Maintenant voilà pourquoi nous votons blanc ou nous nous abstenons…

Recherche menée par Robert Gil

APTOPIX Mideast IraqEmmanuel Macron est notre président, on le sait depuis le premier tour. Au second tour, il obtiendra autour de 60% des suffrages exprimés et Lepen autour de 35%. Allez, 39% pour nous faire un peu peur.

Il faut être une sacrée nouille pour ne pas encore avoir fait cette arithmétique électorale et penser que Lepen a la moindre chance. L’élection de Macron s’est donc faite le 23 avril au soir et Macron lui-même vient de dire : il n’y a plus de gauche, plus de droite, il n’y a plus de front républicain, je veux que chaque personne qui vote pour moi adhère à ma vision de la France. Cette posture réfléchie, il peut se la permettre parce qu’imaginer Lepen s’approcher du score de Macron relève du phantasme de névrosé ou de l’hystérie collective, mais …lire la suite

3 pensées sur “Maintenant voilà pourquoi nous votons blanc ou nous nous abstenons…

  • avatar
    8 septembre 2019 à 9 09 22 09229
    Permalink

    @ TOUS

    Je ne suis pas d’accord avec cette interprétation de la dernière mascarade électorale présidentielle française (voir le texte ci-haut).

    L’auteur se prend les pieds dans les chaudrons et trébuche dès son premier pas.

    1) Il faut d’abord éclaircir un principe fondamental du processus électoral démocratique bourgeois. Quel est l’objectif d’une élection (surtout de l’élection d’un chef d’État) ? Permettre à la populace de choisir parmi les candidats celui qui la représentera le mieux et qui fera les politiques qui l’avantagera le plus dira l’auteur.

    2) Croyez-vous chers lecteurs que 60% des voteurs français (je n’ai pas écrit des électeurs mais des votants) croyait que Macron les représente et qu’il ferait de bonnes politiques de services publics pour le peuple, de bonnes politiques d’enseignement, de taxation, de soins de santé, d’assurance emploi, et de régime de retraite???

    3) Je ne crois pas que les ouvriers et les prolétaires français soient des imbéciles ni des ignares et je ne crois pas que l’immense majorité ait cru un instant aux balivernes électorales de Macron ou à celles des autres larbins en liste – y inclut de Marine Le Pen. C’est la petite-bourgeoisie, les retraités, la bourgeoisie qui s’ausculte elle-même à travers le processus électoral bourgeois.

    4) Constatons qu’à cette question fondamentale « Quel est le but – l’objectif fondamental – d’une élection bourgeoise » il n’y a pas UNE seule réponse, mais il y existe une kyrielle de réponses selon la classe sociale concernée. Pour le grand capital français, qui autorise et finance ces mascarades électorales qui relèvent plus du théâtre de Panurge que de l’art dramatique – pour le Grand capital dis-je, une élection est la prise de mesure de l’état de formatage de la soi-disant « opinion publique »… (un construit idéologique). Et si Marine Le Pen est toujours en course c’est qu’une faction des riches la garde en « réserve de la République » (comme Hitler, ou Mussolini ou De Gaulle, ou Mitterrand le furent en leur temps).

    5) Pour la classe prolétarienne ces mascarades électorales bourgeoises l’indiffère, et la façon d’exprimer ce dégoût est de refuser de s’impliquer ou même de s’y intéresser….

    6) Ce sera notre message en octobre 2019 ici même au Canada pendant le cirque électoral fédéral. C’est sur nos lieux de travail et dans la rue – aux rondpoints que notre classe sociale exprime ses revendications économiques, politiques et sociales et les impose à la classe du grand capital.

    Robert Bibeau Éditeur http://www.les7duquebec.com

    Répondre
  • avatar
    8 septembre 2019 à 10 10 21 09219
    Permalink

    En 1968 nous disions « Elections-Pièges à cons » , c’est encore vrai aujourd’hui puisque les révolutionnaires ont continué à jouer ce jeu de la bourgeoisie . Beaucoup d’entre nous savent très bien que la Bourgeoisie ne lâchera pas un morceau du pouvoir avec tous les moyens dont elle dispose pour cela (les Gilets Jaunes en ont fait l’amère expérience). Alors que faire ,comme dirait Lénine ??? Et c’est là que la question se pose pour nous militants crédules qui croient encore à la spontanéité des masses à la révolte . La grève générale insurrectionnelle peut être une solution pour écraser ce pouvoir bourgeois , mais est-ce possible avec des syndicats inféodés à la légalité bourgeoise et des apparatchiks qui négocient sans cesse avec le patronat ? La lutte armée a réussi à Cuba-Chine-Vietnam et autres pays africains mais au prix de lourdes pertes humaines avec des militants chevronnés disparus qui manquent pour construire la nouvelle société communiste , et cela laisse la place à des arrivistes qui dévient le système à construire et conduit à l’échec comme en URSS . Alors que faire , c’est toute la question à laquelle l’histoire à venir doit répondre . La grande bourgeoisie doit disparaître avec son système économique comme le système féodal avec ses seigneurs l’a fait en son temps après plus de 15 siècles après la société esclavagiste qui a perduré en son sein jusqu’à Napoléon .. Alors le système capitaliste , qui s’est développé au sein de ce système féodal depuis plus de 5 siècles, peut encore perdurer dans la société socialiste-communiste pendant encore quelques dizaines d’années . D’où la nécessité d’une jeunesse révolutionnaire permanente pour que l’histoire accouche vraiment d’une nouvelle société communiste efficace et durable pour que l’humanité perdure sur la planète malgré tous les défauts inhérent à l’âme humaine depuis la nuit des temps …. Voter ou pas ne résout pour l’instant aucun problème d’où les 60% d’abstention et blancs-Nuls qui prévaut à chaque élection dans l’occident capitaliste , France comprise … les masses font l’histoire , c’est une autre question non résolue par Marx et pourtant que de grèves et de colères populaires en ce monde d’exploitation …Et le bourgeois est toujours là face à son coffre-fort tant aimé !!!!!

    Répondre
  • avatar
    8 septembre 2019 à 18 06 36 09369
    Permalink

    @ Robert bibeau

    Bien que je sois d,accord avec vous presque sur toute la ligne, permettez-moi de vous dire que le seul point sur lequel j’ai des réserves est celui des prochaines élections fédérales au Canada. Non pas que je remette en question le choix du vote blanc ou de l’abstention au contraire, je le respecte et j’encourage toute personne d’agir en bonne conscience de ce que lui dicte son devoir.

    Mais en ce qui me concerne, je ne m’abstiendrais pas, et j’assume ce choix contradictoire avec mes principes pour la simple raison que je la vois venir de loin  »la patente » des conservateurs qui se construit depuis des années à vouloir revenir et bien s’y préparer pour nous empoisonner l’existence encore pire qu’elle ne l’est déjà sous les libéraux ! Austérité, coupures dans les programmes sociaux, dans l’emploi, fascisme, avantages aux riches, aux grands bourgeois féodaux du Canada anglais et francophone, léchage de bottes à la droite américaine en puissance et destruction autant que possible de tous les foyers sociaux et de contestation qui subsistent avec le goulet sécuritaire et policier qu’ils savent entretenir et caresser dans le sens du poil ! Hors de question donc pour moi de laisser passer ces avaleurs de couleuvres et autres facho-conservateurs qui auront hâte d’embourber le Canada au moyen orient une autre fois sur ordre de Trump et des sous-fifres tortionnaires et sous-traitants de la torture et du maintien de la misère ailleurs dans le monde ! et quit à encourager un clown à se faire élire !

    Ceci n’est en aucun cas une campagne de propagande politique en faveur de quiconque, mais je vous livrais avec sincérité mon sentiment et ma ferme intention ! car le vote pour moi, comme ke l’ai dit ailleurs, est plutôt un moyen de résistance et une contre offensive électorale contre un système qui croit m’entuber pour autant à chaque fois ! et même si mon vote au final ne sert à rien ou s’avère inutile ou insuffisant… j’aurais au moins la conscience tranquille d’avoir barré la route à ces nazillons qui se croient encore les sujets nobles de sa majesté ou de l’empire britannique et prennent le reste des êtres humains, ceux qui ne les favorisent pas en tous cas, pour des insectes !

    Répondre

Répondre à Robert Bibeau Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *