La victoire volée du morveux de chez Rothschild

Recherche menée par Robert Gil

imposteursLancé sur le marché comme une savonnette, le bébé Cadum de la finance s’installa à l’Élysée le 7 mai 2017. Certes, Macron est vainqueur, mais il a emporté la mise au terme d’une campagne qui a pulvérisé les records de médiocrité et de partialité. Adoubé par le capital transnational, le morveux de chez Rothschild a gagné un match truqué. Si Macron a gagné dimanche, c’est parce que neuf milliardaires contrôlent la presse française, que Macron est leur candidat et que ces rapaces décident à notre place.

Durant la campagne, la fabrique du consentement a tourné à plein régime, elle a fait la “journée des trois 8” ! Des cajôleries de Bourdin aux mensonges du “Monde” en passant par la servilité des hétaïres sur le retour de Bfm/Tv, la caste journalistique a justifié ses émoluments en passant consciencieusement la serpillière pour le commis de l’oligarchie. Propulsé au firmament cathodique, le jeune banquier rompu au marketing a …lire la suite

2 pensées sur “La victoire volée du morveux de chez Rothschild

  • avatar
    18 août 2019 à 11 11 58 08588
    Permalink

    Très bien dit ,Bruno …Les morveux se font toujours torchés … La grande bourgeoisie cherche déjà son remplaçant !!! Pourquoi pas Jacob en plus rassurant avec une droite rénovée face au défi Russo-Chinois , alors que Trump et son équipe précipite son pays dans l’aventure …. Le peuple peut se réveiller à certains moments de l’histoire mais quand ????

    Répondre
  • avatar
    22 août 2019 à 15 03 44 08448
    Permalink

    Excellent article ! il fallait y penser au marché de la savonnette…:) ! on l’impression qu’ils sont désormais partout rien d’autre que des produits de  »toilette » chic et onéreux, et savamment pensé pour un marché de maniaques pour la  »propreté » libérale, bon chic bon genre ! Quoique en France, il n’y a pas que  »dépolitisation », il y a surtout perte de contrôle, forcément, après des décennies de traditions qui empestent les magouilles de toutes sortes, libérales, post coloniales, néo libérales, et même socialistes ! lorsque la politique coule aussi profond, le marché prend la relève, et les savonnettes reviennent à la mode ! 🙂

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *