LE JACOBINISME FRANÇAIS A VÉCU*

Par Gérard Gauthier. Le 25.01.2018.

 

Au nombre des Lettres reçues chaque jour émanant de tous les horizons politiques, celle de l’ancien député Jacques Myard fait l’un inventaire des problèmes que Monsieur Macron veut résoudre, tout de suite et «en même temps.»

Elle illustre parfaitement la situation que la France connaît aujourd’hui. Cela, quelles que soient l’appartenance de «droite ou gauche» des partis ou l’inclinaison des citoyens dans le Pays.

En fait nous avons à faire et il est important d’en avoir conscience  –  alors que certains s’alarment  du  réveil  des nationalistes, indépendantistes et autres séparatistes – que ce qui est en cause, est bien…«le jacobinisme*

Monsieur Macron, avait donné beaucoup d’espoirs aux citoyens de toutes les Régions, en annonçant lors du Congrès de Versailles en juillet dernier, la tenue d’une «Conférence des Territoires» afin de conclure… «de vrais pactes girondins.»

Annonce qui affirmait, de facto, son opposition avec la gouvernance jacobine centralisatrice dont les conséquences destructrices, désastreuses ont amené, depuis plus quarante ans, la France à la situation qui est la sienne aujourd’hui. Lien : http://www.blanccestexprime.fr/?m=20170706

Le fiasco financier du Grand Paris qui coûte déjà si cher aux Régions et aux contribuables en est une nouvelle preuve : https://www.alternatives-economiques.fr//grand-paris-gros-graves-soucis/00082615

Depuis la démonstration est faite, chaque jour, que «plus jacobin que Lui, tu meures!»  En effet, toutes les décisions prises vont dans le sens de l’amenuisement  des compétences et  des amputations  budgétaires  de toutes les Collectivités territoriales des Régions.

La réforme annoncée concernant les futures listes «nationales» pour les européennes démontre, si besoin était, qu’il veut être et, est déjà un «jacobin européen!»

Or le Jacobinisme est antinomique avec la Démocratie.

Il est bon de revenir, à ce sujet, sur la lecture d’une conférence donnée par René Capitant… en 1954.

Qu’est-ce que la démocratie ?  http://juspoliticum.com/article/Federalisme-et-democratie-1102.html

La seule voie pour les Régions qui ont déjà subi la réforme nocive et irresponsable de l’organisation des Territoires, promulguée le 7 août 2015, semble être aujourd’hui le Fédéralisme.

Le temps est venu de mettre cette forme de gouvernance du Pays en débat.

Pour que la France, aujourd’hui devenue une Démocratie imparfaite, ait encore demain le droit de se prévaloir d’en être le berceau.

Gérard Gautier.  Saint-Brieuc le 25 janvier 2018.

Ancien Conseiller Régional de Bretagne   Président Association «Blanc c’est Exprimé»                                           18 rue de Penthièvre 22000 Saint-Brieuc – Téléphone  02.96.33.50.34

Site: www.blanccestexprime.fr    Courriel : servicecompris@wanadoo.fr

 

 


* Le jacobinisme qui s’inspire des idées politiques des Jacobins est une doctrine politique qui défend plus la souveraineté populaire et l’indivisibilité de la République française, qu’une centralisation forte de l’Etat. Pour ses détracteurs, le jacobinismeest à l’origine des Etats totalitaires.

La Société des amis de la Constitution, plus connue ensuite sous le nom de club des Jacobins, est le plus célèbre des clubs de la Révolution française. « C’est ici que s’est préparée la Révolution, dit Georges Couthon en 1793, c’est ici qu’elle s’est faite, c’est ici que se sont préparés tous les grands événements ».

avatar

Robert Bibeau

Robert Bibeau est journaliste, spécialiste en économie politique marxiste et militant prolétarien depuis 40 ans. http://www.les7duquebec.com

Une pensée sur “LE JACOBINISME FRANÇAIS A VÉCU*

  • avatar
    26 janvier 2018 à 4 04 55 01551
    Permalink

    C’est sûr que l’on imaginait moins Macron être plus jacobin que les jacobins eux-mêmes, qu’un Mélenchon peut-être. Mélenchon étant un jacobin bien plus proche de Robespierre que de Roux et Varlet et des sections communales. Pour conserver le pouvoir et les privilèges des fonctions d’État, JLM aurait écrasé les sections, du moins aurait-il essayé. MacDeRoth lui se permet tout, c’est même à cela qu’on le reconnait, non ?
    Cela ne tend-il pas à démontrer qu’il n’y a pas de solutions au sein du système ?
    Puis-je rappeler ici, cette compilation, des vrais amis du peuple que furent Jean-Paul Marat, Jean Varlet, Jacques Roux et un peu plus tard Pierre Kropotkine, en version PDF de 31 pages ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2017/03/pdfrevolutionfrancaise1.pdf

    Leurs textes résonnent (et raisonnent) toujours si puissamment aujourd’hui, pour la simple et bonne raison que nous n’avons absolument pas progressé sur un plan politique et qu’il est plus que grand temps que nous pensions à boycotter cette pourriture systémique obsolète qu’est l’État et que nous nous concentrions à développer la base de conscience pour que fleurisse enfin la société des sociétés, celle des associations libres, confédérées librement pour le bien commun de toutes et tous.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *