité du monde arabo-musulman et dans la rue ! de manière un peu moins voyante c’est sûr… sauf peut-être les pays musulmans à forte concentration d’intégristes politisés qui occupent la rue et les espaces publics comme au Pakistan et pays similaires…de peur de se faire accuser par les extrémistes…

    Maintenant, en dépit de la gravité et la multiplication des attentats terroristes en France ces dernières années qui ont fait des centaines de victimes innocentes et qu’on dénonce tous de la manière la plus virulente, pourquoi devrait-on être concerné par les chasses aux sorcières qui vise des individus ou des organismes et les vendettas politiques ou idéologiques qu’on cherche à confronter au terrorisme le plus extrême et le plus violent et qui sont de l’avis de tout le monde allé beaucoup trop loin et justement contribué à intoxiquer la cohabitation d’opinions et de croyances, à semer la confusion dans les esprits et instaurer la suspicion en plus de polariser les médias qui ont l’air de jubiler et heureux que le terrorisme ait été aussi prononcé en France, et tout l’appareil médiatique au service d’agendas politiques précis….pas besoin de vous faire un portrait ! c’est pas notre combat, on s’en fout de ces merdias, la France à plusieurs problèmes sur tous les plans et en a crée d’autres, en plus de très mal gérer ses  »jihadistes » 100% français et en dehors de la dénonciation et la mobilisation contre le terrorisme et le radicalisme, il faut arrêter de demander au monde entier de se mêler ou se sentir concerné par les guerres de tranchées d’un pays qui traîne autant de casseroles post coloniales ou d’immigration mise sur la touche ou sauvage ces dernières années, et qui a de tout temps accentué ses problèmes d’intégration ou d’extrémismes de tous poils et vient nous demander de pleurer non pas sur les victimes du terrorisme mais sur les serpents à sonnettes de son paysage audio visuel, médiatique et sensationaliste, et nous mêler a leurs guerres internes et interminables… idéologiques ou politiques ou autres ! dans un pays en plus ou la majorité des deuxièmes et troisièmes générations de ressortissants dits  »musulmans » en France ne sont même pas musulmans pratiquants, sont étiquetés beurs et beurettes depuis 40 ans, sont associés au crime, aux casses, à la déchéance sociale ou à la libido porno de certains, et ont plein des problèmes avec leur France qui ne les a pas toujours reconnu en tant que citoyens pleins et entiers…ou érigé en exemple ceux d’entre eux qui réussissent… poussant finalement les barbus et les religieux à en profiter pour  »recruter » parmi eux, et Sarko à leur organiser  »le culte » en recrutant toutes sortes de charlatans et d’opportunistes afin de mieux les isoler justement et perpétuer l’étiquette, la fracture sociale, identitaire et religieuse et vendre l’image d’une France minée par  »l’islam » au monde entier ! Alors que tous les pays occidentaux du monde ont aussi une immigration qui s’identifie à l’islam, et n’ont pas autant de guerres ou de panique autant qu’on trouve en France ou celles que la France à fini par leur exporter…des pays occidentaux qui n’ont eu d’ailleurs pas moins de problèmes de radicalisation ou d’attentats terroristes en phase avec l’actualité du moyen-orient ….et qui tentent de circonscrire ces problèmes de manière plus  »sérieuse » !

    La conséquence de tout ceci est que la France en plus de se faire une pub de très mauvais exemple d’intégration, et un laboratoire de fabrication d’explosifs et d’incitation au radicalisme autant sur le plan social que politique que identitaire que religieux forcément… et c’est à se demander comme je disais au tout début si la France ne devrait tout simplement pas se décréter très officiellement pays anti cléricale et non laïque ! pays qui ne tolère aucune religion… sauf le catholicisme et le protestantisme sur autorisation spéciale des autorités locales pour accommoder certains français de souche, et pourquoi pas pays de non immigration aussi tant qu’on y est par la voie constitutionnelle et qu’on reconduise tout les immigrants aux frontières, on ferme la porte et on éteint les lumières et merci bonsoir et on en parle plus ! ….sauf que même à ça, on continuera de chialer sur tout et n’importe quoi !

    Répondre
  • 11 janvier 2020 à 1 01 00 01001
    Permalink

    Il faudrait aussi rajouter que cette France malade de ses problèmes psychologiques identitaires et de radicalisation de toutes sortes à tout fait pour contaminer le Québec depuis belle lurette pour le pousser dans la voie de la radicalisation identitaire, anti cléricale et faussement laïque, xénophobe aussi, et pas plus tard qu’aujourd’hui on nous annonce que le pire gouvernement de l’histoire du Québec qu’on se tape maintenant à finalement forcé le début des consultations pour la révision et le remplacement d’un cours dans les écoles appelé cours d’éthique et éducation religieuse, des consultations marathoniennes qui visent à faire passer les desiderata du gouvernement comme une lettre à la poste…et il faut voir derrière cette énième campagne qui joue de sémantique sur la religion, une autre tentative de combattre le multiculturalisme en fait, la diversité et user de démagogie pour diviser, radicaliser à droite, dénigrer les  »autres cultures » et certaines en particulier et récolter des votes comme d’habitude !

    A ce train là, Il faudrait que le gouvernement Legault intègre un cours d’intolérance culturelle aussi, un cours qui familiarise les petits québécois avec les guerres larvées et intolérantes des adultes, et leurs enjeux et démagogies et calculs politiques minables pour que la boucle soit bouclée ! Nous sommes à peine 10 millions d’habitants au Québec et lorsqu’on voit l’instrumentalisation qui est faite des concepts culturels, religieux et autres rejets qu’on voue aux minorités, au point de transformer la société et la balkaniser pour que les Québécois ne soient jamais en contact avec les autres cultures et se méfier de celles qui sont étiquetées religieuses…et qu’ils ne prennent jamais la parole pour se révolter contre ces gouvernements de droite qui se remplissent les poches et distribuent aux  »tinamis » les largesses de l’état !… et qu’il faille se demander si ce Québec aura un jour la chance de quitter son statut de troupeau et aborder enfin les vrais questions sociales qui plombent la société, son économie et son avenir depuis belle lurette maintenant !

    Vivement les prochaines élections alors, et l’heure des comptes et des bilans de ce gouvernement qu’on peut qualifier de plus  »grande gueule », plus grand bluff et plus grande calomnie politique de l’histoire du Québec! A les entendre frimer qu’ils vont tout régler et qu’ils ont l’appuis de leur électeurs et que leur bilan actuellement est  »spectaculaire », on croirait qu’ils ont transformé le Québec en pays scandinave de sociale-démocratie ou qu’ils aient éradiqué la pauvreté et les disparités sociales criantes du Québec, alors que c’est plutôt le contraire, et ils n’ont qu’à demander à leurs médias de leur confirmer comment les  »banques alimentaires » ont explosé leur nombre de clients, autant pour les endettés, les pertes d’emploi valorisants et les SDF qui ont quadruplé ces dernières années ! Les arrivistes sont décidément la pire classe politique qui puisse diriger ou se retrouver au pouvoir ! ils sont tellement imbus d’eux mêmes, heureux, jouissifs, crétins, affamés, opportunistes, bonimenteurs et démagogues qu’ils sont prêts à toutes les aventures pour s’assurer de faire leur place et raconter au peuple incrédule comment ils l’ont sauvé ou plutôt enfoncé !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *