À propos de la Crowley-o-scopie que publie actuellement Salim Laïbi ; suite des réflexions livrées à Un gars lambda et Ibrahim Nobel

libre panse

CHARLES TREMBLAY : Ce qui suit est en quelque sorte la continuité de l’article de la semaine dernière :

Un commentateur m’avait écrit : « Quand au personnage Laibi, vous devriez vous en méfier, il semble être de plus en plus électrisé. ». Je savais qu’il avait raison mais c’est toujours un peu plus saisissant quand ça se manifeste ouvertement. Je suis conscient de toute la haine que me porte cet individu ; j’ai eu une nouvelle confrontation directe avec lui il y a quelques mois et je vois aujourd’hui qu’il publie une série de quatre textes à charge contre Aleister Crowley et l’OTO. Son calcul est très simple : en rajoutant une bonne couche généreuse à toute la campagne de salissage existant déjà, maintenue autant par les massmédias que par la « dissidence », il cherche à faire d’une pierre plusieurs coups. Outre la promotion de son business de Satanism Busters, il attaque directement Christian Bouchet, ramassant autant du même coup le Front National et Alain Soral, il m’attaque moi et attaque Philippe Pissier, qui est forcément l’un de ses ennemis. C’est déjà pas mal pour un seul jet mais je pense qu’il vise encore plus large. D’autres personnes lui ont tenu tête sur les histoires de magie, des personnes dont j’ignore l’existence car je ne vais pas sur Facebook ni Twitter et je ne fréquente pas les forums spécialisés ; ou encore des contacts que Laïbi a eu hors-internet, dans ses débuts où il fréquentait les bouquineries et les librairies spécialisées et où son caractère impossible lui a valu des inimitiés, quelque chose du genre. Il a décidé aujourd’hui de porter un grand coup et de s’attaquer à tout ce beau monde via la personne d’Aleister Crowley.
Je me doutais depuis quelques temps qu’il allait y avoir du nouveau à la branche magique de la dissidentologie où Crowley jouerait un rôle important, voire central. La figure de l’Anglais avait été évoquée à quelques reprises dans la Soraloscopie mais c’est surtout l’attitude de Laurent G. à la vidéo où Pissier explique son travail de traduction que j’ai eu la puce à l’oreille. Il y a cinq mois, celui-ci écrit, :

Ne nous laissons pas abuser par les doctes flatulences verbales de ces deux termites sur velours rougeoyant. A.C., sodomite de l’astral, enculeur de Golems psychiques. Etrange que ce duo comique sidéral ne nous parle pas de la kyrielle de cadavres que Crowley laissa dans son sillage, hommes, femmes, enfants victimes de ses pratiques magiques. Contre-initié notoire, Crowley s’immergea dans le chaudron infernal d’anciennes traditions magiques dont il devint la créature. Ces deux épiciers de l’occultisme-niveau-zéro-de-la-connaissance nous déterre désormais sa « daube » délétère pour nous la revendre en langue française. Très mauvaise blague belge.

Relire R. Guénon absolument.

Cordialement.
Etre en désaccord sur un sujet, c’est une chose, mais « sodomite de l’astral » et « enculeur de Golems psychiques », ça ne relève que de l’attaque gratuite bête et méchante. Il nous invite à « relire Guénon » alors que celui-ci ne se serait pas laissé aller à une telle bassesse s’il avait répondu à Pissier aujourd’hui, quand bien même il aurait réprouvé intégralement son travail. Bien sûr, Pissier n’a pas apprécié :
Quel lyrisme, Laurent G. ! Enculeur de golems psychiques ! Mais quelle prose, mon ami ! La kyrielle de morts en question, tu pourrais citer ? Il y a sans doute des contre-initiés notoires, mais il y a aussi des trous du cul de ton espèce incapables de signer leurs diffamations de leur patronyme… Alors je vais t’expliquer les choses, Ducon, ou tu as des arguments et des sources , ou tu fermes ton claquet de pouilleux.
et Laurent G. de répondre :
Les éditions Da-Esh présentent sur scène Filou Tapissier et Stephan l’Ousbeck dans leur tout nouveau sketch : « The Blue Aleyster Cult » (Guest stars : Maria de Naglowska et son ange en latex). Nostalgiques du Muppet, vous ne serez pas déçus, les deux cintrés du balcon à nouveau à l’affiche de l’Opéra-bouffe. Quelque part entre Maître Capelo et Albert Simon (Radio le Caire) – la truculence en moins.Interdit de rire aux places àmoins de 10 centimes. Tomates confisquées à l’entrée. La cerise confite sur le gâteau à 53.13 : selon ce binôme dévastateur aux ricanements complices, la philosophie d’A.C. serait une philosophie « anti-ego » (de manière à nous convaincre qu’elle est authentiquement spirituelle…), alors que sont moto fondateur était : « Fais ce que tu voudras sera le tout de la Loi », contrefaçon d’une formule rabelaisienne ramenée pour les besoins de la cause au niveau d’une « obsession dirigée »… Entre sophistique hédoniste  (côté Pissier) et « pilpoul » refoulé (côté Hoebeeck), ce duo de librettistes amateurs entend nous enfumer large. Une enfilade de paralogismes qui mérite le détour. A 53.01, faut-il comprendre le « rouach » (רוח) ou le « Roi » ? A 53.07, le « je » ou le « jeu » (लीला) ? Gageons que ces deux-moi-là sauront nous « expliquer les choses »… Suite au prochain numéro. Cordialement, LG
Malgré la violence de son propos et la poursuite de ses attaques personnelles vicieuses basées sur la sexualité, Laurent G. pourrait donner l’impression qu’il s’y connait sur Crowley avec sa référence au « Fait ce que tu voudra » mais il ne trompera que le crédule et l’ignorant complet parce que n’importe qui connaissant le moindrement ce sujet voit bien que Laurent G. va chercher un point de détail de rituel ( « l’obsession dirigée » ) pour brouiller l’ensemble du sens de cette citation qui provient effectivement de Rabelais, que lui-même avait repris de Saint-Augustin (ce que savais Crowley). Le True Will crowleyen s’est toujours adressé exclusivement à la partie divine de l’être humaine, cette partie au centre de lui-même qui est finalement la seule réalité existante. Ça n’a jamais été une licence pour se laisser aller à ses plus bas instincts, bien au contraire. Dans le fin fond d’eux-mêmes, Glauzy et Laïbi le savent ce qu’est le Théléma, mais ils sont rendus aujourd’hui si accros à leur business de vampirisation des esprits faibles qu’ils ne peuvent plus faire face à cette réalité. Et encore, s’ils ne sont pas rénuméré par l’Iran, Israël, l’Arabie et/ou la CIA, car les peurs induites par les histoires de sorcellerie font de celles-ci des outils forts utiles pour influencer les populations. Je repense ici au livre du professeur Richard Jenkin, Black Magic and Bogeymen: Fear, Rumour and Popular Belief in the North of Ireland 1972-74 que j’ai rapporté à mon article Avis à l’auditoire de Salim Laïbioù il est rapporté que les services secrets britanniques ont fait dans l’intoxication psychologique avec des histoires de sorcellerie, de possession et de satanisme à l’époque des Troubles en Irlande du Nord. Je repense également à mon article Sorcellerie : Salim Laïbi et al-Qaïda au Yémen, même combat, où on constate le rapprochement entre les deux lorsqu’il s’agit de ce sujet, ce Salim qui a déjà accusé Kadhafi de magie noire dans sa vidéo Sorcellerie des élites, pour en arriver finalement à des positions tout-à-fait compatibles avec les djihadistes (« Kadhafi doit mourir de la pire des manière, et vite »). Et pour me rappeler à quel point le mot « sataniste » est un power word pour déclencher une réaction émotive, je repense aux commentaires que j’ai conservés à l’article Le sadisme anti-satanisme de la secte soralienne.
Laurent G. ne reste pas là. Il renchérit :
P. Pissier, ancien routard attardé du réseau 666 en mal pathologique d’une reconnaissance magnétique injustement freinée par l’horrible corporation des agents… postaux, je note. Ecoute, morpion hybride adepte du triolisme néogothique à la mode liégeoise, ta pantomime doctorale avec ton éditeur de casseroles occultistes en imposera sûrement au troupeau de veaux lunaires qui vous sert habituellement de courtisans en marge de vos séances de bondage-dédicace, mais n’espère pas de nous faire passer l’imposture crowleyrienne pour autre chose que de la retape contre-initiatique, ok Popeye ? Ton œil torve me dit que tu n’en es pas à ta première « fumette ». A part la Beat generation et Burroughs, t’as rien d’autre à nous proposer comme lumineux résultat de ta spiritualité à rebours? Tu ne confondrais pas non plus les « passes » magiques et celle des maisons closes, avec tes histoires de taulière parisienne ?   Heureux d’apprendre qu’A.C. savait parler l’énochien, DUCON !   Cordialement, LG
et
A 00.34 arrêt sur image svp! les deux arpenteurs du trou de l’occulte en pleine extase des hauts-plateaux!
Après cette altercation directe entre Pissier et fort probablement Glauzy, à son premier commentaire où Laurent G. fait référence aux infanticides attribués à Crowley, celui-ci se fait contester. D’abord par Lord Mascen :
+Laurent G. « sidéral ne nous parle pas de la kyrielle de cadavres que Crowley laissa dans son sillage, hommes, femmes, enfants victimes de ses pratiques magiques.  » tu peux me citer une source, merci
Suivi de Taunteur :
Je rebondis sur le commentaire de Lord Mascen ; des sources, svp
Laurent G leur répond, le plus paresseusement possible :

 

Il le révèle lui-même ds ses propres torchons.
Dans cette dernière phrase, Glauzy fait référence à un passage du livre Magick où l’on raconte une histoire de sacrifice d’enfant mâle que le golem de Laïbi fait exprès d’interpréter le plus littéralement possible pour nourrir sa hubris de chevalier blanc luttant contre le mal, le chaos et la barbarie (et en cela il n’est même pas nouveau, il ne fait que reprendre ce qu’avait fait avant lui le soi-disant ex-agent du FBI Ted Gunderson, hoax notoire). Évidemment, une telle réponse n’allait pas satisfaire les deux interlocuteurs. Le second, Taunteur, revient le premier :
Certes, mais Crowley était une sorte de troll sauce Cohn-Bendit à son époque, difficile de distinguer ce qui relève du fait historique ou de la provocation à destination de la bonne société. A-t-on seulement recueilli des témoignages ? Y a-t-il eu des rapports de police qui étayeraient cette thèse ? On ne fait pas disparaître tant de gens sans que cela fasse du bruit ou laisse des traces. Même la Bathory a fini par se faire pincer alors que son statut la rendait davantage intouchable que l’autre fêlé.
Suivi du premier commentateur, Lord Mascen :
et donc nous réclamons des sources validant t’es propos !
Coincé et toujours aussi lâche, Glauzy se défile :
Sources déjà mentionnées par un des intervenants lors d’un com précédent.
Ici Glauzy se réfère au défunt Youtuber Violet Sign, avec lequel j’ai eu également une confrontation ouverte dans un forum du compte original d’Un gars lambda, qui était probablement encore une fois Glauzy ou Laïbi ou un autre troll du genre sous anonymat. Il avait mentionné en commentaire à cette vidéo le chapitre de Magick où se trouve le passage controversé. Lors de notre petit échange, ce Violet Sign avait conclu en m’écrivant en message privé qu’il allait publier en PDF le fameux chapitre. Je lui ai répondu que sa menace ne m’impressionnait pas et que je lui en serais même gré de m’en envoyer une copie car je n’ai pas cette traduction française dans mon fond documentaire. Depuis, j’ai constaté que le compte a été fermé par Youtube. Au moment où j’écris ces lignes, si l’on clique sur le dernier lien restant, nous sommes redirigés à la page Google 404 That’s an error mais au moment où j’ai constaté le fait, le lien menait toujours au compte et il était indiqué que Google avait fermé ce compte suite au mauvais comportement de son utilisateur. Avoir su, j’aurais dû en faire une capture d’écran. Après la référence à Violet Sign maintenant coquille vide, Taunteur lui répond :
J’dois avoir de la merde dans les yeux, car je n’ai rien trouvé d’autre que « Ces histoires de « sacrifice de l’enfant mâle » sont des métaphores pour des masturbations magiques et non des infanticides ». Quoi qu’il en soit, merci quand même pour ces réponses.
Ce qu’il avait trouvé, c’était mon commentaire indépendant :
Bravo à Philippe Pissier pour son excellent travail sur Crowley. Et non, Crowley n’a pas sacrifié 150 enfants par an en 1912 et 1928. Il s’agit là de masturbations magiques qu’il avait caché sous cette expression et les crétins qui affirment qu’il a réellement sacrifié 150 enfants par an font exprès de lire au premier degré pour pouvoir se souler de se prétendre « chevaliers blancs immaculé de la justice divine ». De la pure hypocrisie pour satisfaire leur ego réactionnaire à dimension gargantuesque, comme le reste de la « dissidence » française (Soral, Laïbi, Glauzy and co.). Tôt ou tard, la Vérité fini toujours par triompher.
Au désespoir, Glauzy rétorque :
Les agissements de Crowley étaient « couverts » par les services de son époque…
Ce qui lui a valu le sarcasme de Lord Mascen :
ahahahah ta trop vue de vidéo sur youtube 🙂
Et ces deux réponses de ma part :
+Laurent G. Non, les services de son époque ne l’ont pas « couvert », Crowley n’était pas considéré comme un agent fiable. Quelle est votre source pour affirmer une telle chose ?
+Laurent G. « Sources déjà mentionnées par un des intervenants lors d’un com précédent ». Excuse facile pour ne pas avoir à fournir des sources validant votre propos. Comportement typique de la « dissidence » zozotérique à la Salim Laïbi, Johan Livernette and co.
Sur ce, Glauzy a abandonné et s’est retiré. Encore une fois, dès qu’il est moindrement contesté de façon efficace, il se débine. Évidemment, puisque son travail ne repose pas sur la recherche de la vérité mais sur son petit intérêt personnel bien senti, comme le reste de toutes ces égos colossaux qui forme la « dissidence ». Mais après l’évocation de Crowley dans la Soraloscopie, les confrontations avec Violet Sign et Laïbi caché sous le pseudonyme de Vega Vogue et maintenant ce silence de Glauzy qui ne répondait plus à la vidéo de Pissier, j’ai senti que quelque chose de gros allait sortir sur Crowley de la part de Laïbi. En fait, rien de surprenant, tout le monde connaissant le Marseillais savait qu’il allait s’y mettre à un moment ou à un autre. Personnellement, je m’attendais à ce que ce soit un livre publié aux éditions Fiat Lux mais finalement ce fut une série de textes, un genre de « Crowley-o-scopie » parue sur son site lelibre-penseur.org. Ce qui n’empêchera pas un livre par la suite, si l’envie lui prend.
Sa technique pour sa « Crowley-o-scopie » est la même que pour toutes ses « scopies », la même que Laurent G contre Pissier, la même que Violet Sign et Vega Vogue contre moi, celle-là même que la Scientologie préconise à ses adeptes quand ils sont confrontés à des « personnes suppressives », à savoir l’attaque pour l’attaque, sans se préoccuper de la validité de son propos, uniquement pour déstabiliser l’autre et l’humilier, considérant que la vérité historique n’est pas vraiment importante parce que de toute façon, la personne visée est forcément coupable de tout ce qui lui est reproché, elle est satanique puisqu’elle s’oppose à moi, Salim Laïbi. C’est ce que l’on dit aux adeptes en Scientologie : « Attaquez, attaquez sans relâche, même si vous ne pouvez pas prouvez ce que vous affirmez, attaquez quand même parce que cette personne est suppressive, elle est donc assurément coupable de ce dont vous l’accuserez ».
J’ai jeté un bref coup d’oeil à la première et troisième partie de sa Crowley-o-scopie et c’est la même chose que l’altercation que j’ai eu avec Vega Vogue, la même méthode qu’avec Nabe et Soral (« attaquez même en désespoir de cause, avec sa moto Godet »), comme Glauzy si haut avec Pissier. Il y a apparence de documentation pour sa charge mais celle-ci est toujours de second ou de troisième ordre, tant que Laïbi ne citera pas les sources le plus sérieuses comme l’incontournable Richard Kaczynski, il ne convaincra que les déjà convaincus, à savoir les autres obsédés en son genre susceptibles d’acheter ses produits (et ce, dans l’optique qu’il ne travaille que pour lui-même et non pour l’Iran ou la CIA, bien entendu). Ceux-ci peuvent être nombreux car il y a un réel problème de superstitions magiques au sein des communautés musulmanes, je l’ai constaté entre autre avec mes deux articles sur la soi-disant « sorcellerie marocaine » (1 et 2), ils sont probablement le principal fond de commerce de Laïbi dans la section « zozotérisme » de ses produits, d’où quelques références musulmanes dans sa Crowley-o-scopie.
Vais-je me lancer dans la critique serrée de cette nouvelle charge anti-Crowley de Laïbi ? Peu de chances. Un commentateur m’a déjà demandé ce que je pensais d’un autre article à charge contre le même concerné, rédigé par un certain « Mouvement matricien ». Dans une réponse que finalement je n’ai toujours pas publiée, j’ai expliqué :
Ce qui m’a davantage découragé à vous écrire plus tôt, c’est ce problème récurrent avec tout ces complotistes-zozotériques, ainsi qu’avec la propagande des mass-médias occidentaux, à savoir qu’il est beaucoup plus long de démonter leurs affirmations pour en démontrer l’inanité que pour eux de lancer leurs bobards. Pour eux, c’est très facile, il suffit de balancer un propos qui fait leur affaire, de le répéter en boucle sans avoir à se justifier et voilà, le tour est joué. C’est pourquoi lorsque Salim Laïbi parle de Crowley, il ne fait que répéter « sataniste » et « sorcier », avec des affirmations gratuites comme « il a certainement dû pratiquer les sacrifices d’enfants » et c’est fait, son fan-club embarque dans son jeu, il n’en faut pas davantage. Tandis que d’avoir à répondre point-par-point pour démontrer qu’il est faux de dire que Crowley pratiquait l’infanticide, pour démontrer que les soi-disants « allusions au thélémisme » du vidéoclip Bad Romance ne tiennent pas la route et que des interprétations beaucoup plus logiques et probantes existent, c’est vraiment beaucoup plus long. Tout comme il est beaucoup plus long d’expliquer ce qui se passe réellement en Ukraine que le récit à deux balles des mass-médias occidentaux sur les « gentils Ukrainiens démocrates vs. méchants Russes séparatistes du Donbass ». Vous comprenez maintenant davantage pourquoi ce fut si long à vous répondre et encore, je doute fort que je me rende au fond de la question dans ce présent écrit.
C’est aussi pour ça que Laïbi utilise la méthode scientologique de l’attaque en rafales à tout prix. Non seulement il n’a pas besoin de se justifier parce qu’il ne laisse pas de répit à son opposant, mais comme reprendre son propos pour le remettre en juste perspective est une tâche longue et fastidieuse, et que le temps se fait rare pour nous tous, l’arracheur de dent profite du silence pour clamer : « Ils n’osent pas répondre à mes accusations, nouvelle preuve que j’ai raison ! », alors qu’en réalité, encore une fois, il ne convainc que le convaincu et les autres, conscients son attitude personnelle générale invivable, ne lui porteront pas davantage crédit parce qu’il parle du « sataniste Crowley ».
Je m’arrête ici pour l’instant. Comme à l’habitude, si je m’attarde trop, l’article que j’écris finit par être remis de côté pour finalement ne se fait pas publier. Mais même si je ne procède pas à un debunking systématique de la Crowley-o-scopie laïbienne, même si Un gars lambda nous rappelle avec raison que la « dissidence », c’est has been, je reviendrai fort probablement sur le sujet. En fait, je ne le devrais pas, car après tout, si je passe mon temps à écrire contre Laïbi et les superstitions magiques de la « dissidence », eh bien je ne le passe pas à lire des classiques comme La philosophie occulte d’Henri Corneille-Agrippa (publié à la même maison d’édition que Le Théosophisme et L’erreur spirite de Guénon, deux ouvrages portés aux nues par l’obèse dentiste anti-modernité), je ne passe pas mon temps à appliquer ces techniques qui donnent ces résultats spirituels et surtout, si je consacre mon temps à Laïbi, je lui donne de la force, d’une manière ou d’une autre, suivant le principe du « Parlez de moi en bien, parlez de moi en mal, mais parlez de moi ». C’est impitoyable mais c’est ainsi. Par contre, une éventuelle filière iranienne des histoires de « sorcellerie des élites » et de « sabbataïsme-frankisme » de la « dissidence » suscitent toujours ma curiosité, d’autant plus que nous avons du nouveau qui donne à croire que cette filière pourrait réellement exister. Le Cercle des Volontaires, membre bien connu de cette « dissidence », a présenté une entrevue en deux parties d’un mec qui a écrit un livre portant sur la Kabbale, Judaïsme et Sionisme (parties 1 et 2), où son auteur revient sur le « sabbataïsme-frankisme », ouvrage chaudement recommandé par Jean-Michel Vernochet, membre bien connu de cette clique qui font des voyages en groupe en Iran et en Syrie. Il semble que ce soit la réponse du metteur-en-scène de la « dissidence » à ma demande de voir « ces dizaines de livres qui parlent du sabbataïsme-frankisme et que Salim Laïbi s’est tout procuré ». Pour Ibrahim Nobel qui aime bien les « hypothèses farfelues », je pense que ceci est une nouvelle pièce à apporter au dossier, avec la précision suivante : dans les affaires internationales, tout spécialement les grands évènements dédiés à des causes spécifiques comme les droits des femmes ou l’écologie, les délégations du Vatican et celles du gouvernement d’Iran sont des alliés de longue date, qui se connaissent bien car ayant des intérêts communs à protéger. S’il y a implication de l’Iran dans les histoires magiques de Laïbi, cela veut dire qu’il y a fort probablement également implication des autorités catholiques. Ces autorités catholiques qui, de ces derniers temps, se mettent de plus en plus à voir le yoga comme étant quelque chose de satanique.Dernier point avant de conclure aujourd’hui : dans la troisième partie de sa Crowley-o-scopie, notre guénolâtre nous revient avec la « sorcellerie de la kabbale », qualifiant de satanique les dix sephiroths de l’arbre de vie. Donc que l’ensemble des parents soit mis au courant : le jeu de marelle auquel joue votre enfant, avec son haut « ciel » et son bas « terre », est un jeu satanique qui mènera votre progéniture au fin fond des enfers. Vous en êtes maintenant averti, parole du bon docteur Salim Laïbi !

Charles Tremblay
avatar

Charles Tremblay

Fondateur de la revue La Jérusalem des Terres Froides.

blog : http://jerusalemdesterresfroides.blogspot.ca/

2 pensées sur “À propos de la Crowley-o-scopie que publie actuellement Salim Laïbi ; suite des réflexions livrées à Un gars lambda et Ibrahim Nobel

  • avatar
    1 février 2016 à 3 03 49 02492
    Permalink

    « Le rôle de Meyer Amschel, en tant que trésorier et « couverture » de l’occultisme, fut constamment « négligé » par les historiens.
    Il fut en quelque sorte l’éternel Juif de cour, qui servait de couverture aux chrétiens et à leurs transactions financières, mais cette fois-ci au nom de l’occultisme, pour le mouvement frankiste. »
    Charles Novak
    « Jacob Frank, le faux messie – Déviance de la kabbale ou théorie du complot »
    L’Harmattan
    (2012)

    Répondre
  • avatar
    26 août 2017 à 7 07 24 08248
    Permalink

     » Un commentateur m’a déjà demandé ce que je pensais d’un autre article à charge contre le même concerné, rédigé par un certain « Mouvement matricien ». »
    Le problème est que le dirigeant du Mouvement Matricien continue à sévir contre Crowley dans son dernier entretien sur Meta TV en troisième partie :
    https://www.youtube.com/watch?v=5D2DTp39Pnc
    Il affirme même vouloir faire une émission sur le sujet, celui des réseaux pédo-satanistes forcément thélémites, où Isis serait réduite à l’esclave sexuelle de Yahvé (comme par hasard ce n’est pas Dieu, Allah ou Shiva…). Et si des personnes censées se doutent bien que Crowley n’a pas pu sacrifier 150 enfants par an sans être inquiété par les autorités à une époque où on le qualifiait d' »homme le plus mauvais du monde » (the wickedest man on earth), le commun des mortels, sans parler de ceux qui suivent son site, adhéreront sans réflexion à ses boniments.
    On peut aussi avoir une idée du personnage avec ces deux liens :
    Son profil facebook où s’étalent sans vergogne son anti-féminisme et son homophobie:
    https://www.facebook.com/mouvement.matricien?fref=pb&hc_location=friends_tab&pnref=friends.all
    Son admiration pour orelsan, rappeur misogyne incitant au viol :
    https://www.facebook.com/search/str/Fr%C3%A9d%C3%A9ric+Phonsavanh+Mariez+orelsan/keywords_search
    En voilà qui en révèle long sur lui.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *