Aux arbres, citoyens !

 

illustration du conte Aux arbres, citoyens ! 

Nous ne sommes pas les seuls à avoir un problème d’identité, même les arbres réclament un droit du sol !

 

Nous sommes des arbres
À mi-chemin entre le minéral et l’animal
Nous réclamons pour chaque individu, chaque espèce, chaque genre
Le droit à la vie
Parce que nous sommes des êtres vivants
Comme l’homme, la femme ou l’enfant
Nous avons le droit de naître, de grandir et de mûrir
Le droit à un coin du ciel
Le droit à un bout de terre
Contrairement aux autres
Nous ne pouvons être coupés de nos racines
Notre seul présent c’est de reproduire notre passé
C’est notre manière de fructifier l’avenir
Nous sommes fragiles mais utiles
Nous abritons les uns, nourrissons les autres
Sans jamais réclamer notre dû
Nous craignons comme tous les vivants
Les armes de destruction chimique
La pollution, l’exploitation abusive et nocive des produits de nos entrailles
Et ce que nous craignons par dessus tout
C’est la déportation, le déracinement, l’exil
Vous dites que vous reconnaissez un arbre à ses fruits
Nous avez-vous reconnus ?
Parce que les saisons ne sont plus propices à la reconnaissance
Depuis le temps que vous ôtez au ciel, sa divine clémence
Votre sens du progrès est dépourvu de conscience
Demain ou peut être aujourd’hui nous serons abattus
Le changement c’est maintenant
On va devoir vider les lieux pour de nouvelles implantations
Nous étions heureux d’être pauvres
Entre les mains des Palestiniens
Nous ne serons plus demain qu’un vague souvenir
Dans une colonie israélienne
Quelques unes, parmi nous, survivront
Parmi les riches exploitants
Enrichis à nos dépens
Qui exporteront nos oranges sanguines
Avec le label de notre tortionnaire
L’heure des bâtisseurs est la même que l’heure des démolisseurs
La crapule n’est pas plus ici qu’ailleurs
C’est et ce sera toujours l’homme.
 
https://www.lejournaldepersonne.com/2018/07/aux-arbres-citoyens/

 

Personne est sur un nouveau projet, un nouveau film long métrage est en cours de préparation, LA CASA DE PALESTINA (ancien nom de L’orpheline de la Palestine).

« Vous n’avez pas besoin de moi pour oser l’imaginer… Mais j’ai besoin de votre aide pour le réaliser. »

Pour contribuer à sa réalisation, rendez-vous sur la page de soutien : https://www.lejournaldepersonne.com/soutien-journal-de-personne/

avatar

Personne

Le Journal de Personne pratique la scénarisation à fond, pour illustrer une question d'actualité. Son info est une info scénario, son drame: une dramatisation et sa réalité: une réalisation.Vous auriez mauvaise grâce d'assimiler Personne à ses personnages, et ses histoires à des dérapages. L'humour et la dérision y ont toujours fait bon ménage. Le Journal n'est l'otage d'aucun parti, prisonnier d'aucune opinion, dupe d'aucun soupçon. Ni à gauche, ni à droite, mais au cœur de l'événement, il aborde tous les sujets, pose tous les problèmes et relance tous les débats : https://www.lejournaldepersonne.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *