Quand la photographe Chino Otsuka s’incruste dans son enfance

PHOTO Otsuka 1
La photographe… avec elle-même ! (Chino Otsuka)

LE YETI :

Quoi de plus intriguant que nos rapports avec les images de notre adolescence ? Que dire de cette expérience bouleversante de la photographe japonaise Chino Otsuka s’incrustant carrément dans ses photos d’enfance ?

«  Revivez la pire période de votre vie grâce à Rue89 Week-end !  » titre Yann Guégan, son maître rédacteur. Renée Greusard, journaliste, et Audrey Cerdan, photographe attitrée de Rue89, ont eu l’excellente idée de faire poser les membres de leur rédaction, tenant entre leur mains un cliché de leur jeunesse.

Riche_avec_photo.jpg
Pascal Riché, directeur de la rédaction de Rue89, dans et hors cadre (Audrey Cerdan)

L’élément perturbant

Chino Otsuka s’invitant auprès d’elle-même. Les journalistes d’une rédaction posant auprès de ce qu’ils furent. Deux démarches finalement assez similaires. Aussi chargées en émotion.

Otsuka_2.jpg
Deux sandwichs pour une seule et même personne (Chino Otsuka)

Il y a à la vue des toutes ces images un élément assez perturbant, une introduction massive de modestie quant à ce que nous fûmes, ce que nous sommes devenus, jointe à la crainte sourde de ce qu’il va advenir de nous. Un moment d’intimité bien plus fragile que l’humour voudrait bien le laisser transparaître.

Car finalement, ne reste que l’humour et la distance de l’ironie, n’est-ce pas, pour tuer le furtif petit pincement au cœur qui nous saisit ?

Jo_le_Joker.jpg
2034 dans sa maison de retraite, l’ex-journaliste Pascal Riché revit la pire période de sa vie de journaliste (montage Jo le Joker)

Une pensée sur “Quand la photographe Chino Otsuka s’incruste dans son enfance

  • avatar
    30 janvier 2014 à 10 10 06 01061
    Permalink

    Je n’arrive pas à mettre de mots sur ce que ça nous apporte, ce voisinage. Une manière de se pacifier, peut-être ? Bien envie d’essayer. Merci pour ce billet, Yéti.

Commentaires fermés.