Français, cessez de vous plaindre !

 

Tout être qui vous manque de respect s’apparente à « l’écume insultant le rocher »… selon le mot d’Hugo.

Constat d’huissier : nous sommes tantôt assaillants, tantôt assaillis…

Aucun personnage n’est à l’abri de l’ouvrage du temps et des méchants.

Le pire qu’on puisse nous dire c’est qu’on exerce mal notre fonction. Nous nous accomplissons, sans l’accomplir ou nous l’accomplissons sans nous accomplir… Nous sommes décalés et recalés à cause de ce décalage.

Et nous avons aussitôt droit à tous les outrages de langage : on nous expose et on nous explose au vol parce qu’on n’a pas de bol.

On nous accuse et récuse parce qu’on n’assure pas ou parce qu’on n’assume pas.

Incapables, irresponsables donc coupables…

Et on ne compte plus les insultes à notre douleur, à notre malheur, à notre honneur.

 

Dites à un gardien de prison qu’un prisonnier s’est évadé.

Dites à un gardien de la Loi que votre sécurité n’est pas assurée.

Dites à un gardien de la cité que la République n’est plus ce qu’elle était ou n’est pas ce qu’elle doit être… et vous les offenserez comme jamais…

Parce que vous aurez porté atteinte à leur « ergon » comme on dit en grec, à leur fonction, à leur raison d’être.

Vous remettrez en cause leur honneur, la valeur qui vaut toutes les valeurs, leur honneur assimilé à leur plus belle goutte de sueur.

 

Le Président de la France est en passe de devenir le roi de l’offense.

C’est à croire que sa fonction lui fait croire qu’il sait comment ça fonctionne dans la tête de ceux qui ont du mal avec leur fonction…. qui ne demandent qu’à servir en se demandant à quoi peuvent-ils servir…

C’est ce qui donne à notre leader antipopulaire plus d’une occasion de sévir, de dire ce qu’il ne faut pas dire au lieu de se taire :

Qu’il y a des gens qui réussissent et des gens qui ne sont rien…

Il omet de dire qu’en disant ce qu’il dit, il indique qu’il ne fait partie ni des uns, ni des autres… et qu’en s’estimant plus que tout, il prouve qu’il est tout compte fait, moins que rien…

Et comme il feint de ne pas feindre, il vient d’inciter le pays de son enfance à cesser de se plaindre.

Il se plaint de ceux qui se plaignent… j’en profite et je vous invite à déposer plainte contre ce genre de toupet qui porte atteinte au bon sens et à toute décence.

Il nous rétorque qu’il suffit de traverser la rue pour ne plus être à la rue !

Il fait de l’esprit sans esprit avec de l’irrespect par dessus le marché.

Il n’est plus croyable, ni cru, il est cuit comme l’écume insultant le rocher…
https://www.lejournaldepersonne.com/2018/10/francais-cessez-de-vous-plaindre/

avatar

Personne

Le Journal de Personne pratique la scénarisation à fond, pour illustrer une question d'actualité. Son info est une info scénario, son drame: une dramatisation et sa réalité: une réalisation.Vous auriez mauvaise grâce d'assimiler Personne à ses personnages, et ses histoires à des dérapages. L'humour et la dérision y ont toujours fait bon ménage. Le Journal n'est l'otage d'aucun parti, prisonnier d'aucune opinion, dupe d'aucun soupçon. Ni à gauche, ni à droite, mais au cœur de l'événement, il aborde tous les sujets, pose tous les problèmes et relance tous les débats : https://www.lejournaldepersonne.com

4 pensées sur “Français, cessez de vous plaindre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *