DES ÉLECTIONS AU QUÉBEC

DES THÈMES À NE PAS ESCAMOTER

Tout semble indiquer que le Parti libéral de Jean Charest va exploiter au maximum le dernier conflit étudiant pour se faire réélire. Ce serait dommage que l’augmentation de 0.50ç par jour par étudiant soit au cœur des débats de cette campagne électorale d’à peine d’un mois. D’autres sujets, autrement plus importants, en termes financiers, devraient vite s’imposer et devenir l’enjeu majeur de cette prochaine élection. C’est, entre autres, le cas du gaz de schiste et du Plan Nord. 

D’abord, on ne peut passer sous silence la question de l’exploitation du gaz de schiste. Il faut que les divers partis politiques en débattent amplement pour que la population sache à quoi s’en tenir.

 

Des débats récents ont mis en évidence qu’il s’agissait d’une richesse importante dont dispose le Québec, mais que son exploitation, à ne pas être bien contrôlée, peut devenir un danger pour l’environnement et la santé de la population. 

« Début 2011, un rapport d’enquête du Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (Bape), un organisme chargé de recueillir les opinions de l’industrie et de la population, révèle que 19 des 31 puits inspectés ont des fuites17. À la suite de cette information, les associations d’usagers ont demandé un moratoire sur l’exploration de ces gaz controversés18. » 

Les divers partis politiques doivent nous dire, tout à la fois, quelles seront les redevances exigées des entreprises intéressées par cette richesse naturelle et quelles seront les conditions imposées pour son extraction et sa transformation. 

 

En second lieu, il en va de même pour le Plan Nord. Ce Plan doit être débattu en long et en large. Il s’agit de milliards de dollars du peuple québécois que le Gouvernement va y investir et de millions de tonnes de minerais qui vont y être exploités. Il faut que les divers partis politiques nous disent en quoi le Peuple québécois en sortira grand gagnant. Il ne suffit plus de dire que la monnaie d’échange pour les minerais dont vont s’emparer les entreprises privées sera la création d’emplois de ceux qui vont en rendre possible l’extraction. Il y a dans cette argumentation de la création d’emplois quelque chose de trompeur. Une argumentation qui permet de taire bien d’autres choses. On utilise cet argument pour vendre un projet et donner l’impression que les entreprises privées nous rendent un grand service. 

La main d’œuvre québécoise est également une richesse qui doit s’additionner aux richesses naturelles et être payée au meilleur prix du marché. Ces deux richesses sont parties du bien commun du peuple québécois. Il devrait être clair pour tous et toutes que la création d’emplois ne peut servir de monnaie d’échange aux initiatives privées, pas plus que de justification pour déposséder le Québec. 

« L’équipe libérale du gouvernement Charest a beau défendre jour après jour son Plan Nord, les critiques se multiplient. Hier, l’ancien premier ministre Bernard Landry a dénoncé le manque de réflexion dans l’élaboration de cet ambitieux projet de développement industriel. Il a aussi ajouté sa voix à toutes celles qui estiment que les citoyens québécois n’obtiennent pas leur dû des énormes quantités de ressources minérales exploitées sur leur territoire. »

  

Tous les autres thèmes, tels ceux de l’indépendance, d’une constitution québécoise, de la corruption, de la santé, de l’éducation, de la fiscalité seront évidemment abordés, mais ne devraient pas se substituer à ceux du gaz de schiste et du Plan Nord. Là sont les milliards de dollars nécessaires pour le développement d’un Québec, économiquement et politiquement indépendant. 

Nous ne pouvons nous permettre d’escamoter l’approche des partis politiques quant à l’exploitation de nos richesses naturelles à travers les projets du gaz de schiste et du Plan Nord. Il faut que nos élus soient nos meilleurs négociateurs pour rentabiliser nos richesses au profit du Bien commun de l’ensemble de la société québécoise. Actuellement, ils donnent l’impression d’être des mandataires de certains secteurs privés pour ajuster les dispositifs de l’État au meilleur profit de ces derniers. 

Il appartient aux partis politiques d’opposition d’imposer cet agenda et d’obliger l’actuel gouvernement d’en débattre. Il ne faudrait pas qu’au lendemain de cette élection, les promoteurs de ces deux grands projets se sentent libres d’en disposer comme bon leur semble. Le peuple doit faire entendre sa voix sur ces projets. 

Que soient élus ceux et celles qui sauront le mieux nous convaincre que leur approche est la meilleure pour assurer les intérêts économiques et politiques du peuple québécois.

 

Oscar Fortin

Québec, le 14 juillet 2012

http://humanisme.blogspot.com 

 

avatar

Oscar Fortin

Libre penseur intéressé par tout ce qui interpelle l'humain dans ses valeurs sociales, politiques, économiques et religieuses. Bien que disposant d'une formation en Science Politique (maîtrise) ainsi qu'en Théologie (maîtrise), je demeure avant tout à l'écoute des évènements et de ce qu'ils m'inspirent.

10 pensées sur “DES ÉLECTIONS AU QUÉBEC

  • Ping :DES ÉLECTIONS AU QUÉBEC | CentPapiers

  • avatar
    22 juillet 2012 à 7 07 08 07087
    Permalink

    Sauf que, exception (bien molle) faite du parti Québec Solitaire [sic], encore largement inéligible, les trois partis bourgeois s’entendent viscéralement sur le fond des questions « cruciales » et « essentielles » que vous énumérez… Il va en falloir des effets de manches, des clochettes et des sifflets pour que l’apparence d’un débat s’instaure…

    Le susdit débat sera un celui d’une empoigne flafla sur fond de servile continuité pré-programmée… Pas étonnant qu’ils se soient donnés une période de campagne si courte. Sur plus longs, les masques auraient vraiment roulé ouvertement sur le tréteau…

    Répondre
  • avatar
    22 juillet 2012 à 8 08 06 07067
    Permalink

    Je suis bien d’accord avec vous, M. Laurendeau. Ceci dit, il faut continuer à marteler aussi souvent que nous le pouvons ces questions fondamentales que les « bien-pensant » de nos sociétés préfèrent nous taire ou encore faire dévier sur des questions anodines et secondaires. Nos trois partis politiques traditionnels de dérogent pas à cette règle.

    Merci bien pour votre commentaire

    Répondre
  • avatar
    22 juillet 2012 à 8 08 28 07287
    Permalink

    La solution un gouvernement MINORITAIRE
    Tous les partis font beaucuop plus de bien au Québécois quant-ils ne font RIEN.
    De toute façon avec la situation de l’économie mondiale aucune compagnie n’a un urgent besoin de ressources. Beaucoup de pays en produisent a bien meilleur coup que le Québec, avec de la main d’oeuvre a $2.00 par jour.
    Si vous croyez que nous nous dirigeons vers un BOUM économique bravo allons-y, sinon GOUVERNEMENT MINORITAIRE SVP

    Répondre
  • avatar
    22 juillet 2012 à 10 10 11 07117
    Permalink

    Ce dont le monde entier a besoin ce sont les ressources tirées des terres rares dont l’exploitation nécessite des quantités astronomiques d’eau, laquelle est par la suite hautement contaminée. Maximum pollution power. Ainsi le gouvernement a subitement senti l’obligation de répertorier les bassins d’eau potable situés au sud du Québec afin d’instaurer une politique d’utilisation …. durable. Lorsqu’on voit le niveau des rivières si bas, on se demande bien comment on fera pour continuer d’utiliser cette eau pour produire l’électricité que l’on revend aux USA, l’eau qu’on laisse embouteiller, sécheresse ou pas, à tout ce qui bouge d’embouteilleurs mondiaux et qui quitte notre pays et quelles prouesses l’on devra faire pour qu’elle continue de couler de nos robinets. Les métaux extraits des terres rares servent en partie à la fabrication d’équipement électroniques (cellulaires, ordinateurs, etc.). La Chine, plus grand producteur mondial de ces métaux, a décidé de ne plus les revendre, se dirigeant ainsi vers un monopole de la fabrication de composants électroniques.

    http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/article/2012/07/19/en-chine-les-terres-rares-tuent-des-villages_1735857_3216.html

    Pour mieux faciliter les manoeuvres des exploitants, le Québec a mis en veilleuse les normes environnementales, ce que l’on pourrait qualifier de moratoire environnemental. Ainsi nous avons de beaux rapports, des règles qui les accompagnent, des lois qui les appuient et des décrets qui les torpillent.

    Oui il faut parler du plan nord, des gaz de schiste. Il faut parler de ce qui est envisageable, de ce qui ne l’est pas. Ici, il n’y a pas de place à l’erreur. Chaque contrat signé, chaque concession faite nous enlèvent un droit de regard sur nos biens et, plus encore, nous obligent à fermer les yeux et à serrer les dents.

    Répondre
  • avatar
    22 juillet 2012 à 13 01 21 07217
    Permalink

    @ Monsieur Oscar Fortin , dans le vidéo il y a un jeune qui s’exprime , d’autres ont fait la grève , mais quest-ce qui arrive avec les Étudiants qui ont continué à suivre leur cours ??????????? C’est cela que l’on ne sait pas , des visages à deux faces ?????????????????????????.
    = > Vous dites aussi vers le fin , < Votre dernier paragraphe : Que soient élus ceux et celles qui sauront le mieux nous convaincre etc. === Là je mets mon bien humble  »VETO » , la seule chose que j’accepterai à l’avenir , c’est un  »ÉLU » , qui sera autre chose qu’un innocent , ignorant et incompétent. === Faudras aussi qu’il sache mon  »ELU(E)  »que c’est moi le  »PEUPLE » qui est son Patron , cela fait que la  »TRANSPARENCE » est aux premières  »LOGES ». === Compris B.B.

    Répondre
  • avatar
    22 juillet 2012 à 13 01 27 07277
    Permalink

    Suite de l’autre : Hello , Jean Charest , Yvon Vallière , Pauline et tous les Fuckés genre Bouchard , Landry , Pariseau etc. etc.etc.

    Bonne fin d’après-midi , on se reparle vous tous aux élections………
    Jean-Marie De Serre.

    Répondre
  • avatar
    22 juillet 2012 à 14 02 54 07547
    Permalink

    Pour M. JMDS: Le jeune homme de la vidéo est un représentant des peuples autochtones du nord, les premiers concernés par le Plan Nord. Je ne sais pas s’il a des liens avec le mouvement étudiant qui a marqué le printemps érable québécois.

    Quant à vos salutations pour l’élite politique de nos grands partis politiques je n’ai guère de quoi ajouter.

    Bonne nuit et merci pour votre commentaire.

    Répondre
  • avatar
    23 juillet 2012 à 13 01 05 07057
    Permalink

    @ oscarfortin , Monsieur Oscar Fortin , permettez que j’en rajoute un Ti-Peu. Pour le gas de shiste , c’est clair que la merde polluante va remonter un jour , donc out. === P.S. , cela prend de l’eau pour aller polluer le sous-sol et cela en prendras pour décontaminer ce qui remonte et va remonter. Par contre demain il n’y en aura plus d’eau , je parle d’eau douce. ===
    Le Grand Nord , si les mines sont dans le pergérisol , c’est clair que cela va libérer beaucoup de méthane , catastrophe à l’horizon de drette demain , donc out. === Développer le Nord pour le tourrisme en grand respect pour la Nature , j’ai pas de problème avec. Je vais même y aller , et ce seras toujours propre. En aucun temps cela ne pollura l’air , l’eau et la  »TERRE » et ce sera sans fin tant qu’il n’y aura la fin. Je ne parle pas de décembre 2012.

    J’ai fait une expérience avec la  »NATURE » cette avant-midi , si cela marche vous allez être impressionné. Vous parlez de chiste , de Nord moi je vous parle et j’en parle depuis le 10 septembre 2011 , de pesticides , qui tuent la Nature et qu’il faut bannir drette hier. === Monsieur Fortin , faut pas oublier que les pesticides ça tuent et ceux qui permettent de les ulitiliser , sont des assassins. Enlever les pesticides et la  »PLANÈTE », va encore tourner plus facilement dans le bon sens.

    Mais dans quel sens elle tourne ? Je vais demander à Papi………..
    Mais quel est le bon sens ?Je demande à vous tous………..
    Jean-Marie De Serre

    Répondre
  • avatar
    25 juillet 2012 à 7 07 21 07217
    Permalink

    @ Jean-Marie De Serre , hé réveille le gros , c’est pas le 10 septembre 2011 , mais le 10 septembre 2001.
    Jean-Marie De Serre.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *