Lettre aux candidats des primaires françaises

Source :  Gérard GAUTIER,  Saint-Brieuc,  10.09.2016

 

Insoumission citoyenne

Les Français ne sont pas des veaux…

 

 

«Chacun sait, lorsqu’une voiture a un moteur qui montre de très graves défaillances, que ce n’est pas en gardant ou en changeant de conducteur que l’on va voir les choses s’améliorer.»

Surtout lorsque les chauffeurs sont les mêmes depuis 40 ans!  Gérard Gautier  Présidentielle 2012.

 

Monsieur le candidat à la candidature,

 

Je ne me sens pas concerné par la campagne à laquelle vous participez, autrement qu’en qualité de Citoyen observateur depuis plus de 50 ans, de la vie politique en France et responsable d’un association citoyenne « non partisane » qui a pour objectif, grâce aux réformes, présentées en permanence aux responsables, de restaurer la Démocratie en France.  Celle-ci ayant été confisquée aux électeurs, qui ne peuvent voter que par défaut, par les partis dont celui auquel vous appartenez.

 

Je l’ai écrit et le répète, je ne dis pas concernant les élus, « tous pourris » maisTOUS COMPLICES! Cela de quelque bord ils soient.

 

Aussi concernant la présidentielle, dans un premier temps, l’association Blanc C’est Exprimé travaille sur sa ligne de conduite en partant du constat ci-dessous :

 

«Aujourd’hui, alors que se révèlent les ambitions présidentielles, quel que soit l’Homme providentiel ou la Femme providentielle – même en dehors du personnel politique – qui serait paré de toutes les vertus démocratiques et morales, des compétences nécessaires et indispensables, l’on peut affirmer que Il ou Elle ne serait pas en capacité de faire bouger « les lignes »…et de faire renaître la confiance si les réformes institutionnelles indispensables présentées, depuis 1989, par l’association Blanc c’est exprimées ne sont pas votées.»

 

Une des premières réformes, présentée depuis…1989, – que tous les partis rejettent- est de remettre en cause le « déni de Démocratie » opposé aux Citoyens par la loi de 2014 qui ne reconnaît pas « valeur juridique de suffrage exprimé au vote blanc » Ce qui va à l’encontre de ce que souhaitent 85% des Français. (sondage IFOP septembre 2014)   Ce que réfute par contre « l’irresponsable et peu citoyen » ex- président du Conseil Constitutionnel, Jean-Louis Debré, « le vote blanc c’est la «déresponsabilisation»… moi je préfère « une abstention à un vote blanc » ! Car cela au moins c’est une opinion » 

 

L’association a prouvé, chiffres à l’appui, que l’espoir de voir le vote blanc reconnu comme ayant valeur de suffrage exprimé, était un rempart à l’abstention et à la montée des votes extrémistes, xénophobes et racistes.  Ce dernier ne valant pas plus, aujourd’hui, qu’une abstention il faut savoir-en toute logique-en tirer les conséquences.

 

Les politiciens, EUX, savent lire!  Aucune excuse… A chacun ses responsabilités

 

Gérard GAUTIER,   Saint-Brieuc, septembre 2016.

 

ii       Ancien Conseiller Régional de Bretagne Président Mouvement « BLANC C’EST EXPRIME »

18 rue de Penthièvre 22000 Saint-Brieuc   Téléphone : 02.96.33.50.34

SITE : www.blanccestexprime.fr   COURRIEL : blanccestexprime@orange.fr

 

 

avatar

Robert Bibeau

Robert Bibeau est journaliste, spécialiste en économie politique marxiste et militant prolétarien depuis 40 ans. http://www.les7duquebec.com

3 pensées sur “Lettre aux candidats des primaires françaises

  • avatar
    15 octobre 2016 à 5 05 19 101910
    Permalink

    Les partis politiques ne représentent plus le peuple depuis longtemps, c’est un gouvernement du peuple, par le peuple, mais pas pour le peuple, il est vrai que voter, pour l’un ou l’autre parti, ne représente plus grand chose et ne changera absolument rien, sinon en pire.

    Répondre
  • avatar
    16 octobre 2016 à 3 03 37 103710
    Permalink

    Le mérite du vote blanc serait de prouver que les mécontents sont plus nombreux que les partisans. Il faut changer la constitution. Le jacobinisme a vécu; depuis la Terreur c’est une sorte de dictature qui gomme ses méfaits pour durer davantage et maintenir des prébendes et des privilèges. Et si nous essayions le Girondisme et la décentralisation? Et si nous disions que les frontières des pays (dont les frontières de la Bretagne historique à 5 départements) doivent se sécuriser les unes les autres pour organiser une démocratie de proximité? et si nous disions que l’Europe de ces pays est un laboratoire pour la paix? Et si nous disions que les peuples sont les écoles de la fraternité? La mondialisation nous renvoie chacun à notre pré carré. Mais les facilités nouvelles de déplacements et de communications nous préservent d’un repli stérilisant. Les civilisations évoluent …

    Répondre
    • avatar
      16 octobre 2016 à 9 09 50 105010
      Permalink

      @ Colette

      Ils n’en finissent plus de dire « Que le malheur succombe » et pourtant il « empire »…

      Personnellement, je milite pour l’abstention – pas l’abstention active – comme pour se plaindre que la pseudo – démocratie soit une fumisterie par et pour les riches… NON un abstention – je m’en foutisme – qui ne prend même pas la pEINE DE S’INFORMER DES ÉLECTIONS qui évidemment ne se déplace pas pour voter sachant que c’est totalement inutile = ILS SONT TOUS PAREILS BLANCS-BONNETS – BONNETS BLANCS.

      Les élections c’est fait pour compromettre les prolétaires, les désarmés face au pouvoir et créer du consentement. Le lendemain des élections – tu as eu la chance de voter pour ou contre le polichinelle qui t’écorche tais-toi et attends le prochain vote ou ce sera pareil

      NON MERCI LA DÉMOCRATIE

      Robert Bibeau Éditeur http://www.les7duquebec.com

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *