Ce qu’on peut apprendre d’un sandwich au jambon

Philippe David

Seriez-vous surpris d’apprendre qu’un vulgaire sandwich au jambon est l’aboutissement du travail de milliers de gens? Dans votre sandwich, vous allez probablement trouver du pain, du jambon, du fromage, de la laitue, des tomates, de la moutarde et de la mayonnaise. Chacun de ses ingrédients lui-même l’aboutissement d’un processus de production plus ou moins long. Par exemple , le jambon provient probablement d’un épicier ou une charcuterie, qui elle l’a obtenu d’un abattoir, qui l’a obtenu d’un éleveur de porcs. Pour élever ses porcs, l’éleveur doit les nourrir donc un autre fermier devra probablement cultiver du maïs pour nourrir les porcs. Mais ça ne s’arrête pas là. L’épicier, le charcutier et l’abattoir ont sûrement dû garder la viande réfrigérée, chaque réfrigérateur nécessitant les efforts de centaines d’autres personnes. Pour être transportée d’une place à l’autre, des camions ont été utilisées qui ont dus être construits et qui ont besoin de carburant et de pneus. À vrai dire, la production de votre sandwich a probablement débuté plusieurs années auparavant. Tout ça en nous n’avons pas encore parlé des autres ingrédients.

Comment est-ce possible? Comment est-ce que tout ça se produit? Y a-t-il un comité qui décide plusieurs années à l’avance combien de porcs à élever, combien de laitue à cultiver, combien d’oeufs pour faire de la mayonnaise, combien de lait pour le fromage, combien de diésel à distiller, combien de camions à construire, pour que 3 ans, 4 ans ou 5 ans dans le futur, je puisse me commander un sandwich au jambon pour environ $4.00? Est-ce le gouvernement qui contrôle tous ces processus qui arrivent à rassembler tous ces ingrédients pour qu’en fait, nous puissions avoir un sandwich à n’importe quel moment où l’envie nous prend? Pourtant, si on écoute certains, il faudrait absolument que quelqu’un soit en charge de gérer tout ça. Les marchés, ça ne peut pas se gérer d’eux-même voyons! Si nous laissons tous les producteurs faire à leur tête, ça va être le chaos! La jungle! Que dis-je, la catastrophe!

Eh bien non! Il n’y a pas de planificateur qui dirige tout ça. Que des entrepreneurs qui, en poursuivant leur propre intérêt, s’assurent qu’il y a toujours du pain, du jambon, du fromage, de la laitue, des tomates, de la moutarde et de la mayo et même un cure-dent avec une petite olive, si ça nous chante; dans les tablettes des épiceries. En fait, l’histoire démontre que ce n’est que lorsque l’état se met en tête de tout planifier, que soudainement, on manque de tout, même des choses qui étaient abondantes avant. C’est ça la puissance des marchés.

31 pensées sur “Ce qu’on peut apprendre d’un sandwich au jambon

  • avatar
    27 mai 2010 à 6 06 14 05145
    Permalink

    C’est pas idiot comme image, sauf que pour se faire plus de fric :

    Le pain ne ressemble en rien à du pain, au bout de 12 heures il est dur comme du bois et immangeable.
    C’est quasi un exploit de faire du pain aussi pourri, pour réussir ce tour de force le boulanger utilise une « chambre de pousse » qui permet au pain de lever bien plus rapidement …
    Pourtant le prix du pain n’a pas baissé pour cette qualité minable, vous payer le même prix que pour du véritable pain.

    Ce qui est vendu comme jambon n’est pas du jambon mais plusieurs morceaux de porcs différents amalgamés par un procédé chimique afin de ressembler à un véritable jambon.
    Pour faire baisser les couts le jambon n’est pas salé, séché et fumé de façon traditionnelle .
    Le salage est réduit à une injection de saumure.
    Le séchage est réalisé dans des tunnels de séchage à air chaud.
    Le fumage n’est qu’une peinture aromatisée n’ayant rien à voir avec un fumage au bois qui prend des heures.
    Là aussi les économies de production sont drastiques mais vous payez cette saleté aussi cher que du véritable jambon .
    (comptez trouver plus de 200 ADN différents dans un seul jambon !)

    La laitue les tomates c’est des produits très simples mais personne ne vous dit que vos légumes ont parcouru des milliers de kilomètres avant d’arriver dans vos assiettes.
    Ces légumes ne font pas vivre les producteurs locaux, ils sont produits dans un pays qui tolère des normes de pesticides 1000 fois supérieures à vos normes nationales.
    Ceci-dit un tel contournement de la législation c’est légal, car après tout on se fout totalement de votre santé !

    La moutarde et la mayonnaise, n’en sont pas !
    A moins que chez-vous la mayonnaise comporte les ingrédients suivants :
    Eau, sirop de glucose, acide citrique, disulfite de potassium, amidon transformé de maïs, amidon de blé, acidifiants E330, E270, épaississant E415, arômes, colorants E160a, E161b. (Bon appétit !)

    Le Maïs qui nourrit le porc, là nous touchons à une bombe à retardement Attila des temps modernes, partout où ils passent rien ne repousse : Les OGM .
    Encore une fois c’est tout bénéfice pour certains mais le consommateur paye le même prix pour un produit dont nous ne savons rien des effets sur la santé à long terme … (50 ans d’ingestion d’OGM ça donne quoi docteur ? http://img.over-blog.com/630×470-000000/0/05/87/74//ma-pomme/pasbeau.jpg)

    Tous ces éléments font que le même sandwich vendu 4$ dégageait un bénéfice net de 50% pour le producteur il y a 5 ans, désormais il dégage un bénéfice net de 80% mais le producteur vous le vend au même prix ….

    Bien sur, les concurrents ont tous compris leur intérêt à ne pas faire une guerre des prix à leur collègues.
    Donc ils adoptent les mêmes matières premières et processus de production sans baisser leur prix de vente.
    Désormais il est inutile de faire des « ententes illicites sur les marchés », l’intérêt commun est tellement évident !

    C’est en cela que je ne cesse de dire qu’il ne faut pas chercher de la vertu là où elle n’est pas .
    Si les entreprises devaient faire la même marge bénéficiaire qu’il y a 20 ans mais avec les techniques actuelles les prix baisseraient de 80% !

    Répondre
  • avatar
    27 mai 2010 à 8 08 47 05475
    Permalink

    @sun tzu

    Je m’apprêtais a émettre un commentaire dans le même sens que vous. Mais je crois que vous avez donné assez de détails!

    J’invite tout le monde à voir ce bijou d’animation que j’ai vu à sa sortie en 2003.

    THE MEATRIX
    http://www.imdb.com/video/wab/vi1374159129/

    Ça dénonce de façon très efficace l’industrie du porc.

    Répondre
  • avatar
    27 mai 2010 à 8 08 52 05525
    Permalink

    @minarchiste

    Je vous conseille fortement de visionner le film zeitgeist addendum, cela vous donnera de l’info sur comment le système monétaire s’est créer et comment il dirige les libres marchés que vous louangé.

    http://www.zeitgeistmovie.com/

    C’est tout simplement pour moi l’un des meilleurs reportages que j’ai vu jusqu’à maintenant au niveau de ce qu’il dénonce (mais pas sur ce qu’il propose comme solution).

    Répondre
    • avatar
      27 mai 2010 à 10 10 52 05525
      Permalink

      @ Iota

      Je partage votre opinion sur le film Zeitgeist dont j’approuve aussi le diagnostic mais pas les solutions. Quant au contrôle de l’économie faite par les banques, il influence certainement les cycles économiques, les prix et fait une redistribution de la richesse de bas en haut, ce que je déplore, mais il n’influence pas la production de la façon que je l’expose dans mon billet. Pour ces activités économiques, à part pour certaines règlementations, taxation, subventions, le marché comme tel est relativement (je dis bien relativement) libre.

      @ Sun Tzu,

      J’achète mon porc en vrac directement de l’abattoir et je me fiche pas mal si le maïs est OGM, quoi qu’au Canada, j’en doute un peu. Le pain doit être de meilleure qualité ici d’après ce que vous racontez parce qu’il reste frais plus longtemps qu’une journée et je peux l’étirer encore un peu en le congelant.

      Mais le point du billet est de démontrer comment la production d’un simple sandwich est en fait beaucoup plus complexe qu’il n’en a l’air et si les marchés étaient inhéremment instables, ils ne pourraient coordonner toute cette logistique. Et de fait, la planification centrale est incapable de coordonner cette logistique sur le long-terme.

      Répondre
  • avatar
    27 mai 2010 à 11 11 12 05125
    Permalink

    @Sun Tzu

    Vous êtes parti sur une tangente qui sort du cadre de ce billet selon moi.

    Vous décrivez plusieurs problèmes réels concernant l’industrie alimentaire. Cependant, cette industrie est l’une des plus subventionnée, protégée de la concurrence et règlementée.

    Le message du billet était: le libre-marché est capable de coordonner des activités économiques très complexe, chose à laquelle la planification centrale échoue lamentablement.

    Les effets pervers de l’interventionnisme étatique sur les marchés sont un autre sujet.

    Le libre-marché est d’ailleurs en train de répliquer à plusieurs de ces problèmes (e.g. croissance de l’agriculture bio).

    En passant, faîtes donc votre mayonnaise vous-mêmes: oeufs, huile d’olive, moutarde.

    Et vous parlez comme s’il n’y avait qu’une seule marque de jambon disponible.

    « La laitue les tomates c’est des produits très simples mais personne ne vous dit que vos légumes ont parcouru des milliers de kilomètres avant d’arriver dans vos assiettes. »

    En hiver oui, pas l’été. Et alors? C’est quand même mieux que de manger de vieilles carottes tout l’hiver. Dommage que la salade et les tomates ne poussent pas à travers la neige à -15 degrés!

    « désormais il dégage un bénéfice net de 80% mais le producteur vous le vend au même prix …. »

    …prouvant qu’ils n’ont pas besoin de subventions et de protection de l’État.

    Répondre
  • avatar
    27 mai 2010 à 11 11 55 05555
    Permalink

    @ Minarchiste

    Tout à fait d’accord, je me suis égaré n’ayant pas saisi le sens de l’article.
    Je viens de m’en rendre compte après avoir lu le commentaire de Philippe David.

    Pour la petite histoire, dans ma famille nous faisons le maximum nous-même dont du pain qui reste mangeable après 7 jours, de la mayonnaise à la minute, nous mangeons le poisson que nous pêchons et nous fumons nous-même nos aliments (au bois de hêtre) …

    Pour ce qui est des salades, la même nourriture disponible toute l’année pousse le consommateur à ne plus rien connaitre des « produits de saison », il mange les mêmes produits 12 mois sur 12 toutes les études le prouvent.
    C’est là que la « régulation naturelle » de l’offre et de la demande ne fonctionne pas , les gens ne savent tout simplement plus ce qui est « de saison…

    @ Philippe David

    Une fois compris le sujet je suis modérément d’accord avec vos propos.

    Le gros souci de l’état ce n’est pas qu’il cherche à faire le mieux possible pour le citoyen mais c’est justement qu’il cherche à faire le mieux possible pour les industries alors que ce n’est pas ce pour-quoi il est élu …

    Pour les OGM sachez que nous sommes tous concernés, la solution pour contourner les législations consiste à utiliser les OGM une fois qu’ils sont manufacturés.

    Dans la même veine un produit « made in China » devient un produit « made in France » s’il subit une transformation en France.
    Il suffit que l’emballage soit Français pour que le contenu devienne Français .

    Voilà un bel exemple de la façon dont le gouvernement contente tout le monde en trompant ses citoyens .
    Le consommateur est content parce que c’est estampillé « made in France » et le vendeur est content de pouvoir vendre sa merde en la faisant passer pour un produit Français .
    Tous les deux sont des truands, l’un pour corrompre par des moyens de pression la dictature du marché, l’autre pour trahir ses électeurs !

    Car l’élu n’est absolument pas indépendant, les menaces de délocalisation et de chômage font qu’il cède afin que son bilan de fin de mandat ne le rende pas responsable de la hausse du chômage …
    (le chômage c’est pas très bon pour être ré-élu)

    @ Iota

    Nous regardons les mêmes documentaires …
    Nous allons devoir faire un sacré ménage pour décrasser nos sociétés …

    Répondre
  • avatar
    27 mai 2010 à 12 12 09 05095
    Permalink

    @ Iota

    Voilà comment nos gouvernements remplissent les missions pour lesquelles nous les avons élus :

    En nous mentant au détriment de notre santé pour que des entreprises privées puissent nous vendre de l’eau contaminée au prix de l’eau potable …

    Je vous rassure, il n’y a pas d’eau du robinet au restaurant de l’assemblée nationale !

    L’émission en question içi :
    1
    http://www.youtube.com/watch?v=59crBX6K3mc
    2
    http://www.youtube.com/watch?v=U88_IA9Y18Y&feature=related
    3
    http://www.youtube.com/watch?v=sQFRlf-gafM&feature=related
    4
    http://www.youtube.com/watch?v=nEGlhvBCC3I&feature=related
    5
    http://www.youtube.com/watch?v=B6HwPvgyAEs&feature=related
    6
    http://www.youtube.com/watch?v=yTqKQ-E9lPE&feature=related
    7
    http://www.youtube.com/watch?v=b5y_kXyq864&feature=related
    8
    http://www.youtube.com/watch?v=_pYwN6zW_ic&feature=related
    9
    http://www.youtube.com/watch?v=uStTb6r1mdA&feature=related

    Très bon reportage sur les déchets nucléaires en France, là aussi l’état nous ment et contribue à nous tuer à petit feu… Encore pour le fric !!!

    http://www.dailymotion.com/video/x8cnzw_uranium-le-scandale-de-la-france-co_news

    Les exemples ne manquent pas….

    Répondre
  • avatar
    27 mai 2010 à 12 12 10 05105
    Permalink

    Un commentaire destiné à Iota en « attente de modération » merci de le débloquer .

    Répondre
  • avatar
    27 mai 2010 à 13 01 00 05005
    Permalink

    Monsieur Sun Tsu , égaré , vous avez sû leur dire. Même à la suite des commentaires Mr David est partiellement d’accord.=== Peut-être y manquait-il un ti-quelque chose. Vous dites du pain qui reste mangeable après 7 jours , moi c’est mon steak haché qui est est encore mangeable , après 5 jour , saignant en plus ( Je suis un ti-peu vampire ). Je n’ai pû essayé après 7 jours il en manquait , il aurait fallu que j’en décongèle 2 livres.=== Vous parlez de ce qui provient de loin , même près c’est des salopperies , vous ne parlez pas de ce qui est produit hydroponiquement , les racines trempent dans quoi ?=== Le minarchiste dit : c’est quand même mieux que de marger des vieilles carottes tout l’hiver , je vous dis monsieur qu’il faudrait apprivoiser les conserves faites à la maison avec des légumes saisons.

    Répondre
  • avatar
    27 mai 2010 à 20 08 05 05055
    Permalink

    @ PD

    Excellent argument, mais qui ne couvre qu’une classe des activités et dont l’extrapolation à l’ensemble est donc trompeuse.

    Aussi longtemps que ne sont prises en compte que les actions qui ajoutent une valeur au produit, sans solution de continuité, la recherche du profit suffit à générer les efforts nécessaires.

    Si, toutefois, il y a solution de continuité – la mouche qui doit FAIRE UN DETOUR pour sortir et non s’acharner à la paroi transparente du pot où elle s’est engagée – la pure recherche instinctive du profit ne suffit plus. Il faut penser plus loin. Il faut que l’entrepreneut individuel soit limité dans son inintiative pour être dirigé vers ce qui est au profit de tous les entrepreneurs.

    Ainsi, la a seule recherche du profit ne mettra pas en place une structure pour bouffer des sandwich au jambon, si une proscription religieuse fait assassiner les éleveurs de porcs. Une action est requise qui n’apportera pas de profit à celui qui va l’assumer… mais est nécessaire à tous

    La structure ne fonctionnera pas non plus si le consommateur n’a pas d’argent; il faut penser à la demande effective, penser à des mesures d’assistanat, pour compenser le fait que chacun a pris tout ce qu’il pouvait du revenu et qu’il n’en reste pas assez pour acheter ce qui est produit

    Quand il faut poser des gestes qui semblent ÉLOIGNER du profit, mais qui sont le seul chemin pour y arriver, il faut une concertation, une solidarité… Une société. Un État…

    http://nouvellesociete.wordpress.com/2008/09/14/le-neoliberalisme/

    Pierre JC Allard

    Répondre
    • avatar
      28 mai 2010 à 11 11 37 05375
      Permalink

      @ PJCA

      Si, toutefois, il y a solution de continuité – la mouche qui doit FAIRE UN DETOUR pour sortir et non s’acharner à la paroi transparente du pot où elle s’est engagée – la pure recherche instinctive du profit ne suffit plus. Il faut penser plus loin. Il faut que l’entrepreneut individuel soit limité dans son inintiative pour être dirigé vers ce qui est au profit de tous les entrepreneurs.

      La plupart des entrepreneurs voient à beaucoup plus long terme que les politiciens imbus des doctrines de Keynes. Après tout, selon Keynes, à long-terme nous sommes tous morts. Qu’importe les générations futures. Nous vivons maintenant dans le long-terme que Keynes négligeait.

      Ainsi, la a seule recherche du profit ne mettra pas en place une structure pour bouffer des sandwich au jambon, si une proscription religieuse fait assassiner les éleveurs de porcs. Une action est requise qui n’apportera pas de profit à celui qui va l’assumer… mais est nécessaire à tous

      Dans une société respectueuse des libertés individuelles, comment permettrions-nous une proscription religieuse de faire ça? Je n’ai jamais professé, ni aucun de mes collègues, une société sans foi ni loi, mais au contraire, une société ou les lois s’appliquent également à tous. Ce qui n’est certainement pas le cas aujourd’hui.

      La structure ne fonctionnera pas non plus si le consommateur n’a pas d’argent; il faut penser à la demande effective, penser à des mesures d’assistanat, pour compenser le fait que chacun a pris tout ce qu’il pouvait du revenu et qu’il n’en reste pas assez pour acheter ce qui est produit

      Quand il faut poser des gestes qui semblent ÉLOIGNER du profit, mais qui sont le seul chemin pour y arriver, il faut une concertation, une solidarité… Une société. Un État…

      Notre argument est qu’un marché libre entrepreneurial crée la richesse pour tous (même si c’est de façon inégale) et marginalise la pauvreté (en termes absolus) mieux que toute forme de redistribution de richesse. Si la pauvreé est un phénomène marginale, ell peut facilement être traitée par des oeuvres de charité volontaire. L’État n’a qu’à faire respecter la loi et l’ordre.

      Le sandwich au jambon est l’exemple préféré de Murray Rothbard pour démontrer commenr le marché résout efficacement un problème complexe, sans plus.

      @ Sun Tzu

      Un paragraphe de ma lecture du moment est comparatif à 1929, nous y apprenons que les écarts salariaux en 2010 sont équivalents à ce qu’ils étaient en 1929 .

      Ce qui est encore plus similaire, c’est la quantité de création monétaire par la FED.

      Je ne pense pas que nous puissions traiter d’économie en faisant abstraction de l’humain.

      L’économie est-elle un outil de “l’homme pour l’homme” ou l’outil “d’une poignée d’hommes qui prennent des millions d’hommes pour des sous-hommes” …

      En réalité, l’économie est l’action humaine. Mais elle a été réduite, par certains économistes à une bouillie de chiffres et d’aggrégats. Pour vraiment comprendre ce qui se passe, il faut regarder ce qui se passe vraiment sur le terrain.

      Derrière chaque action de spéculateurs nous retrouvons des centaines, voire des milliers d’hommes et de familles qui subissent les conséquences du “Las Végas” pour spéculateurs.

      Le genre de spéculation qui est dommageable à l’économie est celle qui est produite par trop de crédit facile et qui rend ce genre de spéculation profitable alors que ce ne serait pas le cas normalement. La spéculation immobilière qui a causé tant de dévastation aux États-Unis et en Espagne, ne serait jamais profitable si les taux immobiliers n’avaient pas été maintenus artificiellement bas. C’est le système bancaire actuel qui est responsable de la plupart des maux dont nous souffront présentement, pas les spéculateurs, mais ils font de bons boucs émissaires pour ceux qui préfèreraient rester dans l’ombre.

      Les Minarchistes içi présents ont la vertu et le courage de venir débattre de leurs idées mais je pense qu’il est impossible de me convaincre des vertus de notre système économique néo-libéral oligarchique .

      Je ne défend pas les vertus de notre système corporatif, je fais la promotion de l’économie libre.

      Répondre
  • avatar
    28 mai 2010 à 5 05 34 05345
    Permalink

    @ Marc

    Pour raisons de décalage horaire me revoilà …
    Excellente page internet qui parle d’un vrai problème : La Junk Food …

    En France nous avons fait très fort en ce sens, dans les années 80 une législation spéciale a été crée juste pour que Mc Donald s’implante chez nous. (violant toutes les lois nationales de la réglementation du travail)

    1980-2010
    En 2010 l’obésité est devenue une grande cause nationale en France, le lien de cause à effet n’est pas à démontrer …

    Nous sommes dirigés par des malades mentaux schizophrénes !

    Pour un stationnement irrégulier ou pour un excès de vitesse vous êtes verbalisés (pour raisons de sécurité) MAIS l’industrie agro-alimentaire ne l’est pas quand elle tue plus que les accidents de la route :

    http://www.lesmotsontunsens.com/exces-sel-alimentaire-25-000-morts-tous-les-ans-scandale-agro-alimentaire-6878
    —————–

    @ Philippe David

    Un paragraphe de ma lecture du moment est comparatif à 1929, nous y apprenons que les écarts salariaux en 2010 sont équivalents à ce qu’ils étaient en 1929 .

    Je ne pense pas que nous puissions traiter d’économie en faisant abstraction de l’humain.

    L’économie est-elle un outil de « l’homme pour l’homme » ou l’outil « d’une poignée d’hommes qui prennent des millions d’hommes pour des sous-hommes » …

    Derrière chaque action de spéculateurs nous retrouvons des centaines, voire des milliers d’hommes et de familles qui subissent les conséquences du « Las Végas » pour spéculateurs.

    Les Minarchistes içi présents ont la vertu et le courage de venir débattre de leurs idées mais je pense qu’il est impossible de me convaincre des vertus de notre système économique néo-libéral oligarchique .

    Répondre
  • avatar
    28 mai 2010 à 8 08 42 05425
    Permalink

    @Sun :Je ne pense pas que nous puissions traiter d’économie en faisant abstraction de l’humain.
    C’est effectivement là le grand argument qu’on a tous avec Minarchiste depuis longtemps ….

    @JC Allard : je comprends rien à ce que vous écrivez depuis quelques posts , pourriez vous svp vulgariser un minimum ???

    Répondre
  • avatar
    28 mai 2010 à 8 08 48 05485
    Permalink

    Pour ceux qui lisent l’anglais, un résumé des différents économistes que je lis sur ce qui s’en vient..pas sûr qu’on va bouffer longtemps du jambon ( pour Sun, y a une expression au Qc où on dit « manger de la marde ») :

    Bob Chapman

    First 6 months of 2010, Americans will continue to live in the ‘unreality’…the period between July and October is when the financial fireworks will begin. The Fed will act unilaterally for its own survival irrespective of any political implications …(source is from insider at FED meetings). In the last quarter of the year we could even see Martial law, which is more likely for the first 6 months of 2011. The FDIC will collapse in September 2010. Commercial real estate is set to implode in 2010. Wall Street believes there is a 100% chance of crash in bond market, especially municipals sometime during 2010. The dollar will be devalued by the end of 2010.

    Gerald Celente

    Terrorist attacks and the “Crash of 2010″. 40% devaluation at first = the greatest depression, worse than the Great Depression.

    Igor Panarin

    In the summer of 1998, based on classified data about the state of the U.S. economy and society supplied to him by fellow FAPSI analysts, Panarin forecast the probable disintegration of the USA into six parts in 2010 (at the end of June – start of July 2010, as he specified on 10 December 2000

    Neithercorps

    Have projected that the third and final stage of the economic collapse will begin sometime in 2010. Barring some kind of financial miracle, or the complete dissolution of the Federal Reserve, a snowballing implosion should become visible by the end of this year. The behavior of the Fed, along with that of the IMF seems to suggest that they are preparing for a focused collapse, peaking within weeks or months instead of years, and the most certain fall of the dollar.

    Webbots

    July and onward things get very strange. Revolution. Dollar dead by November 2010.

    LEAP 20/20

    2010 Outlook from a group of 25 European Economists with a 90% accuracy rating- We anticipate a sudden intensification of the crisis in the second half of 2010, caused by a double effect of a catching up of events which were temporarily « frozen » in the second half of 2009 and the impossibility of maintaining the palliative remedies of past years. There is a perfect (economic) storm coming within the global financial markets and inevitable pressure on interest rates in the U.S. The injection of zero-cost money into the Western banking system has failed to restart the economy. Despite zero-cost money, the system has stalled. It is slowly rolling over into the next big down wave, which in Elliott Wave terminology will be Super Cycle Wave Three, or in common language, “THE BIG ONE, WHERE WE ALL GO OVER THE FALLS TOGETHER.”

    Joseph Meyer

    Forecasts on the economy. He sees the real estate market continuing to decline, and advised people to invest in precious metals and commodities, as well as keeping cash at home in a safe place in case of bank closures. The stock market, after peaking in March or April (around 10,850), will fall all the way down to somewhere between 2450 and 4125 during the next leg down.

    Harry Dent (investor)

    A very likely second crash by late 2010. The coming depression (starts around the summer of 2010). Dent sees the stock market–currently benefiting from upward momentum and peppier economic activity–headed for a very brief and pleasant run that could lift the Dow to the 10,700-11,500 range from its current level of about 10.090. But then, he sees the market running into a stone wall, which will be followed by a nasty stock market decline (starting in early March to late April) that could drive down the Dow later this year to 3,000-5,000, with his best guess about 3,800.

    Richard Russell (Market Expert)

    (from 2/3/10) says the bear market rally is in the process of breaking up and panic is on the way. He sees a full correction of the entire rise from the 2002 low of 7,286 to the bull market high of 14,164.53 set on October 9, 2007. The halfway level of retracement was 10,725. The total retracement was to 6,547.05 on March 9, 2009. He now sees the Dow falling to 7,286 and if that level does not hold, “I see it sinking to its 1980-82 area low of Dow 1,000.” The current action is the worst he has ever seen. (Bob Chapman says for Russell to make such a startling statement is unusual because he never cries wolf and is almost never wrong)

    Niño Becerra (Professor of Economics)

    Predicted in July 2007 that what was going to happen was that by mid 2010 there is going to be a crisis only comparable to the one in 1929. From October 2009 to May 2010 people will begin to see things are not working out the way the government thought. In May of 2010, the crisis starts with all its force and continues and strengthens throughout 2011. He accurately predicted the current recession and market crash to the month.

    Lyndon Larouche

    The crisis is accelerating and will become worse week by week until the whole system grinds into a collapse, likely sometime this year. And when it does, it will be the greatest collapse since the fall of the Roman Empire.

    WALL STREET JOURNAL- (2/2010)

    “You are witnessing a fundamental breakdown of the American dream, a systemic breakdown of our democracy and our capitalism, a breakdown driven by the blind insatiable greed of Wall Street: Dysfunctional government, insane markets, economy on the brink. Multiply that many times over and see a world in total disarray. Ignore it now, tomorrow will be too late.”

    Eric deCarbonnel

    There is no precedence for the panic and chaos that will occur in 2010. The global food supply/demand picture has NEVER been so out of balance. The 2010 food crisis will rearrange economic, financial, and political order of the world, and those who aren’t prepared will suffer terrible losses…As the dollar loses most of its value, America’s savings will be wiped out. The US service economy will disintegrate as consumer spending in real terms (ie: gold or other stable currencies) drops like a rock, bringing unemployment to levels exceeding the great depression. Public health services/programs will be cut back, as individuals will have no savings/credit/income to pay for medical care. Value of most investments will be wiped out. The US debt markets will freeze again, this time permanently. There will be no buyers except at the most drastic of firesale prices, and inflation will wipe away value before credit markets have any chance at recovery. The panic in 2010 will see the majority of derivatives end up worthless. Since global derivatives markets operate on the assumption of the continued stable value of the dollar and short term US debt, using derivatives to bet against the dollar is NOT a good idea. The panic in 2010 will see the majority of derivatives end up worthless. The dollar’s collapse will rob US consumers of all purchasing power, and any investment depend on US consumption will lose most of its value.

    Alpha-Omega Report (Trends Forecast)

    Going into 2010, the trends seemed to lead nowhere or towards oblivion. Geo-politically, the Middle East was and is trending towards some sort of military clash, most likely by mid-year, but perhaps sooner…At the moment, it seems 2010 is shaping up to be a year of absolute chaos. We see trends for war between Israel and her neighbors that will shake every facet of human activity…In the event of war, we see all other societal trends being thoroughly disrupted…Iran will most likely shut off the flow of oil from the Persian Gulf. This will have immense consequences for the world’s economy. Oil prices will skyrocket into the stratosphere and become so expensive that world’s economies will collapse..There are also trend indicators along economic lines that point to the potential for a total meltdown of the world’s financial system with major crisis points developing with the change of each quarter of the year. 2010 could be a meltdown year for the world’s economy, regardless of what goes on in the Middle East.

    Robin Landry (Market Expert)

    I believe we are headed to new market highs between 10780-11241 over the next few months. The most likely time frame for the top is the April-May area. Remember the evidence IMHO still says we are in a bear market rally with a major decline to follow once this rally ends.

    John P. Hussman, Ph.D.

    In my estimation, there is still close to an 80% probability (Bayes’ Rule) that a second market plunge and economic downturn will unfold during 2010.

    Robert Prechter

    Founder of Elliott Wave International, implores retail investors stay away from the markets… for now. Prechter, who was bullish near the lows in March 2009, now says the stock market “is in a topping area, “predicting another crash in 2010 that will bring stocks below the 2009 low. His word to the wise, “be patient, don’t rush it” keep your money in cash and cash equivalents.

    Richard Mogey

    Current Research Director at the Foundation for the Study of Cycles- Because of a convergence of numerous cycles all at once, the stock market may go up for a little while, but will crash in 2010 and reach all-time lows late 2012. Mogey says that the 2008 crash was nothing compared to the coming crash. Gold may correct in 2009, but will go up in 2010 and peak in 2011. Silver will follow gold.

    James Howard Kunstler (January 2010)

    The economy as we’ve known it simply can’t go on, which James Howard Kunstler has been saying all along. The shenanigans with stimulus and bailouts will just compound the central problem with debt. There’s not much longer to go before the whole thing collapses and dies. Six Months to Live- The economy that is. Especially the part that consists of swapping paper certificates. That’s the buzz I’ve gotten the first two weeks of 2010.

    Peter Schiff (3/13/2010)

    “In my opinion, the market is now perfectly positioned for a massive dollar sell-off. The fundamentals for the dollar in 2010 are so much worse than they were in 2008 that it is hard to imagine a reason for people to keep buying once a modicum of political and monetary stability can be restored in Europe. In fact, the euro has recently stabilized. My gut is that the dollar sell-off will be sharp and swift. Once the dollar decisively breaks below last year’s lows, many of the traders who jumped ship in the recent rally will look to re-establish their positions. This will accelerate the dollar’s descent and refocus everyone’s attention back on the financial train-wreck unfolding in the United States. Any doubts about the future of the U.S. dollar should be laid to rest by today’s announcement that San Francisco Federal Reserve President Janet Yellen has been nominated to be Vice Chair of the Fed’s Board of Governors, and thereby a voter on the interest rate-setting, seven-member Open Markets Committee. Ms. Yellen has earned a reputation for being one of the biggest inflation doves among the Fed’s top players.” Schiff is famous for his accurate predictions of the economic events of 2008.

    Lindsey Williams

    Dollar devalued 30-50% by end of year. It will become very difficult for the average American to afford to buy even food. This was revealed to him through an Illuminati insider.

    Unnamed Economist working for US Gov’t (GLP)

    What we have experienced the last two years is nothing to what we are going to experience this year. If you have a job now…you may not have it in three to six months. (by August 2010). Stock market will fall = great depression. Foreign investors stop financing debt = collapse. 6.2 million are about to lose their unemployment.

    Jimmy “Doomsday”

    DOW will fall below 7,000 before mid summer 2010- Dollar will rise above 95 on the dollar index before mid summer 2010- Gold will bottom out below $800 before mid summer 2010- Silver will bottom out below $10 before mid summer 2010- CA debt implosion will start its major downturn by mid summer and hit crisis mode before Q4 2010- Dollar index will plunge below 65 between Q3 and Q4 2010- Commercial real estate will hit crisis mode in Q4 2010- Over 35 states will be bailed out by end of Q4 2010 by the US tax payer End of Q4 2010 gold will hit $1,600 and silver jump to $35 an oz.

    George Ure

    Markets up until mid-to-late-summer. Then “all hell breaks lose” from then on through the rest of the year.

    Ma contribution perso à cet exposé :
    [youtube=http://www.youtube.com/watch?v=_eyFiClAzq8&color1=0xb1b1b1&color2=0xd0d0d0&hl=de_DE&feature=player_embedded&fs=1]

    Répondre
  • avatar
    28 mai 2010 à 12 12 40 05405
    Permalink

    Une économie libre d’aller exploiter le cheap labor à l’étranger à un point tel que les travailleurs finissent par se suicider? C’est tellement mieux que de vivre dans les dépotoirs et de la prostitution…

    Tenth suspected suicide in a year throws spotlight on labour practices at China iPhone factory

    The spate of apparent suicides have thrown a spotlight on the labour practices of Foxconn, part of Taiwan’s Hon Hai Precision Industry, which includes Apple, Hewlett Packard and Sony Ericsson among its clients.

    Apple and other clients have said they are investigating working conditions at Foxconn, which has faced criticism for its harsh and secretive corporate culture.

    Répondre
  • avatar
    28 mai 2010 à 13 01 40 05405
    Permalink

    @ Philippe David

    -« Le genre de spéculation qui est dommageable à l’économie est celle qui est produite par trop de crédit facile et qui rend ce genre de spéculation profitable alors que ce ne serait pas le cas normalement. … …spéculateurs, mais ils font de bons boucs émissaires pour ceux qui préfèreraient rester dans l’ombre. »

    D’accord mais absolument pas d’accord pour dire que la spéculation ne concerne que le crédit .

    Je parlais avant tout pour la spéculation sur les entreprises .
    C’est complètement débile (et je pèse mes mots), de faire des bilans comptables à trois mois pour estimer les dividendes des actionnaires et mettre la pression négrière aux employés .

    La vie d’une entreprise, les résultats / conséquences d’une orientation s’estiment sur le long terme .
    Mais comme la spéculation tue les entreprises avant de pouvoir estimer les orientations prises de façon fiable, sur le long terme…

    A la limite une délocalisation fait remonter une action, fichtre il faut vraiment être crétin pour estimer qu’une entreprise est en bonne santé si elle n’est plus assez riche et performante pour payer les salaires occidentaux !
    ————–

    Le point de comparaison :

    Si votre enfant tarde à faire ses premiers pas est-ce que vous dites de lui « il est foutu c’est un tocard » ?
    Non vous laissez le temps au temps !

    Pourtant nous trouvons tous normal que des malades mentaux qui ne connaissent rien d’une entreprise décident qu’elle est ou n’est pas « une bonne affaire viable » .

    Hé oui, la spéculation ne met pas uniquement sur la paille des particuliers ayant emprunté mais également des entreprises et tous ceux qui y ont investi leur vie professionnelle .

    Les mêmes types qui les ont mis sur la paille se permettent même de leur donner des leçon en disant « c’est de votre faute si je vous ai mis à la rue, vous n’aviez qu’à pas vivre au dessus de vos moyens » …

    Ce que ce moraliste de comptoir oublie de dire c’est :
    -Qu’il a gagné du fric en « plaçant » son crédit .(prime et dividendes de sa société de crédit)
    -Il s’en est fait sur les intérêts du crédit.
    -Il s’en est fait à nouveau en jetant à la rue les « mauvais payeurs »
    -Il a continué à s’en faire (avec intérêts) en revendant la même maison avec un taux de crédit plus élevé, crise oblige.
    -Et il continue à s’en faire avec les remboursements du premier type qu’il a mis à la rue + avec les intérêts de celui qui a repris la maison !

    Un type comme ça ne mérite rien d’autre que la lapidation, ou le supplice du pal s’il préfère …

    Répondre
  • avatar
    28 mai 2010 à 14 02 21 05215
    Permalink

    @sun tzu

    Merci pour les vidéos, je savais qu’il y avait du radon, du fluor et d’autres produits dangereux mais je ne savais pas pour l’aluminium… L’eau n’étant plus limpide naturellement, il faudrait y ajouter de l’aluminium… Mais ou va notre monde!!!! Ce qui me choque surtout, c’est que cela se fait à l’insu de presque tout le monde. L’auditoire des vidéos que vous m’avez envoyé est de moins de 3000 personnes…. J’ai vu un vidéo relié de Sarkozy ivre et l’auditoire dépasse le million. Prenons un coup avec toi mon Sarko! et oublions tout le reste Deuh!
    Et laissons le marché s’occuper de nous et notre santé en nous offrons une eau si limpide, des fruits cirés et des tomates carrés.

    Répondre
  • avatar
    28 mai 2010 à 18 06 42 05425
    Permalink

    @ Philippe David:

    Notre argument est qu’un marché libre (…) marginalise la pauvreté (en termes absolus) mieux que toute forme de redistribution de richesse.

    Parler de « termes absolus » sur un marché est en soi un contradiction, puis que c’est le rapport offre-demande qui détermine les transactions et que la pauvreté consiste à ne pas pouvoir transiger si on est sous le seuil de la demande la plus basse que l’offre acceptera… seuil relatif s’il en est !

    Depuis que nous discutons sur ce site, j’ai pu apprécier votre intelligence et je crois que seule votre loyauté envers le dogme libertarien vous empêche de passer sans plus tarder aux solutions concrètes qui s’imposent. Rendez-vous, donc, sur le Pont Embarcation quand le navire commencera visiblement à donner de la gîte

    Si la pauvreté est un phénomène marginal, elle peut facilement être traitée par des oeuvres de charité volontaire.

    En supposant que le phénoméne serait marginal -ce qu’il n’est pas ! – ne trouvez-vous pas choquant que la vie d’un être humain dépende entièrement du bon plaisir discrétionnaire d’un autre ?

    http://nouvellesociete.wordpress.com/2005/03/06/02-perequation-et-assurance/

    Pierre JC Allard

    Répondre
    • avatar
      1 juin 2010 à 11 11 24 06246
      Permalink

      @ PJCA

      Parler de “ « termes absolus”  » sur un marché est en soi un contradiction, puis que c’est le rapport offre-demande qui détermine les transactions et que la pauvreté consiste à ne pas pouvoir transiger si on est sous le seuil de la demande la plus basse que l’offre acceptera… seuil relatif s’il en est !

      Il existe deux types de pauvreté: relative et absolue. La pauvreté relative est celle relative au reste de la population, donc dans le 20% le plus pauvre. Ce genre de pauvreté ne pourra jamais être résolu sauf en adoptant un régime communiste (Non merci). La peuvreté absolue est le genre de pauvreté où les revenus ne suffisent pas à subvenir aux besoins de base. C’est de ce genre de pauvreté que je parle. le nombre de personnes vivant dans une condition de pauvreté extrême absolue diminue au fur et à mesure qu’une société s’enrichit et accumule du capital. C’est une réalité économique qui est quantifiable.

      Depuis que nous discutons sur ce site, j’ai pu apprécier votre intelligence et je crois que seule votre loyauté envers le dogme libertarien vous empêche de passer sans plus tarder aux solutions concrètes qui s’imposent. Rendez-vous, donc, sur le Pont Embarcation quand le navire commencera visiblement à donner de la gîte

      Sauf votre respect, que la pauvreté diminue par l’accumulation de capital n’est pas un dogme, c’est un fait. La guerre à la pauvreté que la gauche mène basée sur les inégalités de revenus et dont la solution consiste à redistribuer la richesse, ça c’est un dogme.

      En supposant que le phénoméne serait marginal -ce qu’il n’est pas ! – ne trouvez-vous pas choquant que la vie d’un être humain dépende entièrement du bon plaisir discrétionnaire d’un autre ?

      Et de dépendre d’une quelconque aide sociale financée par la redistribution forcée de la richesse n’est pas de dépendre du bon plaisir discrétionnaire des autres? Dans ce cas précis, celui des fonctionnaires?

      Répondre
  • avatar
    29 mai 2010 à 0 12 26 05265
    Permalink

    @ Marc:

    Votre compilation des prophètes de malheur est impressionnante et je pense qu’on ne peut rien rétorquer si ce n’est que les règles du jeu vont être changées avant que tout ne s’effondre.

    Un gouvernement dictatorial va prendre le pouvoir, mettre en circulation une autre monnaie, mettre tout le monde au travail et reporter sine die le remboursement des dettes de quelque importance. La catastrophe économique sera réglée dans la sphère politique.

    Pour mes posts, je me suis sans doute laissé emporté … Si vous avez le temps de lire deux exemples de cette opposition entre le particulier et le général, tout sera plus facile.

    http://nouvellesociete.wordpress.com/2008/09/14/le-travailleur-consommateur-2/

    http://nouvellesociete.wordpress.com/2009/02/24/eldorado/

    Pierre JC Allard

    Répondre
  • avatar
    29 mai 2010 à 5 05 14 05145
    Permalink

    @ Iota

    C’est bien là où nous voyons au grand jour toute la corruption des journalistes.

    Une vidéo montrant Sarkozy saoul fait le tour des journaux télévisés car tous savent qu’il ne boit pas une seule goutte d’alcool…
    En revanche des émissions d’investigation démontrant de façon incontestable que notre gouvernement nous empoisonne sciemment pour le bonheur financier de multinationales, là pas un seul mot dans les journaux télévisés .

    Pour ce qui est du « marché » nous sommes quelques-uns à attendre le début des réjouissances, là nous aurons tout loisir de nous comporter « comme le marché » avec ceux qui font le marché . (if you see what i mean)

    ps: J’ai des tas de documentaires similaires dans tous les domaines de la vie, ils prouvent tous la corruption avec la complicité de nos états.
    ———

    Avec Madoff nous laissons un bel exemple de corruption de haut niveau, je connais beaucoup de pères de famille capables de tout pour mettre leurs familles à l’abri du besoin pour l’éternité.
    La parodie de justice dans l’affaire Madoff (mais véritable corruption) nous informe que la justice est vendue !

    A moins que tous ceux qui commettent escroqueries et braquages puissent léguer le fruit de leur délit à leur famille sans que la justice ne le reprenne …

    La justice pour les uns n’est pas la même que pour les autres, c’est l’image que la justice des USA a envoyé au monde entier avec cette affaire.
    ———-

    En 2010 en Occident l’état nous protège en toute indépendance et le marché est un système de régulation naturelle : ESCROQUERIE !

    Répondre
  • avatar
    29 mai 2010 à 7 07 51 05515
    Permalink

    On nous ment depuis si longtemps qu’il est difficile de reconnaître la vérité lorsqu’on lui fait face.

    Selon mes dernières recherches, le Canada serait une CORPORATION!! Vous pouvez trouvez son numéro de compagnie enregistré sur la sécurity and exchange commission américaine sec.gov Cliquez sur Search et entrez Canada. Parmi la liste des corporations portant le mot Canada notre pseudo-pays arrive en premier.

    Quesqu’il faut penser de cette méga-supercherie? Versons nous des profits aux actionnaires? Et qui sont-ils? Ou est-ce moi qui fabule?

    Répondre
    • avatar
      1 juin 2010 à 13 01 01 06016
      Permalink

      @ iota

      Selon mes dernières recherches, le Canada serait une CORPORATION!! Vous pouvez trouvez son numéro de compagnie enregistré sur la sécurity and exchange commission américaine sec.gov Cliquez sur Search et entrez Canada. Parmi la liste des corporations portant le mot Canada notre pseudo-pays arrive en premier.

      Nous avons déjà discuté de ça par le passé. Tous les gouvernements sont enregistrés comme des corporations. C’est ce qui leur permet de transiger et émettre des obligations sur les marchés financiers.

      Répondre
  • avatar
    4 juin 2010 à 6 06 16 06166
    Permalink

    @ Philippe David

    « La peuvreté absolue est le genre de pauvreté où les revenus ne suffisent pas à subvenir aux besoins de base… …le nombre de personnes vivant dans une condition de pauvreté extrême absolue diminue au fur et à mesure qu’une société s’enrichit et accumule du capital »

    Désolé Monsieur David mais c’est tout simplement faux !
    Toutes les études prouvent qu’entre 1980 et 2003 les revenus des PDG des 500 premières entreprises Américaines ont été multipliés par 6 .

    Dans le même temps les USA ont décroché le record d’avoir un enfant sur cinq vivant sous le seuil de pauvreté .

    Toutes les études prouvent que hors l’accroissement d’écart de salaire entre le plus bas et le plus élevé, à mesure que les super-ultra-riches s’engraissent le pourcentage de super-pauvres augmente !
    A tel point que nous en sommes à avoir un phénomène nouveau : Des salariés SDF par exemple…
    ————-
    « Sauf votre respect, que la pauvreté diminue par l’accumulation de capital n’est pas un dogme, c’est un fait. »
    C’est totalement faux, ne me forcez pas à recopier les magasines « Capital » et « Observatoire des inégalités sociales ». (ils traitent de tous les pays occidentaux.)
    ————
    « Et de dépendre d’une quelconque aide sociale financée par la redistribution forcée de la richesse n’est pas de dépendre du bon plaisir discrétionnaire des autres? »
    Absolument pas l’état prélève et redistribue selon des critères précis sans avoir le droit de le faire « à la tête du client » .
    Cela porte un nom : Cohésion sociale .
    —————-

    Je ne crois pas au communisme mais je crois encore moins en une « auto-régulation » ou même au fait que « si le gâteau est plus grand tout le monde aura de plus grandes parts », tout simplement parce que j’ai vu ce que donnait la politique de Sarkozy :

    On vide les caisses publiques et on casse le système de solidarité pour baisser les impôts des super-riches .
    (on ne calcule plus que 50% de leur revenu pour l’impôt)
    Le but est d’enrayer l’évasion fiscale.

    Ce n’est pas encore assez, ces gens continuent plus massivement à aller vivre à l’étranger pour échapper à l’impôt mais ils adorent laisser leur famille en France pour que ses enfants fassent leurs études, profitent du système de santé, de l’aide au logement, sur les fonds publics .

    C’est prouvé par une enquête d’une durée de deux ans, ils ne veulent pas être solidaires de leurs concitoyens mais laissent leur famille sur place pour qu’elle profite de la solidarité de plus pauvre que leur papa.

    Car ces types qui s’en vont pour payer moins d’impôts ont bien profité du système Français, leur famille continue souvent à en profiter « à fond » tout en touchant un petit chèque de papa en complément des aides sociales.

    Certains sont même encore plus forts, ils partent vivre à l’étranger et mettent tous leurs biens au nom de leurs enfants étudiants qui vivent sur les aides sociales (plus un chèque de papa).
    Cela leur permet de garder leur immobilier en France en ne payant aucun impôt dessus.

    Avec des avocats et des conseillers financiers ils sont les mieux informés pour détourner le système de solidarité .

    Répondre
  • avatar
    4 juin 2010 à 6 06 30 06306
    Permalink

    Résumons :

    -Des entreprises au C.A plus grand que le P.I.B des états.

    -Une délégation des services publics à des sociétés privées qui coute plus cher que le service public.

    -La privatisation des armées, bientôt Mc Donald affichera sa publicité sur les chars et avions de combat . [sic]
    C’est très bien, en privatisant l’armée ce sera la même société qui détruira un pays que celle qui le reconstruira en y implantant ses entreprises .
    Tout peut fonctionner en circuit fermé !

    -Des types qui gagnent 4 ans de salaire annuel minimum en une seule heure de travail.

    -Des footballeurs, chanteurs, comédiens qui gagnent plus que des présidents ou des médecins, et pourtant ils ne sauvent aucune vie.

    -Des gouvernements qui se soucient que les ultra-riches payent trop d’impôts et oublient ceux qui sont trop pauvres pour en payer.

    Nous marchons sur la tête dans une société qui a perdu tout bon sens !

    Répondre
  • avatar
    4 juin 2010 à 7 07 14 06146
    Permalink

    Privatisation des états :

    L’auteur international à succès Daniel Estulin, fera un discours sans précédent devant le parlement européen le 1er Juin 2010 à son siège à Bruxelles.

    Bruxelles, Belgique (Vocus/PRWEB) 18 mai 2010 – L’auteur à succès international Daniel Estulin prononcera un discours inédit devant le Parlement européen le 1 Juin 2010 à son siège à Bruxelles.

    Daniel Estulin, auteur de « La véritable histoire des Bilderbergers » et de « Les maîtres de l’ombre », a été invité à parler devant le Parlement européen par Mario Borghezio, le plus ancien membre du parlement européen originaire d’italie. Le parlement européen est l’un des parlements les plus puissants dans le monde. Le discours d’Estulin équivaut à s’adresser à une session plénière du parlement. En fait, jamais le Bilderberg n’a été exposé à la lumière devant un auditoire de si haute tenue – des sénateurs élus des nations européennes.

    Estulin fera partie d’une présentation intitulée « Bilderberg Group – Vers la création d’une entreprise mondiale unique », donnée par l’auteur, ainsi que Borghezio, Nigel Farage (membre du parlement européen originaire du Sud-Est de l’Angleterre) et Gerard Batten (Membre du parlement européen pour Londres).

    Répondre
  • avatar
    4 juin 2010 à 8 08 47 06476
    Permalink

    @ Philippe David

    Voilà le peu de confiance nous pouvons accorder aux néo-libéraux :

    A se demander comment ce vieux pays malade en plein déclin, peuplé de feignasses qui ne rêvent que de retraites à 50 ans et d’assistés qui passent leur vie à faire la grève, truffé d’impôts, plombé de charges, peut encore être perçu comme un refuge par les investisseurs en quête de profit. De quel côté l’intox ?

    La vérité est que la France est le second pays d’Europe qui est choisi par les investisseurs.

    img src= »http://www.plumedepresse.net/IMG/jpg/echos-2.jpg »/>

    Ou comment la propagande du Medef, de l’UMP, du Modem et des sociaux-libéraux – excusez du peu – s’effondre à la lumière des faits.
    Encore faudrait-il, sur les grands médias, des journalistes suffisamment pugnaces pour reprendre ces menteurs à chaque fois qu’ils entonnent leur chanson.
    Pour que l’opinion, désinformée, victime de bourrage de crâne et de lavage de cerveau, arrête de croire, comme on l’entend dans les micro-trottoirs, que les caisses sont vides et qu’on n’a pas le choix d’éviter de se serrer la ceinture.
    Opposons à la petite musique de droite un autre refrain, tonitruant : non à l’austérité, les richesses existent, c’est leur répartition injuste qu’il faut combattre !

    Reliez à cela mes propos du commentaire concernant l’évasion fiscale et le tableau est complet !

    Vous me poussez à réfléchir, c’est déjà une grande qualité .

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *