8 raisons expliquant le ralentissement des coûts des soins de santé aux États-Unis.

us-health-care-costs

 

MINARCHISTE :

Au cours des dernières décennies, les coûts des soins de santé aux États-Unis ont explosé, augmentant à un rythme nettement supérieur à l’inflation. De nos jours, les États-Unis dépensent le plus en soins de santé en pourcentage de leur PIB et par habitant que n’importe quel autre pays.

 

Cependant, depuis quelques temps, la tendance d’augmentation a commencé à se résorber, si bien que l’an passé, le Congressional Budget Office a significativement réduit ses prévisions quant aux dépenses gouvernementales associées à la santé à travers les programmes Medicare et Medicaid.

 

Quelles sont donc les raisons de ce ralentissement? Serait-ce les effets précoces de la réforme mise en place à travers le Affordable Care Act (aka Obamacare)?

NBF_US health spending 12

 

NBF_US health spending 11

NBF_US health spending 9

NBF_US health spending 1

 

Selon l’analyste en géopolitique Angelo Katsoras de la Banque Nationale du Canada, il y a 8 raisons principales expliquant le ralentissement des coûts des soins de santé aux États-Unis.

 

1)      Transparence des prix

Selon l’économiste Uwe Reinhardt de l’Université Princeton, magasiner pour des soins de santé aux États-Unis équivaut à magasiner dans un grand magasin à rayons les yeux bandés et ne recevoir la facture que des mois plus tard. La puissante American Medical Association (AMA) s’est toujours assurée de conserver l’opacité des prix, empêchant le libre-marché de suivre son cours. Les choses sont cependant en train de changer. Dans la foulée du ACA, plusieurs acteurs du milieu incluant le gouvernement ont décidé de révéler des listes de prix. On s’est alors rendu compte qu’il y avait une énorme variabilité dans les prix et beaucoup d’économies à réaliser. La transparence des prix incite aussi à une concurrence plus agressive.

 

2)      Négociation plus active

À travers Medicaid/Medicare, le gouvernement ne profitait pas de son pouvoir d’achat immense pour négocier fermement auprès de ses fournisseurs d’équipements, de fournitures et de médicaments de manière à obtenir les meilleurs prix. Cela est en train de changer depuis 2011 suite à une loi passée par George W. Bush en 2003, élargie par le ACA. Les effets, qui ne commencent qu’à se manifester, ont été dramatiques : réduction de 36% des coûts pour les chaises roulantes par exemple. Le gros des économies proviendra éventuellement des médicaments, mais pour cela il faudra mener une bataille politique contre le lobby des grandes pharmas.

 

3)      Franchises plus élevées

Devant la hausse des coûts des soins de santé, plusieurs employeurs ont exigé des franchises plus élevées à leurs employés concernant leurs réclamations d’assurance-santé. En ayant à payer une plus grande part de leurs soins eux-mêmes, ces assurés ont un plus grand incitatif à magasiner auprès de différents fournisseurs et à négocier de manière à obtenir un meilleur prix. Cela a contribué à stimuler la concurrence et à faire baisser les prix, mais pour cela il fallait plus de transparence dans les prix (voir point #1).

NBF_US health spending 2

 

 

4)      Cliniques en magasins

Depuis plusieurs années, plusieurs détaillants tels que Wal-Mart, Target, Walgreen et CVS-Caremark offre des services médicaux prodigués par des infirmières (plutôt que par des médecins). Celles-ci effectuent des interventions mineures, des vaccins et des tests sanguins pour 30% à 40% moins cher que les cliniques conventionnelles. Le nombre de ces cliniques est passé de 75 en 2006 à 1600 l’an passé et il continue d’exploser.

NBF_US health spending 3

 

5)      Baisse des réadmissions.

En vertu du ACA, le gouvernement a commencé en 2012 à pénaliser financièrement les hôpitaux lorsqu’un de leurs patients est réadmis suite à l’obtention de son congé. Cela a contribué à faire augmenter la qualité des soins reçus tout en réduisant les coûts. Cela fait aussi partie d’un changement de politique favorisant davantage la qualité plutôt que la quantité des soins en ce qui concerne la manière dont les hôpitaux sont rémunérés.

NBF_US health spending 4

 

 

6)      Les technologies de l’information

Il y a quelques années le gouvernement fédéral a mandaté tous les établissements médicaux à avoir un système de dossiers médicaux électronique d’ici 2015. Le pourcentage de médecins utilisant un tel système est passé de 17% en 2002 à 78% en 2013, ce qui contribuerait à faire réduire les coûts en utilisant les données médicales plus efficacement.

NBF_US health spending 5

 

 

7)      L’utilisation de la robotique.

Les robots commencent peu à peu à faire leur apparition dans les hôpitaux et permettront de réduire les coûts significativement dans le futur. Certains peuvent stériliser une salle plus efficacement qu’un humain en quelques minutes. Certains peuvent transporter des cabarets de nourriture dans les couloirs vers les chambres des patients. L’entreprise iRobot – dont j’utilise le robot-aspirateur Roomba à la maison – a même mis au point un robot qui permet à un médecin de communiquer avec son patient dans sa chambre sans être présent physiquement. Cette révolution ne fait que commencer et aura d’immenses bienfaits.

 

NBF_US health spending 7

NBF_US health spending 6

 

 

8)      La mondialisation

Dans le futur, les hôpitaux d’occident utiliseront de plus en plus d’appareils conçus et fabriqués dans les pays émergents comme l’Inde. En 2010, General Electric et des ingénieurs Indiens ont développé un scanneur à ultrasons de poche (utilisé pour faire des échographies) qui ne coûte que $7,900 à fabriquer comparativement à $150,000 pour la machine traditionnelle que vous trouverez à l’hôpital de votre région. Les Indiens arrivent aussi à fabriquer des prothèses à une fraction du coût des fabricants Nord-Américains. Ainsi, la mondialisation aidera à faire baisser les coûts des soins de santé aux États-Unis, mais pour cela, il faudra que les acteurs de ce marché aient un incitatif à faire baisser les coûts…

 

 

 

Conclusion

En somme, 4 des 8 raisons expliquant le ralentissement des coûts de soins de santé aux États-Unis sont reliées à la réforme Obamacare. Cependant, ces quatre changements ne constituent pas une socialisation du système et un retranchement du capitalisme, au contraire. Il s’agit plutôt de politiques qui visent à mettre le mécanisme du marché et de la concurrence au service des patients. Quant aux quatre autres raisons, elles sont purement le fruit d’initiatives privées réagissant aux conditions changeantes du marché.

 

Donc, contrairement à ce qu’affirme plusieurs politiciens Républicains, le ACA contribuera à contrôler les coûts du système de santé américain, mais pas de la manière dont certains politiciens Démocrates pourraient le croire!

 

Articles connexes :

http://minarchiste.wordpress.com/2013/03/28/lassurance-sante-prive-vs-public/

http://minarchiste.wordpress.com/2010/08/03/les-couts-de-la-sante-aux-etats-unis-gonfles-par-lintervention-de-letat/

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *