Bons baisers du Panama

Qu’est-ce qu’un leurre ?

C’est un piège. C’est un appât. C’est un artifice qui sert à attirer quelqu’un là où il ne faut pas, rien que pour le tromper, le duper, l’abuser.

À l’origine, un leurre fut un morceau de cuir rouge en forme d’oiseau auquel on attachait un appât pour faire revenir le faucon sur le poing.

Le comble, le leurre des leurres, c’est quand on voit un faucon mordre à l’hameçon d’un faux-cul !

 

Qui est à l’origine de la publication de la liste des 40 000 voleurs qui ont vidé les caisses de leurs états pour dissimuler leur véritable adresse au Panama ?

Qui a osé franchir le pas en dénonçant les rois de l’évasion fiscale ? Pas besoin d’une déduction transcendantale pour suspecter en premier tous ceux qui n’y figurent pas. Même si l’évidence n’est pas toujours évidente surtout lorsqu’elle est trop évidente… « hyperobstrusive » comme dirait Edgar… Poe.

On aurait tort de ricaner parce qu’il n’y a pas de ricains sur la liste… tort de rétablir des liens parce que les israéliens n’y figurent pas non plus. S’ils ne sont pas dedans, ça ne veut pas dire qu’ils sont derrière mais au-dessus… au-dessus de tout soupçon.

C’est nous qui pêchons, mais ce sont eux qui ont inventé l’hameçon.

Ne mordons pas dedans, si on ne veut pas être à notre tour, mordus. D’où l’expression française bien tordue : « il ne faut pas se leurrer » en se fiant aux apparences, mais se rendre au plus vite à l’évidence : que tout le monde vole tout le monde !

Pour nous autres enfants du peuple, c’est l’éternelle désolation. Avec une maigre consolation tout de même : c’est que nous ne faisons pas partie du leur monde… immonde…

Tous les peuples sont spoliés, on le sait, pas besoin d’un constat d’huissier… tous pourris ! Qu’ils pourrissent !

Il ne faut pas s’étonner après d’assister à la recrudescence des arrières-mondes en réponse à l’indécence de nos leaders, de nos dealers.

Les complotistes, les plus idiots d’entre eux nous disent : que ça sent le soufre, parce que Poutine y est, et qu’Obama n’y est pas. On les rassure de suite : Obama n’y est pas mais on va faire comme s’il y était.

Quant à Poutine, s’il y est, on ne peut pas faire comme s’il n’y était pas.

Autrement dit : ils sont tous logés à la même enseigne.

En revanche si leurs peuples n’y sont pas, on ne peut pas dire qu’ils n’y sont pour rien.

Ils leur ont permis d’exercer le pouvoir, de l’user, d’en abuser, d’où mon désir d’incriminer les électeurs soi-disant abusés, coupables de tomber de haut en consultant la liste de leurs bourreaux.

http://www.lejournaldepersonne.com/2016/04/bons-baisers-panama/

affiche CRIM IN ELLE avec montage, peinture de Personne allongée, en sang

Campagne prévente de tickets, soutien du film de Personne CRIM IN ELLE ex-L’école subversive, La Révolution en 90 leçons bientôt sur la toile : http://www.lejournaldepersonne.com/campagne-de-soutien-films-journal-de-personne/

avatar

Personne

Le Journal de Personne pratique la scénarisation à fond, pour illustrer une question d'actualité. Son info est une info scénario, son drame: une dramatisation et sa réalité: une réalisation.Vous auriez mauvaise grâce d'assimiler Personne à ses personnages, et ses histoires à des dérapages. L'humour et la dérision y ont toujours fait bon ménage. Le Journal n'est l'otage d'aucun parti, prisonnier d'aucune opinion, dupe d'aucun soupçon. Ni à gauche, ni à droite, mais au cœur de l'événement, il aborde tous les sujets, pose tous les problèmes et relance tous les débats : https://www.lejournaldepersonne.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *