Chronique : Titillations politiques(1)

Unknown

CHÉRIF ABDEDAÏM :

Le premier ministre syrien Wael al-Halki a pointé les pays qui tentent de détruire l’infrastructure et l’économie du pays en armant les terroristes.
«Nous constatons que l’Arabie saoudite, la Turquie et le Qatar ainsi que des pays occidentaux comme la Grande-Bretagne et la France n’ont aucune envie de promouvoir le règlement politique en Syrie. Au contraire, ils contribuent à l’escalade de l’activité terroriste», a déclaré M. al-Halki aux agences russes.
Selon lui, plus de 5 000 djihadistes ont franchi la semaine dernière la frontière turque et ont pénétré dans les provinces syriennes d’Alep et d’Idlib.

Selon la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, la Turquie poursuit sa politique de déstabilisation à l’égard de la Syrie voisine.
Moscou attend la réaction de la communauté internationale face aux rapports des médias faisant état du meurtre de réfugiés syriens à la frontière avec la Turquie, a déclaré la porte-parole de la diplomatie russe Maria Zakharova. La Russie appelle à mettre fin à la « situation cauchemardesque » qui s’est créée à la frontière entre la Turquie et la Syrie, a-t-elle souligné.

Toujours selon elle, la Turquie se tient toujours à sa politique visant à déstabiliser davantage la situation en Syrie « en cherchant à dissimuler les activités des extrémistes ».
« Avec l’accord tacite de ses alliés et partenaires (…), la Turquie poursuit sa politique de déstabilisation à l’égard de la Syrie. Ankara apporte une assistance aux extrémistes et terroristes opérant en Syrie et soutient leurs activités illégales », a affirmé Mme Zakharova.

La porte-parole a également rappelé que le Conseil de sécurité de l’Onu avait diffusé quatre documents révélant l’implication de la Turquie dans le soutien des terroristes en Syrie. « Il s’agit du commerce illégal d’hydrocarbures avec le groupe terroriste Daech, ainsi que du recrutement et du transfert de combattants étrangers en Syrie, de livraisons d’armes et de munitions sur les territoires syriens contrôlés par Daech et de la contrebande d’antiquités », a-t-elle indiqué.
Récemment, des médias européens ont rapporté que des gardes-frontières turcs avaient ouvert le feu sur un groupe de réfugiés syriens tentant de franchir la frontière entre les deux pays, tuant huit personnes, dont des femmes et des enfants. Et voilà, cela devient une habitude…
(A suivre)

avatar

Chérif Abdedaïm

Chérif Abdedaïm est journaliste écrivain algérien. Auteur de plusieurs essais et recueils de poèmes dont "Aux portes de la méditation", "Le Bouquet entaché", "Abdelhafid Boussouf, le révolutionnaire aux pas de velours", "Constantine, la saga de beys", "la Contrée désolée", etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *