Gaza mia

 

Nobody : où est-ce que tu vas passer tes vacances ?
Personne : partout et nulle part
Nobody : ça va, tu peux me le dire à moi
Personne : à Gaza
Nobody : où ça ?
Personne : à Gaza
Nobody : ça va pas ?
Personne : c’est parce que ça ne va pas que ça me va
Nobody : tu ne vas tout de même pas là-bas pour te faire tirer comme un lapin
Personne : je préfère encore ça au tourisme sexuel à Marrakech
Nobody : mais tu débloques complètement, ce n’est pas un endroit pour se dorer la face.
Personne : j’invite tous les français à épouser le même mouvement
Nobody : personne n’a envie de devenir la cible d’un conflit qui n’intéresse personne
Personne : justement… ça m’intéresse au plus haut point… j’appelle ça du tourisme politique.
Nobody : mais ça n’engage personne d’autre que toi!
Personne : détrompe-toi… ça engage tous les citoyens du monde.
Nobody : personne ne te suivra pour rédiger cette chronique d’une mort assurée…
Personne : justement, je m’apprêtai à faire une petite annonce sur mon journal… pour interpeller le maximum de monde.
Nobody : tu n’as aucune chance
Personne : tu dis ça parce que tu pars à Ramallah
Nobody : avec une assurance tous risques figure-toi, dans le pays le plus sécurisé du monde.
Personne : elle est belle la vie, sécurité absolue d’un côté et insécurité absolue de l’autre. C’est à se demander si ce ne sont pas les mêmes qui garantissent l’une et l’autre.
Nobody : je ne fais pas de politique
Personne : c’est grâce à des gens comme toi, que plus personne n’en fait
Nobody : tu ne vas tout de même pas me mettre leur conflit sur le dos
Personne : c’est précisément ce que je fais. Te charger de la seule mission digne de ce nom.
Nobody : laquelle ?
Personne : te préoccuper des territoires occupés comme de ton jardin secret.
Nobody : mais tu crois sérieusement que je vais accepter de servir de bouclier ?
Personne : leur conflit, c’est le nôtre : celui qui met aux prises notre libre arbitre avec une situation arbitraire. Nous voulons juste que ce soit plus juste. Que les deux camps puissent profiter du même soleil. Icare ! Icare !
Nobody : tu me fais peur!
Personne : parce que je ne crains pas le soleil ou parce que tu crains les nuages ?

https://www.lejournaldepersonne.com/2012/07/gaza-mia/

Personne est sur un nouveau projet, un nouveau film long métrage est en cours de préparation, pour contribuer à sa réalisation, rendez-vous sur : À l’assaut des salauds : https://www.lejournaldepersonne.com/2017/07/a-lassaut-salauds/

avatar

Personne

Le Journal de Personne pratique la scénarisation à fond, pour illustrer une question d’actualité. Son info est une info scénario, son drame: une dramatisation et sa réalité: une réalisation.Vous auriez mauvaise grâce d’assimiler Personne à ses personnages, et ses histoires à des dérapages. L’humour et la dérision y ont toujours fait bon ménage. Le Journal n’est l’otage d’aucun parti, prisonnier d’aucune opinion, dupe d’aucun soupçon. Ni à gauche, ni à droite, mais au cœur de l’événement, il aborde tous les sujets, pose tous les problèmes et relance tous les débats : https://www.lejournaldepersonne.com

Une pensée sur “Gaza mia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *