Mais où sont passés nos Héros ?

OLIVIER CABANEL :

Les livres anciens, du Coran à la Bible, en passant par les textes Sumériens, ou les récits de la mythologie, évoquent régulièrement des demi-dieux, héros capables de réaliser des prodiges, et dont il est dit qu’ils seraient les fruits des amours coupables entre les filles des hommes, et les Dieux.

Le lecteur pourrait regretter que je revienne sur un sujet évoqué récemment, (lien) mais Platon ne disait-il pas : « pour comprendre les choses, il faut tourner autour » ?

Un gros doute existe en effet au sujet de Dieu, depuis que des théologiens se sont mis en tête de lire attentivement « les livres anciens  » tentant d’en faire une lecture perspicace, au lieu de s’en tenir aux croyances anciennes.

En effet, si l’on lit la Bible avec attention, c’est régulièrement le mot « Élohim  » qui est utilisé pour parler de « Dieu  »…Or ce mot est le pluriel « d’Eloha », ce qui signifie très clairement qu’il y avait manifestement plusieurs Dieux. lien

D’ailleurs, des textes de la Genèse ne font aucun doute la dessus, comme celui-ci, par exemple : « voici que l’homme est devenu comme l’un de nous…  » Genèse 3-22.

Or les fils de ceux-ci auraient eu des relations sexuelles avec les « filles des hommes », comme on peut le découvrir dans la Genèse (6-1)  : « des enfants de Dieu virent que les filles des hommes étaient belles, et ils en prirent pour femmes… » (lien) et ainsi seraient nés les « super-héros », parfois des géants, hommes capables de faire des prodiges. lien

C’est en tout cas ce qu’on peut lire dans la Bible, et pas seulement, puisque les textes sumériens les évoquent aussi.

Cette théorie ne fait pas l’unanimité du monde chrétien, on s’en doute, et pourtant elle est défendue depuis très longtemps par des experts tel Justin le Martyr, Clément d’Alexandrie, Origène, Tertullien, etc.…

D’autres ont privilégié des théories plus acceptables pour l’église traditionnelle, expliquant qu’il fallait prendre l’expression « fils de Dieu » dans le sens généalogique de « descendance d’Adam et Eve  », mais si on relit attentivement le verset de la Bible cité plus haut, on comprend parfaitement que sont très nettement différenciés « enfants de Dieu » et « filles des hommes »…

D’autres ont aussi imaginés qu’il s’agissait « d’anges déchus », mais sur quelle base ? lien

Revenons à ces demi-dieux.

La mythologie grecque les évoque aussi : ils étaient dotés de super pouvoirs…tel Héraclès (ou Hercule pour les Romains), « fils de Dieu » et d’une « fille d’homme », Alcmène en l’occurrence.

Hercule célèbre pour ses 12 travaux, nous serait bien utile aujourd’hui, s’il revenait pour nettoyer les écuries d’Augias, lesquelles comme on sait n’avaient pas été nettoyées depuis 30 ans.

Reste à savoir si la méthode qu’il avait utilisé était très respectueuse de l’environnement, puisque pour atteindre son but, il aurait, selon la légende, détourné le cours de 2 fleuves pour leur faire traverser les écuries, polluant donc durablement ces derniers. lien

De Gaia, à Ouranos, en passant par Atlas, Dionysos, Promethée, Poseidon, Hera et tant d’autres, tous réalisaient des prodiges (lien) et si on en croit les textes anciens, ils vivaient très longtemps, même si au fil des générations, la vie de leurs descendants était de plus en plus courte.

Il y a en effet un élément qui relie tous ces demi-dieux : ils sont tous en quête d’immortalité, conscients qu’ils l’ont perdue dès l’instant ou ils sont nés de l’union entre les Elohim et les humains, mais leur durée de vie était longue.

La palme est pour Noé, qui aurait vécu 950 ans, talonné par Adam (930 ans), suivi par Enoch (365 ans), Abraham dépassant, avec ses 175 ans, de justesse Moise qui n’aurait vécu que 120 ans.

Les tablettes sumériennes sont plus généreuses avec la longévité de leurs héros.

Aluhim aurait vécu 28 800 ans, Alagar 36 000 ans, battu largement par En-Men-Lu-Ana qui décrocha le pompon avec ses 43 200 ans. lien

Devant de telles durées de vie, on en vient à s’interroger sur ces chiffres, en se disant qu’il s’agit peut-être d’une « mauvaise traduction », et qu’il faudrait déplacer une virgule, mais même avec 4320 ans, le score serait honorable.

On pourrait aussi évoquer les Titans, enfants d’Ouranos (le ciel) et de Gaia (la Terre), mais ce « ciel » d’Ouranos n’est-il pas simplement Elohim dont l’étymologie signifie « qui vient du ciel  » ?

Il ne faudrait pas écarter de la liste de ces demi-dieux le fameux Gilgamesh, 5ème roi d’Uruk, 2600 avant JC, qui régna 126 ans, ou Alexandre le Grand, sa mère lui ayant assuré qu’il était descendant de Zeus par son père, et d’Achille par elle-même. lien

N’oublions pas l’Egypte où les Pharaons étaient considérés comme des demi-dieux, et étaient, tout comme Gilgamesh, en quête d’immortalité.

La Bible évoque aussi des demi-dieux, et Samson était manifestement l’un d’eux, (sa mère ayant été visitée par « un ange »), (lien) tout comme David, le vainqueur du géant Goliath, ou Noé, puisque selon les écrits bibliques il était un enfant des Elohim. lien

Mais si on veut bien y réfléchir, Jésus n’était-il pas aussi l’un de ces demi-dieux, puisque c’est « l’ange Gabriel » qui aurait prévenu Marie, pourtant vierge, qu’elle aurait un enfant ? lien

« L’archange » fils d’Elohim, (lien) Gabriel a-t-il été seulement l’annonciateur de cette future naissance, ou y a-t-il participé plus directement ?

Il reste une question essentielle : qui sont aujourd’hui les descendants de ces demi-dieux ?

Sont-ils aujourd’hui des sportifs, des « hommes de pouvoir », des artistes, des philosophes, des chamanes, des guérisseurs… ?

Oublions d’abord les sportifs, car même si quelques progrès en terme de performance sont incontestables, la chimie prend hélas une part importante dans ces succès, au mépris souvent de leur santé, et dans la plus parfaite hypocrisie partagée par les accros de ce genre de spectacle. lien

On peut aussi oublier sans hésiter les hommes de pouvoir souvent portés par une névrose mégalomane et narcissique, dont le psychanalyste Jean-Pierre Friedman dit qu’elle « les pousse à conquérir le pouvoir et l’éternité », (chère aux demi-dieux), « jusqu’à en oublier leurs convictions  ». lien

Ces super pouvoirs se seraient donc étiolés au fil des générations, mais comment ne pas imaginer que les artistes n’en soient parmi les illustres héritiers ?

Leur art, guidé par une intuition forte, cette inspiration qui vient « on ne sait d’où » mais qui est évidente, n’est-il pas la preuve d’un pouvoir encore présent lorsqu’on est en présence des œuvres d’un Van Gogh, d’un Picasso, d’un Le Corbusier, d’un Brassens, d’un Mozart, d’un Ferré, d’un Baudelaire ou d’un Vinci  ?

Et quid des chercheurs souvent portés par une intuition, si l’on songe à Einstein, ou, encore mieux à Nikola Tesla, le génial concepteur avant-gardiste de l’énergie libre ? lien

Et que dire des guérisseurs, dans la droite ligne des cagots, (lien) ceux qui, parfois bénévolement par une simple imposition des mains peuvent soigner des maux parfois considérés comme incurables ?

Il y a bien sur dans ce domaine de nombreux charlatans, dont Eric de Rosny propose quelques pistes bien pratiques pour les dépister (lien) pour se tourner vers ceux qui soignent par le simple toucher, opérant par gratuité pour les patients de moins de 15 ans, se limitant à 30 euros pour les autres, et restant gratuit pour les pauvres.

C’est le cas de Michel Lechat, et de tant d’autres, qui sans faire la moindre publicité, accueillent des patients de plus en plus nombreux.

« Ce n’est pas un métier, c’est un sacerdoce » assure-t-il, et il évoquait son « maitre », Julien Betbeder, rappelant que l’énergie de cet homme-la était telle qu’il « séchait une orange dans sa main et pouvait soigner plusieurs dizaines de personnes par jour  ».

Qu’ils soient fonctionnaires, viticulteurs, ou retraités, ils vous reçoivent parfois dans leur salle à manger, le tarif est affiché… ou laissé à la générosité du patient.

Ils ont manifestement une capacité à capter les énergies autrement que le commun des mortels.

Pierre Marcouire, du Snamap (Syndicat National des Magnétiseurs et Praticiens des Méthodes Naturelles et Traditionnelles) et du Gnoma (Groupement National pour l’Organisation des Médecines Alternatives) est formel : « un vrai guérisseur ne fait pas de pub, les gens viennent par le bouche à oreille  ».

Il différencie le « rebouteux », celui qui remet en place les os, les muscles, le « nerf qui coince  », du magnétiseur « qui utilise son fluide et transmet de l’énergie sans forcément toucher », et il évoque la Vibration, l’énergie vitale qui donne la santé, celle-ci étant une énergie vibratoire. lien

D’autres vont plus loin, tel Jean-Claude Vergnes, qui, dans son livre « du magnétisme à la physique quantique  » entend lever les secrets, évoquant l’énergie qui le constitue, ce lien entre la pensée et la matière. lien

Sont-ils les dignes héritiers des demi-dieux ? Ils sont en tout cas près de 8000 en France, et leur métier ne connait pas le chômage.

Comme dit mon vieil ami africain : « pas facile de trouver une Bible dédicacée  ».

L’image illustrant l’article vient de « fr.forwallpaper.com »

Merci aux internautes de leur aide précieuse

Olivier Cabanel

A découvrir une apostrophe de Pivot consacré au sujet

Articles anciens

L’homme est-il une espèce domestique ?

Le monde avant l’ère

Les voyages immobiles

Immortel… pourquoi faire ?

La fin du monde remise à plus tard…

Le mauvais tour de Babel

Quand les poules avaient des dents

Même si c’était vrai, je ne le croirais pas

Avant nous le déluge

Vous avez un nouveau message

Des Hobbits aux géants

2012, Odyssée de l’Espèce

Le trésor de Bugarach

Les damnés du Béarn

Bugarach, le bourg de l’Arche ?

Nul ne sait ni le jour, ni l’heure…

La planète des « singes »

Taxons Lazare

Arrêtez la Terre, je veux descendre

L’homme et le dinosaure

C’est arrivé demain

La tragédie de la naissance

Qui a peur de 2012

Les pierres de la vie

Le singe descend de l’homme

J’ai découvert l’Atlantide

Galilée avait donc raison

Ils ont vu voler les assiettes

Ils font voler les assiettes

L’énigme sur l’origine du froid qui s’abattit sur la Terre, il y a 75000 ans

2 pensées sur “Mais où sont passés nos Héros ?

  • avatar
    3 août 2014 à 19 07 31 08318
    Permalink

    Dans mon enfance, j’ai vu défiler chez des gens aux prises avec differents problêmes de santé. Il venaient voir mon père, arrivaient avec la figure en grimace et repartaient souriant(e)s. D’autres gens venaient mais rarements les mêmes et j’ai souvent ententu » ces M. ou Mme untel qui m’ont données vos co-ordonnées.

    Ma soeur aînée a déjà été solicité par un étranger disant ressentir chez elle ce pouvoir, s’ayant exécutée a lui appliquer les mains a la base de la colonne, ce dernier est reparti souriant.

    Il m’arrive quelquesfois de faire disparaître des maux de têtes en passant lentement ma main a plus ou moin un cm de la tête personne et il semble que ca fonctionne.

    Bonne journée

    Répondre
    • avatar
      3 août 2014 à 22 10 47 08478
      Permalink

      J’aurais du ajouter que cela ne fesait pas de moi, un de ces héro du passé, cependant, 🙂 !

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *