Le Docteur Folamour vous souhaite bonne nuit !

 

tir-300x199

ROBERT GIL :

Moscou est vivement préoccupé par la déclaration du chef du Pentagone, Chuck Hagel, sur la nécessité de préparer l’armée américaine à un conflit militaire contre la Russie, a indiqué jeudi le ministre russe de la Défense, le général Sergueï Choïgou. « Les propos de Chuck Hagel sur la nécessité de préparer l’armée américaine à avoir affaire aux forces armées russes modernes, aptes au combat et déployées au seuil de l’Otan suscitent une vive préoccupation. Ils attestent que le Pentagone conçoit déjà les scénarios des opérations qu’il entend mener à nos frontières« , a déclaré le ministre aux journalistes.

« A l’heure actuelle, on ne trouve pas dans le monde un seul foyer de tension où les militaires américains ne soient présents. Pis, à peine achèvent-ils leurs « missions de promotion de la démocratie » que ces régions se trouvent plongées dans un chaos sanglant. Les exemples sont bien connus : l’Irak, la Libye, l’Afghanistan et maintenant la Syrie. Même lors des événements tragiques en Ukraine, on ne s’est pas passé du «parrainage» fourni par un groupe opérationnel du Commandement central des Etats-Unis« , a indiqué le général Choïgou.

Encore plus préoccupant, lors de la 69e session de l’Assemblée générale de l’Onu, le président américain Barack Obama a placé en deuxième la Russie sur sa liste des principales menaces actuelles dans le monde. « Alors que nous nous sommes réunis ici, le virus Ebola sévit en Afrique de l’Ouest (…), l’agression russe en Europe rappelle une époque où les grandes nations piétinaient les petites à la poursuite de leurs propres ambitions territoriales, et la cruauté des terroristes en Syrie et en Irak nous pousse à scruter le cœur des ténèbres« , a déclaré le président de l’impérialisme US. Notons toute l’hypocrisie US qui accusent les Russes de leur propre comportement envers les « petites nations ». Enfin l’on peut également noter que pour Obama la Russie est plus dangereuse que Daesh et l’état islamique, mais c’est vrai que ces derniers sont un peu les enfants des américains !

Cette sortie des gonds du président américain ne peut pas surprendre ceux qui suivent les agissements agressifs constants de l’impérialisme US et les déclarations guerrières et provocatrices de leurs principaux dirigeants. Récemment le chef des armées US, le général Odierno, lors d’une réunion publique, faisait référence à un document interne qui disait entre autres choses « le caractère du conflit armé sera principalement influencé par les « changements dans le paysage géopolitique provoqué par la concurrence pour le pouvoir et les ressources. » Pour les hauts gradés de l’armée US, ces guerres pour la domination impérialiste sont une certitude. L’objectif stratégique de l’armée, selon le document, est de parvenir à utiliser les capacités militaires et tactiques d’une manière qui rende un adversaire incapable de réagir efficacement. » Qu’est-ce que ces mots impliquent ? Cela signifie que dans le cas d’une confrontation avec une autre puissance nucléaire, ils englobent la mise en œuvre d’une doctrine qui consiste à frapper les premiers pour une destruction massive de l’adversaire.

Autre propos hallucinant, celui du porte-parole du Pentagone, l’amiral John Kirby qui se dit préoccupé par la façon dont la Russie se trouve « aux portes de l’Otan », alors qu’en réalité c’est l’Alliance qui s’est rapprochée des frontières russes en intégrant de nouveaux pays membres. A ce sujet John Kirby a déclaré: « Il est évident que c’est la vision du président Poutine, mais ne n’est certainement pas la nôtre ». Ces déclarations font suite a celle du nouveau secrétaire général de l’OTAN Jens Stoltenberg qui a annoncé que l’alliance déploierait ses troupes où bon lui semble.

En ce qui concerne la soumission et la domination des autres régions du globe, ils appellent à des opérations terrestres massives pour réprimer la résistance populaire et liquider toute opposition à la politique et aux financiers US. On comprend parfaitement la « raison suffisante » des agressions au Kosovo, en Lybie, en Syrie, en Ukraine et aujourd’hui en Irak-Syrie. Des traitres et des naïfs continuent à faire porter la responsabilité des évènements en Ukraine sur le dos d’un supposé « impérialisme russe », une absurdité complète qu’ils sont bien en peine de définir. Il est temps que les travailleurs, les gens de gauche et tous ceux qui ne veulent pas voir le monde détruit par une nouvelle guerre mondiale, mettent une camisole de force aux fous qui se trouvent à la tête de l’impérialisme US.

Source

« Pourriez-vous me citer un pays dans n’importe quelle région du monde et à n’importe quelle période historique qui se soit distingué par une administration aussi incompétente que celle qui dirige actuellement les États-Unis ? » … Paul Craig Roberts, journaliste et analyste politique américain

Lire également : DÉCLIN US ET GUERRE MONDIALE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *