DES COMPTES NICKEL !

CAPITAINE MARTIN:

Bientôt une nouvelle banque pour les pauvres en France.

Ouvert en cinq minutes, Compte-nickelsera accessible à tous, sans conditions de revenus, de dépôts ou de patrimoine, sans discrimination », assurent les initiateurs de ce projet bancaire. Tout particulier majeur disposant d’une pièce d’identité pourra ouvrir un compte en quelques minutes et ressortir avec un relevé d’identité bancaire et une carte de paiement… chez les buralistes ou les marchands de journaux. Il pourra ensuite domicilier ses revenus et approvisionner son compte par virement. Mais ses dépenses ne pourront pas excéder le solde du compte…

Cette initiative repose sur le principe dit de « light banking », directement inspiré des modèles à bas coûts (low cost) qui révolutionnent depuis des années des secteurs entiers comme le transport aérien, la téléphonie, l’hôtellerie ou encore la distribution. Compte nickel sera ainsi une banque aux structures allégées, puisqu’elle n’aura aucun guichet. Son offre devrait séduire une clientèle modeste et exclue des offres traditionnelles car trop coûteuse à rentabiliser. La crise pourrait avoir pour conséquence de voir les clients adhérer en masse à ce nouveau concept : environ 25 millions d’Européens qui souhaiteraient ouvrir un compte n’en ont en effet toujours pas.

Et quelque 2,5 millions de demandes d’ouverture de comptes ont été rejetées pour diverses raisons, parmi lesquelles des revenus insuffisants. Or, sans compte bancaire, il est difficile, voire impossible, de percevoir son salaire ou les prestations sociales, de transférer de l’argent ou d’effectuer des achats au moyen d’une carte de crédit. La démarche de Compte-nickel s’inscrit ainsi dans les démarches entreprises par la commission européenne pour rendre les comptes moins chers et accessibles à tous.

Mais regardons de plus près Compte-nickel. C’est comme on pouvait s’y attendre une initiative totalement privée. Son nom fait référence à l’expression argotique « nickel », qui signifie que « tout est en place, propre, transparent ». Espérons-le. À l’origine de ce projet, on trouve Hugues Le Bret. Le personnage a toujours oscillé entre le monde de la finance et celui des media. Son associé se nomme Ryad Boulanouar. C’est un spécialiste des nouvelles technologies. Il a notamment installé le transfert d’argent dans les bureaux de tabac pour Moneygram et travaillé à la dématérialisation des recharges téléphoniques.

On est vraiment loin d’une ONG… Hugues Le Bret, belle gueule et tempes grisonnantes, est devenu familier des Français au moment de l’affaire Kerviel. Il était alors le directeur de communication de la Société générale et s’était alors retrouvé devant les caméras pour expliquer comment ce jeune trader avait pu faire perdre quelque 4,9 milliards d’euros à la banque qui était associée jusque-là à l’image du bon père de famille dans l’imaginaire collectif français.

Kerviel a depuis été condamné à cinq ans de prison dont deux avec sursis, et Le Bret, victorieux de la guerre de la communication, a pu écrire un livre dans lequel il explique que « nous (les banquiers, NDLR) avions progressivement perdu notre vigilance et développé une culture de la conquête et du profit plus forte que celle du contrôle, du doute et de la suspicion ». Le Bret devait quitter le monde de la finance. Il effectue aujourd’hui un retour en force et se fait pour l’occasion le « défenseur des pauvres ». Nous aurions tant aimé que ce soit vrai… Ce n’est malheureusement que la naissance d’un nouveau business fait sur le dos des classes populaires.

Capitaine Martin 

4 pensées sur “DES COMPTES NICKEL !

  • avatar
    7 juin 2013 à 8 08 54 06546
    Permalink

    L’occasion fait le larron, c’est vieux comme l’humanité civilisée.

    Répondre
  • avatar
    13 juin 2013 à 14 02 37 06376
    Permalink

    J ‘aimerais mieux qu’il n’existequ’une seule banque et qu’elle appartienne et soit gérée par l’État. Je refuse même de donner un certificat de Gauchisme a quiconque ne le réclame oas.. Mais une telle banque, aujourd’hui, n’existe pas, en France.

    http://nouvellesociete.wordpress.com/2005/12/19/02-la-banque/

    On peut donc aimer ou ne pas aimer Le Bret, y voir des failles, des perils, des ocasions prochaines de péché… mais il reste que ce genre de compte bancaire est NECESSAIRE. Il répond à un besoin, c’est un scandale qu’il ne soit pas pris pour acquis et, arriverait-ti de l’enfer avec une odeur de soufre, qu’il faudrait encore dire bravo.
    On espère seulement que les dépôts sur ces compte seront toujours assurée/garantis par l’État jusqu’à un montant raisonnable, compte tenu de leur clientèle-cible et de l’usage auquel on les destine. Mais c’est un autre débat…

    PJCA

    Répondre
  • avatar
    17 juin 2013 à 9 09 23 06236
    Permalink

    Pour votre information, nobanco.com a lancé son offre en septembre 2011 avec une levée de fonds de …0,00 euros. Nobanco permet d’ouvrir un compte gratuitement, de bénéficier d’une carte de paiement MasterCard, d’un RIB pour recevoir des virements (salaires, sécurité sociale, CAF, Pôle Emploi), de services de transfert d’argent par virement, carte à carte ou e-mail.

    Répondre
    • avatar
      24 juillet 2013 à 19 07 29 07297
      Permalink

      mais comment se fait-il que nobanco (Figaro Management) ne soit pas présente sur le site de l’ACP et ne possède aucun agrément ? quelles sont les garanties ? quel établissement cantonne les fonds ? t

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *