Rom, unique objet de leur ressentiment

OLIVIER CABANEL:

La nauséabonde déclaration de Christian Estrosi au sujet des nomades, et les récentes injustices commises contre des Roms et contre des gens du voyage, remettent ceux-ci au devant de la scène.

C’est Christian Estrosi qui a donc ouvert le feu, dimanche 7 juillet 2013, dans l’émission « le grand rendez vous  », sur l’antenne d’Europe 1.

Celui qu’on appelle le « bébé Médecin », successeur de l’ancien maire de Nice, n’est pas connu pour avoir un sens inné de la solidarité et du partage, et s’en est pris récemment aux gens du voyage, les menaçant : « j’en ai maté d’autres, je vais vous mater  ». lien

Dans ce même interview, il a ajouté, pour faire bonne mesure, que : « l’Islam et la démocratie n’étaient absolument pas compatibles »…

En regardant l’affaire de plus près, il apparait qu’il ne s’agirait que d’une opération électorale.

C’est en tout cas ce que pense Désiré Vermeersch, président de l’AGP (action grand passage), rappelant que la municipalité a limité l’accueil possible aux gens du voyage à 50 caravanes seulement, alors qu’il aurait fallu, d’après la législation en place, prévoir un accueil allant jusqu’à 250 caravanes.

Or, un mois auparavant, la demande avait été faite et accepté en préfecture d’avoir un terrain à disposition, sauf que la mairie a fait creuser des tranchées, et mis en place des buttes de terre pour en empêcher l’accès.

Et Désiré Vermeersch de conclure « dans ce cas précis, le maire a voulu se servir de cette histoire à des fins électoraliste (…) tout ça c’est de la propagande électorale et populiste ». lien

De Jacques Médecin à Christian Estrosi, on est bien dans la continuité. lien

Tout ça risque de valoir quelques ennuis à l’élu niçois, puisque Louis de Gouyon Matignon, président de l’association Défense de la culture Manouche, à dénoncé des propos « indignes d’un élu de la république  », et s’apprête à déposer une plainte contre Estrosilien

Mais qui connait l’histoire de la famille Sandu ?

Cette petite famille de Rom d’origine roumaine habite Arles depuis 6 ans.

Or ils se sont vu « confisquer » leur dernier enfant, sous le prétexte qu’ils habitaient en squat, et pour le récupérer, il a fallu qu’ils fassent un retour « volontaire » au pays.

Florin, le papa, a 33 ans, et Rodica, la maman en a 35 : ils ont eu Sorin, agé de 14 ansIonut, de 2 ansson cadet, Luis10 ansAlicia 8 ansSamuel6 ansAdan 5 ans, et le petit dernier, Gabriel aura 3 mois le 17 juillet prochain.…

Le RESF (réseau éducation sans frontière) les a aidés, et la famille Sandu a pu être hébergée quelques temps par des particuliers, mais c’est d’une solution durable dont ils ont besoin. lien

Il faut savoir que la Roumanie confisque pour 5 ans les passeports de ceux qui rentrent au pays.

Alors, une amie de la famille, Esméralda Romanez, présidente de l’association AMIDT, (Mémoire de l’Internement et de la Déportation des Tsiganes) et de la fédération Kale, Manouches, Romany, Sinté women à l’U.E, a décidé de garder les enfants en France afin de ne pas interrompre leur scolarité.

Comme le gouvernement roumain a refusé d’accorder un passeport à Adan, ses parents n’ont pu l’emmener avec eux, lors de leur retour en France, et l’ont laissé à la garde des grands parents roumains, ceux de Florin.

Adan est finalement revenu en France, retrouvant enfin sa famille, en avril 2013.

Ils étaient donc tous retournés dans leur squat, après avoir fait une demande afin d’obtenir un logement, ayant obtenu un avis favorable de l’administration.

Pourtant, même si l’expulsion du squat, prévue le 4 juillet, n’a finalement pas eu lieu, à ce jour, ils n’ont toujours pas cet appartement.

Le maire et conseiller général, Hervé Schiavetti, (lien) d’appartenance communiste, ne se bouge pas beaucoup, et la petite famille risque de se retrouver de nouveau à la rue.

Pourtant dans cette bonne ville d’Arles, il y a des logements de fonction, abandonnés par des enseignants, ceux-ci considérant que leur vie était devenue difficile, entre les incendies de voitures, et les insultes.

La petite famille de Florin demande en vain d’y occuper un appartement…

Au mois de septembre, ils risquent de nouveau une expulsion…

Oublions ce maire communiste qui semble avoir oublié le sens du mot communisme…

A droite, ce n’est pas mieux : à Guérande, le maire UMP vient de démissionner, avec ses adjoints, (lien) protestant contre l’occupation illégale du terrain de foot de la commune par les 150 caravanes des gens du voyage. lien

Il s’appelle Christophe Priou, et avant de s’interroger sur l’occupation du terrain de foot de la commune, il pourrait se poser la question qui dérange : pourquoi sa commune ne respecte-t-elle pas l’obligation faite de proposer un terrain d’accueil aux gens du voyage.

En effet, la loi du 31 mai 1990, appelée loi Besson, prévoit que les communes de plus de 5000 habitantsdoivent tenir à disposition des gens du voyage des aires d’accueil, (lien) même si souvent ces aires d’accueil ne sont pas toujours adaptées aux véritables besoins, notamment sur la question de l’hygiène, ce qui a amené les parlementaires à proposer des améliorations à la loi. lien

Les normes minimales à respecter sont : 75 m2 par emplacement, une douche et 2 WC pour 5 places de caravanes, l’alimentation en eau potable et électricité, le ramassage des ordures ménagères, un gardiennage, pas nécessairement permanent, pour la gestion des arrivées et des départs, et la perception des droits d’entrée. lien

Or la ville de Guérande compte environ 16 000 habitantslien

Il y avait bien un terrain prévu pour accueillir ces voyageurs, à Herbignac, mais comme l’a fait remarquerSam, le pasteur protestant évangélique, appartenant à la mission installée sur le terrain de foot, le terrain proposé n’est praticable qu’en 4×4. lien

Bienvenu dans le monde de la « solidarité à la française  »…

Qu’on soit à Nice, à Arles, ou à Guérande, il ne fait donc pas bon être du monde des gens du voyage.

Mais comme dit mon vieil ami africain : « le monde semble sombre quand on a les yeux fermés ».

L’image illustrant l’article vient de « delitdepoesie.hautetfort.com »

Merci aux internautes de leur aide précieuse

Olivier Cabanel

Une pétition pour soutenir la famille Sandu est sur ce lien

Le comité de soutien est joignable sur ce lien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *