Un vieux ticket de caisse qui fait causer sur Twitter

 

ticketdecaisseGlazou.png

LE YETI:

Le comparatif de Daniel Glazman

Figurez-vous qu’un certain Daniel Glazman (alias @glazou sur Twitter), vient de retrouver un vieux ticket de caisse de supermarché datant de 1997. Du coup, il a comparé avec les prix d’aujourd’hui…

Aussi sec, déchaînement des twittos (utilisateurs de Twitter pour les nuls). Je ne vous parlerai pas ici de la masse des approbateurs, mais de ceux qui tentaient de toute la petite force de leurs cellules grises de faire objection à la réalité crue exprimée par le ticket du Glazou.

Batailles statistiques

Le SMIC horaire de 1997 était de 6,01 €  (39,43 FF) ; celui de 2012 de 9,40 € (+56,40 %). Ramené au comparatif des prix établi par Glazou, on est loin du compte. Surtout si l’on tient compte de l’évolution sur la même période de prix ne figurant pas sur le ticket de caisse (loyers, EDF…). Et du fait qu’il qu’il y a de plus en plus de gens (chômage, travail précaire) qui ne le touche même plus complet au mois, ce SMIC.

Certains twittos tentaient d’atténuer la violence de l’annonce en la pondérant à l’année :

Ben oui, cher Korckkidu, sauf que d’un autre côté, c’est bien des 3 % de déficit annuel sur des années qui ont fini par nous faire une dette publique parfaitement insupportable.

D’autres têtus s’accrochaient enfin à des chiffres officiels d’inflation, bien inférieurs, forcément bien inférieurs aux variations de prix figurant sur le maudit ticket de caisse :

Des chiffres comme “effaceurs de gueule”

Seulement là encore, en faisant ses courses hebdo, notre Glazou se fichait comme de l’an quarante du panier de la ménagère établi par l’Insee. Et contenant par exemple des trucs comme un nouvel écran plat Plasma chaque semaine.

Ce qui se posait au fil de la discussion enflammée sur Twitter, c’était finalement la différence entre la réalité vraie et la réalité chiffrée. Et il transparaissait crument combien les chiffres officiels agissent beaucoup plus comme du fond de teint — les « effaceurs de gueule », disent mes filles — pour maquiller des rides que pour révéler l’état de la vraie peau elle-même.

Ainsi des derniers chiffres du chômage : en avril 2013, 65 100 chômeurs officiellement en plus… auxquels on omet de rajouter pour le même mois 285 000 personnes radiés de Pôle emploi, mais pourtant toujours sans boulot !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *