Ces grands défenseurs incohérents de la liberté

Unknown

PHILIPPE DAVID :

C’est étonnant les incohérences que nous pouvons relever lorsque nous comme confrontés à des débats concernant les droits et les libertés .

Prenons par exemple l’attentat contre Charlie Hebdo et le débat sur la charte qui faisait rage il y a environ un an. Il y a quelques jours, Mathieu Bock-Côté se faisait un devoir de nous faire la leçon dans son texte Liberté d’expression 101 dans lequel il défend la liberté de Charlie Hebdo d’imprimer tout se qu’il veut. Ce n’est pas que je sois en désaccord avec son texte, loin de là, mais je me demande si sa redécouverte soudaine des vertus des droits et libertés veut dire qu’il a changé d’avis sur la charte qu’il défendait si ardemment l’an dernier? Lui qui fustigeait tous ceux qui argumentaient pour les droits des croyants d’exprimer leur foi par des symboles religieux. ( Il m’a d’ailleurs rayé de sa liste d’amis Facebook pour cette raison et il n’a pas été le seul, d’ailleurs )

Inversement, je vois maintenant bien des gens qui ont combattu contre la charte à mes côtés, mais qui maintenant disent que Charlie Hebdo ne devrait pas imprimer des caricatures incendiaires. Que la retenue, la politesse et la courtoisie envers les croyants devraient être «obligatoires» (par une loi?).  Autrement dit, la liberté d’expression est correcte quand elle n’est pas trop controversée, mais si par hasard l’opinion nous rebiffe, alors là…

Les amis, je suis désolé d’avoir à vous le dire, mais si vous croyez avoir le droit de  libre-expression pour afficher votre foi, Charlie Hebdo a parfaitement le droit de faire des caricatures provocantes. Ce sont deux côtés de la même pièce. Nous ne pouvons refuser à l’un ce que nous permettons à l’autre et ce n’est pas parce qu’il s’agit de religion que vous êtes exempts. J’ai personnellement vu autant d’énormités dites ou écrites par des prédicateurs religieux de toutes les croyances que celles contenues dans Charlie Hebdo.

Dans mon cas, je me range derrière George Orwell qui a écrit «Si la liberté d’expression existe pour une raison, c’est pour pouvoir dire aux gens ce qu’ils ne veulent pas entendre.» La liberté d’expression n’existe pas pour échanger des banalités ou parler de météo. Elle existe pour pouvoir débattre de sujets controversés. Si vous voulez qu’on respecte votre point de vue, ayez la politesse de respecter celui des autres.

De plus, les droits individuels sont le seul rempart entre vous et un état totalitaire. Vous l’ignorez probablement, mais il est déjà mal en point. Si vous voulez que votre descendance grandisse un jour dans un pays similaire à la Corée du Nord, je vous en prie, continuez de réclamer à grands cris que l’état vous «protège» en les effritant davantage.

4 pensées sur “Ces grands défenseurs incohérents de la liberté

  • avatar
    10 février 2015 à 12 12 18 02182
    Permalink

    Bonjour M. David
    Je désire vous faire part d’un audio qui prouve fort bien ce que vous décrivez dans votre article. Nous avons contacté le Journal de Montréal, La Presse et le Devoir pour passer une annonce afin de rappeler au public et journaliste, la date de notre comparution dans la cause d’une poursuite bâillon impliquant Loto-Québec.
    file:///C:/Users/Owner/Downloads/Le%20Devoir,%20Poker%20Trail%20Management,%2029%20janv.%202015.pdf
    Cette annonce fût publiée sans aucun problème dans La Presse et le Devoir mais un refus total de la part du Journal de Montréal. La Presse la même publié juste à côté des résultats des loteries
    Comme vous pouvez le constater une simple annonce d’un évènement.
    Intrigué par le refus du Journal de Montréal, mon partenaire par courriel a demandé les raisons. Marc Gagnon représentant du Journal lui a répliqué qu’il ne pouvait lui donner réponse par courriel mais qu’il pouvait le rejoindre par téléphone à son bureau.
    Voici l’audio de la conversation sur le site de M. Bonin qui fût le seul à vouloir la publié et commenter
    http://www.buzzbonin.com/appel-intercepte-une-confession-qui-met-lotto-quebec-et-quebecor-dans-lembarras/2015/02/6661
    L’audio étant très explicite je laisse chacun d’entre vous tirer ses propres conclusions
    Aucuns ténors Québécois qui fièrement s’affichent comme des Charlies n’ose donner leurs opinions. Par contre quand récemment dans une cause similaire de poursuite bâillon concernant un PROBLÈME DE COUCHE ayant reçu l’autorisation de leurs patrons, ces mêmes VALEUREUX ténors sont tombés à bras raccourci sur Eddy Savoie.
    Le pouvoir de l’argent achète tout, même les consciences.
    UN SILENCE DE MORT PLANE SUR LE QUÉBEC et il y a des silences qui en disent long.

    Répondre
  • avatar
    11 février 2015 à 13 01 39 02392
    Permalink

    Dû au silence de tous les médias conventionnels, nous devons personnellement informer le public par des publications. Ce que le Journal de Montréal nous refuse et qui est un manque flagrant au code de déontologie du Conseil de Presse.
    http://conseildepresse.qc.ca/code/droits-de-la-presse/lacces-des-medias-et-des-journalistes-a-linformation/
    Extrait clair net et précis :
    Le libre accès des médias et des journalistes à l’information et à leurs sources est une condition essentielle à l’existence d’une presse libre et à la satisfaction et au respect du droit du public à l’information. Les médias et les journalistes doivent être à l’abri de toute pratique ou intervention qui les empêche de s’acquitter de leur fonction dans la société. Cette indépendance et cette latitude leur sont essentielles pour accomplir leur tâche convenablement afin d’informer le public des faits, des événements et des questions d’intérêt public et de refléter le plus fidèlement possible les idées qui ont cours dans la société. Le libre accès de la presse à l’information est donc indispensable pour permettre aux citoyens de porter des jugements éclairés et pour favoriser un débat démocratique élargi et ouvert.

    Bravo M. Marc Gagnon tous les Québécois devraient vous traiter en héros. Vous mérité le titre de SUPER CHARLIE, contrairement aux ténors Québécois qui s’auto proclame Charlie mais qui dans les faits ne sont que des Charlots qui sur les ordres de leurs patrons vont vite se cacher sous le lit. BRAVO LES BRAVES

    Pour faire suite à MA liste des Super Charlies concernant notre cause, Me Alex Leclerc Boudreault notre jeune et brillant avocat (qui en plus depuis quelques mois est un heureux père de famille,) en épousant notre cause mets l’avenir de sa carrière danger.
    Viens en suite, le très coloré Mathieu Bonin qui est le seul via son site à donner son opinion. (son jeune âge explique très bien sa fougue et son insouciance, il n’a pas encore été brisé par le SYSTÈME) par malheur ça viendra.
    Finalement mon partenaire Pierre Martel et moi qui depuis quatre ans sommes bâillonner.
    En plus nous devons subir les coups bas, (en dessous la ceinture) d’un Goliath; qui publiquement nous accuse sans aucune preuve de Menteur, de fallacieux, d’instigateur de campagne de dénigrement et tout dernièrement de QUÉRULENCE oui vous avez bien lû de QUÉRULENCE ET DE VOLEUR. Comme vous pouvez le constater le vocabulaire du bâtonnier qui défend Goliath est très élaboré.

    Ah oui pour ceux d’entre vous qui ne serait pas familier avec la définition du mot QUÉRULENCE voici ce que j’ai trouvé sur wikipédia :
    La quérulence, dérivé de quérulent emprunté au latin tardif querulans « qui se plaint », « qui plaide en justice »1, est en psychiatrie un délire de revendication. Au départ d’un dommage parfois réel mais non reconnu, le malade, souvent paranoïaque, amplifie démesurément son préjudice et poursuit indéfiniment celui à qui il en impute la cause. Sans succès dans sa plainte, il peut user de violence.

    S’il avait raison, aurait-il besoin de s’acharner à détruire nos réputations par toutes sortes d’allégations sans fondement, quand il sait fort bien que nous ne pouvons répliquer dû à leur menace de poursuite dont le seul but est de nous épuiser financièrement.
    Maintenant que je connais la définition du mot QUÉRULENCE, je me pose cette question, dans notre cause à qui s’applique-t-elle le plus?
    Pourquoi je crois que nous méritons le titre de Super Charlie est que depuis quatre ans à notre troisième changements de firme d’avocat et plus de 200,000$ d’investit pour se défendre et le plus grave est le tort causé à nos familles, NOUS SOMMES TOUJOURS DEBOUT DANS L’ARÊNE et nous sentons que notre adversaire c’est épuisé à nous frapper et maintenant nous n’avons PLUS RIEN À PERDRE notre tour est venu et on ne se gênera pas.
    Aller jusqu’à la prison n’est pas une honte quand on le fait pour une cause.
    Du moins sait ce que mes petits enfants mon dit et pour moi c’est TOUT CE QUI COMPTE
    Dans d’autres combats comme celui de nous informé sur l’avenir que nous réserve le système capitaliste M. Bibeau est mon Super Charlie.
    Il serait intéressant de débuter une liste des Super Charlies Québécois il suffirait d’établir des critères et toutes demandes de nominations devraient être proposé par des tiers.
    Je propose que le site ou la personne qui démarre cette liste soit automatiquement éligible
    Merci aux administrateurs du site des 7 de m’offrir leur tribune

    Répondre
  • avatar
    11 février 2015 à 16 04 02 02022
    Permalink

    @André Boyer

    Je sympathise avec votre cause et la persévérance que vous démontrez pour faire valoir votre droit.

    Nous pouvons vous donner plus d’espace si vous le désirez.

    La liberté d’expression est beaucoup débattue depuis quelques semaines et c’est une bonne chose. On s’aperçoit qu’il est difficile d’être vraiment libre de s’exprimer, surtout quand un système de pouvoir a les ressources pour nous stopper.

    Je me demande ce qui va arriver à M. Marc Gagnon maintenant ?

    Sincèrement,

    Carolle Anne Dessureault

    Répondre
  • avatar
    11 février 2015 à 21 09 40 02402
    Permalink

    Je me pose la même question.
    Quand les citoyens ont peur de dire la vérité, ça ressemble de plus en plus à une dictature.
    Voilà ou en est NOTRE DÉMOCRATIE.
    Je ne peux commenter notre cause car l’honorable juge est en délibéré.
    Dès qu’il y aura eu jugement, il me sera possible dans discuter plus ouvertement.
    D’ici là je garde confiance en la Justice.
    Si sans raison valable M. Marc Gagnon subit des sévices ou mauvais traitement les Québécois auront des décisions à prendre.
    C’est ça la liberté d’expression et la liberté d’action.
    J’ai confiance aux Québécois, nous n’avons pas besoin d’un chef.
    Nous avons seulement qu’à écouter notre conscience ELLE NE SE TROMPE JAMAIS
    M. Gagnon les Québécois ne vous laisserons pas tomber.
    UN SILENCE DE MORT PLANE SUR LE QUÉBEC, ça devient de plus inquiétant

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *