Union européenne : vers la prochaine crise bancaire

LE YETI ;

Lu dans les Échos à propos de l’Italie :

« Toujours selon la banque centrale, les banques du pays ont renforcé leurs avoirs en obligations souveraines italiennes, à 363 milliards d’euros au total, contre 351,6 milliards en février. Ce montant est le plus élevé depuis 15 ans que la Banque d’Italie en compile la statistique et il représente une augmentation de près de 25% depuis mars 2012. »

Les banques italiennes préparent l’avenir : les banques italiennes se chargent en obligations de l’État italien.

Quand la prochaine crise bancaire arrivera, les banques italiennes diront à l’État italien :

« Maintenant, tu vas lever des impôts supplémentaires pour nous renflouer. Si tu le fais, tout ira bien. Si tu ne le fais pas, nous faisons faillite, mais nous t’entraînons dans notre chute. Il n’y aura plus personne au monde pour te prêter de l’argent. Quant aux milliers de milliards d’euros que vont perdre les épargnants italiens, tu t’expliqueras avec eux. »

En clair : les banques italiennes tiennent l’État italien par les c… et elles le tiennent très fort.

Pronostic :

– Les banques italiennes vont faire faillite ET AUSSI l’État italien va se déclarer en défaut de paiement.

– Les banques grecques vont faire faillite ET AUSSI l’État grec va se déclarer en défaut de paiement.

– Les banques irlandaises vont faire faillite ET AUSSI l’État irlandais va se déclarer en défaut de paiement.

– Les banques portugaises vont faire faillite ET AUSSI l’État portugais va se déclarer en défaut de paiement.

– Les banques espagnoles vont faire faillite ET AUSSI l’État espagnol va se déclarer en défaut de paiement.

– Les banques chypriotes vont faire faillite ET AUSSI l’État chypriote va se déclarer en défaut de paiement.

– Les banques slovènes vont faire faillite ET AUSSI l’État slovène va se déclarer en défaut de paiement.

– Les banques belges vont faire faillite ET AUSSI l’État belge va se déclarer en défaut de paiement.

(Liste non exhaustive)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *