Un homme au dessus de tout soupçon

C’est l’histoire d’un homme, Alpha, devenu président de la SOGECAR (Société générale de carabistouilles). Un homme aujourd’hui soupçonné de complicité avec les agissements délictueux d’un ancien candidat à la présidence de l’entreprise et de trois individus interlopes. « Rien à voir avec ce cirque » se défend Alpha en balayant les rumeurs. Faut-il le croire ?

 (Toute ressemblance avec des personnalités existantes ou ayant existé serait bien évidemment totalement fortuite)

L’histoire remonte aux années 90. Alpha avait déjà les dents qui rayaient le parquet, mais en dépit d’une incroyable assurance assise sur un ego hypertrophié, il n’avait pas encore assez de poids dans l’entreprise pour en prendre le contrôle, malgré son rôle éminent de directeur du Département financier. Il s’enrôla donc comme attaché de presse et homme de confiance sous la bannière du Directeur général Epsilon – alias « Le Turc » –, qui briguait la présidence jusqu’alors détenue par un Iota en fin de parcours.

Tout le monde connait l’histoire : Iota, affaibli par la maladie, ayant renoncé à briguer un troisième mandat, c’est Sigma qui fut nommé à la tête de la SOGECAR. Quant à ce grand bourgeois suffisant d’Epsilon, il fut non seulement écarté de la présidence qu’il convoitait, mais déchu de son poste de Directeur général et viré sans ménagement de la société. Alpha, entraîné dans la chute, sauva sa place dans l’entreprise mais dut renoncer à prétendre diriger le moindre Département dans le nouvel organigramme. Redevenu simple cadre, il cultiva sa rancune en mijotant sa revanche.

Les années ont passé et, tandis qu’Alpha réussissait, en alternant coups tordus et numéros de séduction, à décrocher la présidence de la SOGECAR, un juge particulièrement opiniâtre, Gamma, était saisi d’une enquête sur l’existence de rétro-commissions dans le cadre de marchés passés par l’entreprise avec le Magouilleland sous la gouvernance d’Epsilon.

Or, il se trouve que l’enquête du juge Gamma vient de progresser de manière spectaculaire grâce aux auditions particulièrement instructives des épouses de trois personnages troubles : Rhô, Tau et Zêta dont les noms sont murmurés depuis des années dans les couloirs de la SOGECAR et dans la presse spécialisée. Pour mémoire, rappelons : 1° que Rhô est un ancien directeur de cabinet d’Epsilon et ami d’Alpha ; 2° que Tau est un ancien proche collaborateur d’Alpha au Département des Finances de la SOGECAR ; 3° que Zêta est un sulfureux intermédiaire franco-libanais spécialisé dans les négociations douteuses.

Il ressort des auditions de ces épouses des déclarations graves et concordantes de nature à étayer les informations collectées par les enquêteurs lors de perquisitions effectuées notamment au domicile de Tau. Questionnée sur les documents saisis, l’épouse de Tau a confirmé aux policiers de la Brigade financière puis au juge Gamma avoir, à la demande de son mari, ouvert des comptes occultes dans des paradis fiscaux. Elle a d’autre part indiqué comment, et à quelle fréquence, son mari effectuait des déplacements en Suisse pour ramener, via la Grande-Bretagne pour des raisons de prudence douanière, des mallettes d’argent liquide qui étaient aussitôt remises à Rhô, le directeur de cabinet d’Epsilon. Un Rhô alors en charge de réunir des fonds pour financer la campagne d’Epsilon afin d’obtenir un vote majoritaire des actionnaires de la SOGECAR.

Sachant qu’Alpha était l’un des piliers de l’ambition d’Epsilon et son homme de confiance ;

Sachant qu’Alpha rencontrait fréquemment les différents personnages impliqués dans cette course au pouvoir ;

Sachant qu’Alpha était, dès cette époque, un ami intime de Rhô, au point d’en avoir fait depuis son témoin de mariage ;

Sachant que Tau était un très proche collaborateur et ami d’Alpha ;

Sachant que le juge Gamma a mis à jour l’existence, dans un paradis fiscal, d’une mystérieuse société écran dont la création a été validée par Alpha…

Sachant tout cela, l’implication d’Alpha dans cette affaire nauséabonde peut-elle susciter le moindre doute ? Ou faut-il entendre Alpha lorsqu’il balaie le soupçon de cette formule lapidaire lancée à des journalistes : « Qui peut croire à une fable pareille ? »

2 pensées sur “Un homme au dessus de tout soupçon

  • avatar
    30 septembre 2011 à 10 10 04 09049
    Permalink

    @ Fergus

    Je reviendrai commenter plus tard. Pour l’instant je ne veux voir que l’image qui me semble montrer un cercle trop mince pour un halo et qui doit être le symbole d’un entartage du cerveau :-))

    PJCA

    Répondre
  • avatar
    30 septembre 2011 à 10 10 43 09439
    Permalink

    Bonjour, Pierre.

    Avant même tout autre commentaire, celui-ci est déjà plaisant.

    Cordialement.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *