Macron, de l’illusion à l’usurpation

Recherche menée par Robert Gil

a-teteMacron a donc fini par nommer Edouard Philippe à Matignon. Qui peut croire qu’une large part, sans doute une majorité, de celles et ceux qui ont voté il y a peu pour M. Macron souhaitaient se retrouver ce lundi avec un premier Ministre de droite ? Une fois encore, le sens de la consultation populaire a été détourné sitôt celle-ci achevée. La démocratie à la sauce 5ème République est devenue l’art de la tartufferie : « Votez pour moi, je suis le roi, une fois élu, vous êtes cocus ». Du début à la fin cette élection présidentielle aura été une farce. N’ayons pas la mémoire courte : on nous a d’abord invités à voter Juppé pour éviter Le Pen ; nous avons eu Fillon. Puis on nous a invités à nous inscrire dans la primaire du PS ; nous avons eu Macron. Puis quand le paysage de l’élection fut dessiné, on nous a invités à voter Macron dès le premier tour pour  … lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *