Faites-moi la grâce de prendre et de ne pas rendre…

 

Faites-moi la grâce de prendre et de ne pas rendre

Ô mon âme, je t’ai lavée de ta petite vertu et je t’ai convaincue de te tenir nue devant l’œil du soleil… Nue, devant l’œil du soleil.

Faites-moi la grâce de prendre et de ne pas rendre

Ô mon âme, je t’ai appris à dire « aujourd’hui » comme on dit « jadis » et « naguère » et à danser ta ronde par-dessus tout ici et là, là-haut et là-bas.

Faites-moi la grâce de prendre et de ne pas rendre

Ô mon âme, j’ai soufflé sur ta mer houleuse avec la tempête qui a pour nom « esprit » et j’en ai chassé tous les nuages jusqu’à étrangler l’étrangleur, nommé « péché ».

Faites-moi la grâce de prendre et de ne pas rendre

Ô mon âme, je t’ai délivrée de tous les recoins, j’ai balayé la poussière, les araignées et la pénombre qui te recouvraient.

Faites-moi la grâce de prendre et de ne pas rendre

Ô mon âme, je t’ai donné le droit de dire « non », comme le dit la tempête et de dire « oui » comme dit « oui » le ciel dégagé : maintenant, tu es là, silencieuse comme la lumière, savoureuse.

Faites-moi la grâce de prendre et de ne pas rendre

Ô mon âme, je t’ai rendu ton pouvoir sur le créé et le non-créé, car qui connaît comme tu la connais la volupté de ce qui est à venir ?

Faites-moi la grâce de prendre et de ne pas rendre

Ô mon âme, je t’ai appris le mépris, le grand mépris, plein d’amour, celui qui aime le plus quand il méprise le plus.

Faites-moi la grâce de prendre et de ne pas rendre

Ô mon âme, je t’ai appris à si bien persuader que tu persuades de se rallier à toi la raison elle-même; comme le soleil persuade la mer de s’élever à sa hauteur.

Faites-moi la grâce de prendre et de ne pas rendre

Ô mon âme, je t’ai débarrassée de toute obéissance, de toute génuflexion, de toute obséquiosité, je t’ai appelée « celle qui fait cesser toute tristesse » et qui signe la fin de toute détresse.

Faites-moi la grâce de prendre et de ne pas rendre

Ô mon âme, je t’ai tout donné et mes mains se sont vidées pour toi et maintenant ! Maintenant tu me dis en souriant : « lequel de nous deux doit dire merci?, n’est-ce pas à celui qui donne de remercier celui qui a bien voulu recevoir? »

Faites-moi la grâce de prendre et de ne pas rendre

Chante maintenant jusqu’à ce que ton désir élève son chant au point que toutes les mers se taisent pour t’écouter.

http://www.lejournaldepersonne.com/2013/07/faites-moi-la-grace/

 

Campagne de soutien du film de Personne Le procès d’un procès sur Nietzsche : http://www.lejournaldepersonne.com/campagne-de-soutien-film-proces-dun-proces/

avatar

Personne

Le Journal de Personne pratique la scénarisation à fond, pour illustrer une question d’actualité. Son info est une info scénario, son drame: une dramatisation et sa réalité: une réalisation.Vous auriez mauvaise grâce d’assimiler Personne à ses personnages, et ses histoires à des dérapages. L’humour et la dérision y ont toujours fait bon ménage. Le Journal n’est l’otage d’aucun parti, prisonnier d’aucune opinion, dupe d’aucun soupçon. Ni à gauche, ni à droite, mais au cœur de l’événement, il aborde tous les sujets, pose tous les problèmes et relance tous les débats : https://www.lejournaldepersonne.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *