Référendum sur le traité européen : Jean-Marc Ayrault contre Ayrault Jean-Marc

 »C’est en refusant d’associer directement les peuples aux grandes décisions européennes que les dirigeants de l’Union n’ont pas vu monter la déception des catégories populaires vis-à-vis de l’Europe. C’est en croyant que l’élection nationale vaut brevet de politique européenne qu’ils ont sous estimé son manque de réponses aux problèmes structurels du chômage, des inégalités, des délocalisations, de la vie chère. Le Non au référendum sur le traité constitutionnel a été la réponse populaire à cette impéritie politique et démocratique. (…) Que vous soyez pour ou contre ce traité, ne privez pas les Français d’un débat auquel ils ont droit. Exigez du président de la République qu’il soumette le traité de Lisbonne à référendum. Ce n’est pas une volonté de marquer des points contre le président et le gouvernement. C’est une volonté de respecter les Français » : Jean-Marc Ayrault, présentant une motion référendaire le 6 février 2008.

Et aujourd’hui, sur le « Mécanisme européen de stabilité », un référendum respecterait-il le peuple ou bien on passe au-dessus ? « Pourquoi ce n’est pas notre position? Il n’y a pas de transfert de souveraineté, le Conseil constitutionnel l’a dit, c’est donc logique que ce soit le Parlement qui se prononce » : Ayrault Jean-Marc, le 1er septembre dernier. Pas de transfert de souveraineté, quand le gouvernement français n’aura plus le droit de dépasser 0,5% de déficit sous peine de sanctions de l’Union européenne ? Bienvenue, camarade Jean-Marc, dans notre rubrique Ferme ta gueule !

A’ lire aussi:

  1. Traité européen : pas sans nous !
  2. Traité de Lisbonne et félonie socialiste : Montebourg met les pieds dans le plat
  3. Non au carcan austéritaire du « pacte budgétaire » Merkozy : pour un référendum !
  4. Capitulation déculottée et référendum de baudruche : victoire pour la dictature financière en Grèce
  5. Roms, traité Merkozy, Medef, PSA, Sodimédical…Avec Hollande, retour de la droite en 2017 : d’avance, merci, les « socialistes » !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *