Pourquoi je n’irai pas voter au second tour

On y a cru, on l’espérait, mais : Jean-Luc Mélenchon ne sera pas au second tour. Il s’en est fallu de peu, Fillon et la Marine se traînant des casseroles…Mais c’est comme ça : le beau Macron qui prône le changement d’un gouvernement dont il a été l’instigateur des deux plus pourries de lois (la loi Macron et sa suite la loi El Khomri, qu’il avait écrite lui-même … d’ailleurs, en passant, s’il est élu, ce qui est presque sur, savez-vous que sa prochaine loi réforme carrémment le code du travail ? oui, oui, il l’a déjà écrite, quand il était ministre, en épisode 3 de sa trilogie dévastatrice !).
Et c’était socialiste !  (à l’époque) . Et ça se revendique « ni de droite, ni de gauche » … Sans commentaire !Donc, vu que mon anus, malgré les années, a du mal a cicatriser, malgré la vaseline dont je m’étais enduit en prévision de mon vote au second tour, pour le « moins pire », contre « le fachisme », pour « la survie de la démocratie » , etc … Enfin bref : 80 % pour Chirac, c’était un hold-up surfait !Donc pour la première fois de ma vie, à plus de 50 ans, hier, j’ai voté « utile » au premier tour, pour JLM, car je suis, pardonnez-moi, un peu plus à gauche que lui, et d’habitude je l’affirme dans mon vote de conviction au premier tour.
Cette année, pour la première fois, sentant que ça aurait pu le faire, j’ai voté « utile » dès le premier tour ; hélas, ça n’a pas suffit.

Donc dans 15 jours, c’est le second tour, et entre la canditate utlra-nationaliste (voire ultra-tout) , et le candidat ultra-capitaliste (déguisé en socialiste moderne, pour obtenir son score), je pense que je vais aller vaquer à pêcher (pas pour finir en prêche dans un confessionnal), mais au bord d’une rivière, plutôt que d’aller me prostituer en votant pour le moins pire.

Mais qu’à cela ne tienne : double pêcheur, enfer assuré ? Je l’assume !  D’ici ma mort, je pourrais m’asseoir sans douleur et sans remord …

L’article dans sa Niche : Pourquoi je n’irai pas voter au second tour

avatar

Chien Guevara

Ancien chien de berger, viré par son patron parce qu’il avait appris aux moutons à se rebeller, Chien Guevara s’est recyclé en défenseur des libertés acquises qui aboie contre celles perdues.
Voir son site : http://forget.e-monsite.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *