UMP/FN : ça se précise

Que dire lorsqu’un député de la Droite populaire, mouvement que nous dénonçons depuis toujours comme « plus Le Pen que Le Pen », appelle à l’union entre la droite extrême sarkozyste et l’extrême droite lepéniste ? Que ce n’est que logique. « Le député UMP de la Gironde, membre du collectif la Droite populaire, Jean-Paul Garraud, a posé lundi la question du « rapprochement » avec le FN en se demandant s’il fallait devenir « pragmatique » ou rester « dans les blocages idéologiques », rapporte Le Point. « De nombreuses questions se posent, qu’il va falloir trancher rapidement et qui tournent autour de la recomposition de la droite », écrit Jean-Paul Garraud, membre de l’aile droite de l’UMP, dans un texte intitulé « La défaite de Nicolas Sarkozy : analyse d’un scrutin », rendu public lundi. « Une majorité des électeurs de l’UMP et des électeurs du FN veulent un rapprochement. Qu’est-ce qui est le plus important pour la France ? Cette question, seule, doit nous guider. On devient pragmatique ou on reste dans les blocages idéologiques ? », demande-t-il en indiquant que la Droite populaire « a un rôle important à jouer ». Selon Jean-Paul Garraud, « le pays est majoritairement à droite », mais « il existe un risque majeur de voir cependant tous les pouvoirs entre les mains de la gauche à la faveur de triangulaires mortifères pour la droite lors des prochaines législatives ». « Qu’on le veuille ou non, la dynamique est sur le FN depuis 2002″ [La faute à qui, sinon à la banalisation des thèses du FHaine par Sarkozy ?], et « aujourd’hui, il représente près de 20% de l’électorat, sans aucune représentation nationale », poursuit le secrétaire national de l’UMP à la justice, soulignant encore : « L’évolution du discours et le changement de président à la tête du FN accentuent cette évolution. » [Tu parles, quel changement réel entre Marine et Jean-Marie, au sein d’un parti qui reste un nid de fachos ?] Enfin, « la gauche n’a aucune leçon de morale à nous donner, elle qui, sans état d’âme, s’allie avec des extrémistes révolutionnaires patentés », déclare le député. [Il n’y a aucun accord entre Mélenchon et Hollande, c’est un pur mensonge, et quand bien même : le programme L’humain d’abord, qui exalte les valeurs d’humanisme, de fraternité et de solidarité, ne saurait être assimilé au stalinisme d’aucune façon, sauf à sacrifier à l’habituelle haine du communiste chère à l’extrême droite comme à la droite extrême]  La question du rapprochement avec le FN a déjà agité l’UMP durant l’entre-deux-tours de la présidentielle, avec des déclarations dans Minute du ministre de la Défense sortant, Gérard Longuet, qualifiant Marine Le Pen d’ « interlocuteur qui n’est pas bienveillant, mais qui, au moins, n’est pas disqualifié ». Voilà l’ennemi, camarades : entre l’UMP et le FN, grâce aux actions conjuguées de Sarkozy, Hortefeux, Guéant et tant d’autres, c’est désormais bonnet blanc et blanc bonnet (soyons clair, sans amalgame avec le Bonnet de plumedepresse, et son pompon rouge vif ;)

A’ lire aussi:

  1. UMP, FN, même combat : rejeter les migrants à la mer, et pourquoi pas couler les bateaux ?
  2. Laurent Wauquiez, minable petite frappe antisociale
  3. Nouvelle saloperie de Claude Guéant
  4. Brigitte Barèges est une sale conne ! On rigole, bien sûr…
  5. Front nationalisation de l’UMP : retourne en Norvège !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *