L’état d’urgence ne sert à rien contre le terrorisme, la preuve, il y a eu Nice !

http://mai68.org/spip/spip.php?article11181

Bonjour à toutes et à tous,

L’attaque de Nice, le jour-même de la fête nationale, le 14 juillet 2016, prouve une fois de plus l’inutilité totale de l’état d’urgence pour contrer le terrorisme, puisqu’il était déjà en application !

Que pourrait-il d’ailleurs contre les services secrets français, qui sont hiérarchiquement parlant totalement au-dessus de lui ?

Il y avait 50 flics nationaux et 50 flics municipaux ; et, à Nice, les flics municipaux sont armés. Les flics avaient des mitraillettes. En tirant dans les pneus à la mitraillette, le camion n’aurait pas été bien loin !

Par conséquent, comment se fait-il qu’à Nice, la ville la plus surveillée de France, un 14 juillet, jour de la fête nationale, en plein état d’urgence, un camion ait pu franchir si facilement les lignes de sécurités surveillées par une centaine de flics armés jusqu’aux dents ?

Tout simplement, les terroristes étant protégés par les services secrets, puisque commandités par eux, toutes les portes leurs sont ouvertes par les mêmes services.

Mais, s’il est tout à fait inefficace pour supprimer le terrorisme, par contre, l’état d’urgence est fort utile au pouvoir pour empêcher la révolution, ou contrer la contestation, comme on a pu le constater lors du combat contre la Loi Travail. Et, là, il est d’une efficacité redoutable !

Bien à vous,
do
19 juillet 2016
http://mai68.org/spip

Terrorisme à Nice – 14 juillet 2016 – Hollande ayant raté son discours, le spectacle terroriste doit continuer :

http://mai68.org/spip/spip.php?article11172

Une pensée sur “L’état d’urgence ne sert à rien contre le terrorisme, la preuve, il y a eu Nice !

  • avatar
    21 juillet 2016 à 19 07 43 07437
    Permalink

    @ do

    En effet, l’état d’urgence n’est pas promulguée contre les terroristes qu’il est très difficile de contrôler, qui surgissent de n’importe où, que les méthodes policières d’infiltration hors État d’urgence menace bien plus sérieusement

    L’État d’urgence c’est contre le prolétariat pour le réprimer – l’endiquer – prévenir ses mouvements d’humeur – d’ailleurs les droits que les flics obtiennent par cette loi ce sont des droits pour réprimer émeute – révolte – manif – grève – attroupement (vous avez déjà vu un attroupement de djihadiste isolés ???

    Mais ce sont la des choses connues DO

    Merci pour ton article Ils ne nous empêcheront pas de révolutionner quand le moment sera venu

    Robert Bibeau. Éditeur. http://www.les7duquebec.com

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *