LE PROPHÈTE ET LE GRAND-PRÊTRE

 

Serait-il possible que le Prophète et le Grand Prêtre se soient mutuellement reconnus dans la vérité d’une mission qui les dépasse, mais qui pour se réaliser doit passer par eux?

Le prophète, de par sa nature, ne réponde qu’à un maitre et dispose de toute la liberté pour dire et écrire ce que la voix de sa conscience lui dicte. Le Grand Prêtre, pour sa part, doit composer avec son environnement idéologique et ses solidarités institutionnelles. S’il prend la parole, elle aura été préalablement écrite, et comme il n’écrit pas tous ses textes, d’autres le font souvent à sa place. Ces derniers s’assurent que l’orthodoxie soit bien respectée et que les messages à passer aux interlocuteurs soient conformes aux attentes des solidarités institutionnelles. Il n’y a pas de place pour l’improvisation.

Par le passé, le prophète n’était pas un personnage recherché  par les puissances religieuses et civiles. Il leur rabattait leur hypocrisie, leur manipulation, leur corruption de quoi les inciter à s’en débarrasser au plus vite. Nombreux sont ceux qui ont été persécutés et tués. Même Jésus, peu de temps avant qu’il connaisse un sort semblable, s’en était pris en des termes non équivoques aux docteurs de la loi et aux grand-prêtres qui mettent sur les épaules des autres des fardeaux qu’ils ne peuvent porter eux-mêmes, qu’ils font penser à des sépulcres blanchis dont l’intérieur est rempli de pourriture… (Mt. 23)

Aujourd’hui, le prophète n’a pas tellement changé, mais le grand-prêtre a comme raffiné l’usage des mots et les techniques du silence pour ne pas décevoir son environnement de solidarité institutionnelle et, en même temps, laisser entrevoir au prophète que son message est entendu.

À sa descente d’avion, à son arrivée à Mexico, un petit bout de phrase est glissé dans le texte de Benoît XVI, sans trop que l’on sache ce qu’il vient y faire et qui l’y a mis:  « le marxisme est dépassé« . En effet, s’il avait à parler de marxisme, c’est à Cuba qu’il fallait le faire. Au Mexique, il était plus approprié de parler de  capitalisme. Or, ce petit bout de phrase, qui n’est plus revenu de tout le voyage, a servi à alimenter les nouvelles de nos médias occidentaux pendant quelques jours.

Parlant de ses silences, il faut signaler qu’à aucune occasion il n’a été mentionné que le capitalisme est à bout souffle et qu’il conduit le monde dans le gouffre.  Pourtant, il sait ce qu’est le capitalisme pour en avoir donné, lui-même, une description percutante dans le tome 1 de son livre sur Jésus de Nazareth, publié en 2007 :

« Face aux abus du pouvoir économique, face aux actes de cruauté d’un capitalisme qui ravale les hommes au rang de marchandise, nos yeux se sont ouverts sur les dangers que recèle la richesse, et nous comprenons de manière renouvelée ce que Jésus voulait dire quand il mettait en garde contre la richesse, contre le dieu Mammon qui détruit l’homme et qui étrangle, entre ses horribles serres de rapace, une grande partie du monde. » (p.120)

Il n’est pas possible qu’il n’ait pas eu à l’esprit ce passage de son livre ainsi que l’idée d’en diffuser la réalité au monde. Surtout que le monde est entré, depuis, dans la pire crise économique de son histoire et que le Mexique en est un fleuron. Le système capitalisme mondial n’est-il pas en chute libre et n’ entraine-t-il pas le monde dans un chaos mondial? Les caméras du monde étant à sa portée, l’occasion pour se faire entendre, ne pouvait être mieux, Il n’en fut rien au Mexique, tout comme à Cuba, pourtant féroce adversaire de ce capitalisme, ce dieu Mammon, qui détruit l’homme. Encore n’eut-il pas donné un signal d’encouragement à ces héros qui ont lutté pour que ce capitalisme ne s’impose pas à leur peuple ?Ne  sont-ils pas en mesure de comprendre sa grande désillusion ? Malheureusement, pas un mot du capitalisme, ni du socialisme à visage humain qui monte à l’horizon des peuples émergents de l’Amérique latine pour s’y substituer. 

Avec Benoît XVI,  les phrases et les mots utilisés peuvent toujours être pris dans deux ou trois sens, laissant ainsi aux journalistes de propagande et de désinformation de les utiliser comme bon leur semble.

Dans le même ouvrage, cité plus haut, Benoît XVI parle aussi de l’aliénation et de la description qu’en a donnée K, Marx. Même si plusieurs ont déjà lu ces textes, je pense important de les répéter, parce que ce ne sont pas nos analystes politiques et religieux qui vont le faire. Et si Benoît XVI a pu les glisser dans son livre couvrant 416 pages, il avait de bonne chance qu’ils ne soient relevés, par ces journalistes du système, mais que d’autres s’en emparent pour les citer et les analyser.

« N’est-il pas vrai que l’homme, cette créature appelée homme, tout au long de son histoire, est aliéné, brutalisé, exploité? L’humanité dans sa grande masse a presque toujours vécu sous l’oppression. Et inversement, les oppresseurs sont-ils la vraie image de l’homme, ou n’en donnent-ils pas plutôt une image dénaturée, avilissante? Karl Marx a décrit de façon drastique « l’aliénation » de l’homme. […] Il a livré une image très concrète de l’homme qui tombe aux mains de bandits » (p.224) 

C’est évident que ces convictions profondes de Benoît XVI étaient connues de Cuba. Elles font parties de celles qu’il ne sauraient être dites publiquement, solidarité institutionnelle oblige.. Sans doute, par délicatesse, les autorités cubaines se sont abstenues d’y faire référence pour éviter de le mettre dans l’embarras.

Cette visite du pape à Cuba ne semble pas avoir plu beaucoup au grand voisin du nord. D’abord, la couverture des médias qui sont à sa dispositions, dont Radio-Canada, a été plutôt sobre,  retenant ici et là des phrases, des mots pouvant s’interpréter dans différents sens. Telesur.tv  a connu de nombreux problèmes avec son serveur, surtout  aux moments des discours et des échanges civilisés et chaleureux entre les principaux dignitaires. Heureusement qu’on pouvait les rattraper par les enregistrements du studio.

Je pense qu’un « courant » est  passé du « Prophète » au « Grand-Prêtre » et que le monde découvrira toujours mieux et toujours plus ce peuple de Cuba, courageux, digne et ouvert au monde. Reste à voir, maintenant, si ce Grand-Prêtre  aura le courage de certains redressements d’orientation de l’Église en Amérique latine. Il faut reconnaître qu’il s’est  permis quelques propos positifs au sujet de la théologie de libération qu’il avait ravalé au rang de pure idéologie sans importance lors de son voyage au Brésil, en 2007.

Au moment de son départ de Cuba, il  aurait pu nous donner un signe de cette étincelle de vie entre lui et Fidel  en invitant  le monde à s’ouvrir sur ce peuple où des choses exceptionnelles se passent.  Il faut croire qu’on ne lui aurait jamais pardonné.

Raoul Castro s’est révélé être un chef d’État à la hauteur des qualités de son peuple. Il m’a vraiment impressionné.

Oscar Fortin

Québec, le 1er avril, 2012

http://humanisme.blgspot.com

avatar

Oscar Fortin

Libre penseur intéressé par tout ce qui interpelle l’humain dans ses valeurs sociales, politiques, économiques et religieuses. Bien que disposant d’une formation en Science Politique (maîtrise) ainsi qu’en Théologie (maîtrise), je demeure avant tout à l’écoute des évènements et de ce qu’ils m’inspirent.

14 pensées sur “LE PROPHÈTE ET LE GRAND-PRÊTRE

  • avatar
    1 avril 2012 à 3 03 19 04194
    Permalink

    Oui vous décrivez très bien les ,écrits ,les paroles ne suivent pas,je crois que les écrits des prophètes ont été véhiculé ,comme notre Histoire ,pour assouvir quelques-uns ,et soumettre les autres ,le plus malheureux dans cela ,nous subissons aujourd’hui notre propre esclavage ,je vois les élections en France ,voila deux Candidats qui nous vraiment dépouillé ,nous ont entraîné dans une Europe pire que l’Union Soviétique ,celui qui est à la tête de l’Etat ,n’avait aucune chance de remporter ,et bien ont fait massacré 7 personnes bien ciblés ,des musulmans paras ;puis des juifs ,puis ont massacre celui qui travaillait pour les renseignements Français ,un soi-disant islamiste ( mais malheureusement ce jeune allait en boîte ,buvait de l’alcool ,mariè à une Toulousaine religieusement )) mais ils l’ont tué pour évité qu’il parle ,c’est très certainement un mercenaire qui a été payé pour ce crime ,Mais résultat le candidat aucune chance ,ce met a faire une chasse impitoyable contre les islamistes Alors que tout cela a été approuvé ,par le Qatar Arabie Saoudite Koweit ,nos Amis la loi de la charia ,voila qu’il fait un bon dans les sondages ,
    Des mensonges le Peuple ce nourri qui de vulgaires mensonges ,aujourd’hui avec les moyens internet ,pas les Médias agents de propagandes ,,écouter d’autres versions ,comme Chrétienne je ne me contente pas des paroles des prêtres ,du Pape aujourd’hui ,

    Répondre
  • avatar
    1 avril 2012 à 7 07 16 04164
    Permalink

    Je ne crois pas Oscar, que le pape se soit réellement soucié de la sagesse de la Fidel. Je ne crois pas qu’il apportera avec lui, le message d’un homme comme Fidel, qui diverge carrément de la trajectoire choisie par «Benny».

    Le pape suit l’agenda de l’Empire, évidemment. Certains diront que le Vatican a sa propre voie, mais il n’en n’est rien. Le Vatican répond toujours aux caprices de l’Empire, et suit systématiquement le plus fort.

    À Cuba, l’Église a accepté le régime cubain, elle n’avait pas le choix. Mais si, comme en Russie pour les orthodoxes, le régime laissait plus de place à l’Église, vous verriez automatiquement cette Église reprendre sa place, sans se soucier du destin du régime cubain.

    L’Église, elle est opportuniste, et elle ne voit pas dans la révolution, la libération d’un peuple, mais plutôt, l’éloignement de ce peuple, à sa doctrine, voire une chance de moins de convaincre l’hérétique.

    Pour moi, Ben n’est qu’un gros crosseur et n’a aucunement l’intention d’apporter la paix sur Terre. Il aurait déjà, si c’était le cas, condamné les militaristes, les putschistes, etc.., ce n’est pas le cas. Comme à l’habitude avec l’Église.

    Solidairement avec ceux et celles qui veulent une paix véritable,

    Sylvain Guillemette

    Répondre
  • avatar
    1 avril 2012 à 7 07 45 04454
    Permalink

    @abeille: je voudrais relever le fait que le peuple ne se nourrit que de mensonges: de quoi d’autres voulez-vous qu’il se nourrisse si les seuls médias qui lui livrent l’information sont propriété du « père du mensonge »? Ce n’est pas qu’il prend plaisir au mensonge, mais qu’Il ne sait pas qu’on lui mente ainsi. Il est piégé et il ne faudrait pas le rendre responsable d’une situation dont il est la première victime. Les vrais coupables ce sont ces paradeurs, hypocrites, manipulateurs des pires espèces et tous ceux et celles qui les voient faire, savent ce qu’ils font et n’en disent mots, comme nos journalistes et nos politiciens qui jouissent de la manne qui leur ait offerte. C’est ce qu’on appelait dans un passé pas trop lointain, vendre son âme au diable.

    Il y a toutefois une petite note positive dans le fait que des yeux s’ouvrent et des langues se délient. Des consciences s’éveillent que le prix de l’or ne saurait corrompre. Elles portent l’espoir d’une lumière qui aura raison de l’obscurité qui nous enveloppe.

    Bonne journée Abeille et merci pour votre commentaire

    Répondre
  • avatar
    1 avril 2012 à 8 08 13 04134
    Permalink

    @sylvainguillemette: « benny » comme vous dites pense qu’il peut servir deux maitres: l »empire » chez qui il réside et « Jésus de Nazareth » dont c’est la mission d’en parler. Il est un louvoyeur qui veut ménager son hôte principal, l’empire », tout en livrant un message aux mots gélatines et élastiques. Je veux dire un langage que chacun peut interpréter à la toute fin comme bon il lui semble. Là où il devient sans équivoque est lorsqu’il parle de « doctrine » à propos desquelles il peut se laisser aller: l’avortement, l’homo-sexualité, l’autorité papale, les enseignements de l’Église etc…

    Je suis bien d’accord avec vous pour dire que Cuba s’ouvre davantage à l’Église institutionnelle cubaine du fait que celle-ci a pris option pour la théologie de « libération ». Autrement elle ne connaîtrait pas le même sorte et avec raison.

    En dépit de tout, j’essaie de garder toujours espoir qu’une conversion puisse se produire, que la bonne foi puisse reprendre le dessus sur les intérêts. Il ne suffit pas d’être bon acteur pour jouer le martyr, il faut le devenir en cessant d’être acteur. C’est le défi qu’ont à relever tous ces héros vêtus de pourpre, symbole du sang qu’ils sont prêts à verser pour l’Évangile. Je voyais Fidel, humblement vêtu, victime de plus de 635 tentatives d’assassinat, sans prétention ni vanité, et ce « benny », petit soulier rouge aux pieds, tout de blanc vêtu, le regard louvoyant, mais les mains dans celle de cet homme qui porte l’humanité dans son coeur. Je me suis dit, il doit bien y avoir quelque chose qui passe entre les deux, surtout de Fidel à Benny. Je ne pouvais en dire plus.

    Merci pour votre commentaire et bonne semaine

    Répondre
  • avatar
    1 avril 2012 à 11 11 47 04474
    Permalink

    Le Pape dans son chateau en or, à la tête d’une secte de pédophiles va sauver le monde avec sa grande sagesse. Bien oui les amis. Vous pouvez compter sur ça.

    Lisez la Bible si vous voulez savoir qui est le Pape et qu’est-ce que le Vatican. Ce n’est pas ce que vous semblez penser.

    Répondre
  • avatar
    1 avril 2012 à 11 11 47 04474
    Permalink

    Ou dans la Bible est-il écrit qu’un homme représente Dieu sur Terre?

    Répondre
  • avatar
    1 avril 2012 à 12 12 47 04474
    Permalink

    OU dans la Bile est-il écrit que le Dimanche est le jour pour honorer Dieu. Dieu s’est reposé le 7e jour. Le Dimanche est le 1er jour.

    Ou dans la Bible est-il écrit que les hommes ont le pouvoir de faire des lois. Dieu a fait sa loi… les 10 commandements et la bible dit de ne rien changer, ni de rien ajouter ou enlever à la parole de Dieu.

    Le 2e commandement dit ne pas adorer des idoles… le Vatican a tout simplement effacé ce commandment de la version catholique, pour instaurer le culte de Marie, et des ‘personnes en autorité’ comme le Pape.

    Le Vatican… l’empire Romain réinventé.

    Réveillez-vous les amis et regardez l’histoire. La seule religion à être aussi un état…. le Vatican. Le premier à reconnaitre Hitler comme chef d’état légitime avant la 2e guerre mondiale a été le Pape. Le Vatican a appuyé Hitler durant son règne de terreur.

    Plus près de chez nous, les Indiens ont été empoisonnés par l’église catholique, puis ils ont été séparés de leurs familles et abusés dans des écoles menés par des membres de l’Église. Au QUébec, scénario similaire avec les Orphelins de Duplessis. Tous des crimes qui sont restée impunis avec la bénédiction des divers gouvernements de la planète.

    Le Pape n’est pas qui vous pensez.

    Répondre
  • avatar
    1 avril 2012 à 13 01 05 04054
    Permalink

    oscarfortin
    Si je responsabilise les peuples ,aujourd’hui ils voient la misère ,les injustices flagrante ,passe à coté des personnes souffrantes ,n’ont plus de geste ,pour se révolter ,EDF coupe l’électricité en plein hiver ,à leur voisin ,lui ouvrier ,elle malade ;leur fils 10 ans sont morts ,,une personne de 79 ans à la porte de son HLM ?elle était malade ,il n’y a plus cette Charité chrétienne ,vous avez lu le Bazar de Charité à Paris qui à pris feu ,combien de très grande Dame Duchesses ont péri ,aujourd’hui le FRIC est pour ces rapaces ,le peuple à toutes les informations ,il sait ,à peur ,on lui dicte ce qu’il doit penser faire ,je suis née dans un petit village ,la Marquise allait faire des piqûres ,où des Soins ,aux fermiers ,ouvriers ,aujourd’hui tout à disparu l’appât du Gain ,des biens ,les nouveaux minables de mentalités Sarkozy Hollande next
    Le refus de croire en Dieu ,le Nouvel Ordre Mondial ,une seule politique d’esclavagiste ,un seul Dieu le FRIC ,,à Saint Thibault Valois monsieur le Maire veut changer le Nom de sa commune ,veut faire un référendum ,car pour les nouveaux arrivants de sa ville ,il serait judicieux ,de choisir un nom laïc ,,
    Je suis persuadée ,que très bientôt Dieu va remettre la pendule à l’heure ,nous avons saccagé la planète ,vidé ses entrailles ,chaque jour un tremblement de terre ,il y aura bientôt plus d’eau potable ,nous consommons déjà ,des médicaments ,de l’aluminium entrop grande quantité ,et ces messieurs continuent à fabriquer des villes monstrueuses ,alors avec internet ,ils font faire le job à l’étranger ,mais des esclaves à volonté pour ces rapaces sans âme ,Nous commettons les mêmes erreurs des Civilisations passées ,très avancées comme nous détruite par leur FOLIES comme nous Dieu a conçu Jésus pour nous prévenir ,qu’il reviendra juger cette fois les Vivants et les Morts c’est à dire leur âme ,
    C’est cela où les générations futures ne pourront pas vivre ,impossible ,cette année sera déjà difficile
    merci oscarfortin ,nous avons besoin des personnes comme vous pour nous faire réfléchir

    Répondre
  • avatar
    1 avril 2012 à 16 04 50 04504
    Permalink

    Merci à Abeille et A.L. pour vos commentaires. Dans ce que vous dites il y a beaucoup pour la réflexion et les débats. La semaine prochaine je vous reviendrai avec un texte différent mais qui rejoint les grands questionnements que vous soulevez et que bien du monde soulève: des questionnements d’humanité….
    Bonne semaine à vous et à tous les votres

    Répondre
  • avatar
    1 avril 2012 à 18 06 41 04414
    Permalink

    Oscar, vous êtes toujours d’une grande courtoisie et je vous salue.

    J’ai écrit que ‘les Indiens ont été empoisonnés par l’église catholique’… ce n’est pas tout-à-fait exact… je réfèrais aux couvertures infectées que les prêtres auraient remis aux Indiens.

    Répondre
  • avatar
    1 avril 2012 à 20 08 54 04544
    Permalink

    Pour être juste, je ne suis pas expert sur la 2e guerre mondiale ni sur le Vatican, mais il y a des contradictions entre le discours et les actes dans certains cas…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *