Colonies israéliennes en Palestine occupée

Le scénario « Deal du siècle » se répète. Alors que la Cisjordanie ressemble à une poudrière et que les sources israéliennes reconnaissent y faire face à un danger existentiel puisqu’une Cisjordanie armée par exemple de missiles pourrait provoquer l’implosion d’Israël, les USA de Trump que d’aucuns disent être de plus en plus éloignés de Netanyahu, tire le coup de grâce : la reconnaissance de la colonisation israélienne veut dire l’ouverture du front interne ! http://ptv.io/2nsu

L’administration Trump a donné un nouveau coup de frein au consensus international sur le conflit israélo-palestinien, en annonçant que les États-Unis ne considéraient plus comme illégales les colonies israéliennes en Cisjordanie occupée. « Après avoir examiné soigneusement tous les arguments de ce débat juridique », l’administration Trump conclut que « l’établissement de colonies de civils israéliens en Cisjordanie n’est pas en soi contraire au droit international », a déclaré le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo devant la presse.

Pour Associated Press, cette décision de l’administration Trump vise à affaiblir les efforts palestiniens pour la reconnaissance d’un État indépendant. Selon ce rapport, Pompeo a l’intention d’annuler un avis juridique du département d’État remontant à 1978, selon lequel « l’établissement de colonies de population dans les territoires occupés n’est pas conforme au droit international ». Associated Press est d’avis que cette décision provoquera la colère des Palestiniens et opposera les États-Unis aux pays qui sont pour la solution à deux États.

Bernard Cornut, géopoliticien, et Robert Bibeau, éditeur du webmagazine les 7 du Québec, s’expriment sur le sujet.


avatar

Robert Bibeau

Robert Bibeau est journaliste, spécialiste en économie politique marxiste et militant prolétarien depuis 40 ans. http://www.les7duquebec.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *