Gaza, mon Amour

PERSONNE :

C’est un petit garçon qui ne craint pas les bombardements,

Ni les artisans de notre enfermement

Dans cette prison à ciel ouvert

Avec la mort qui rôde au bord de la mer

Et qui peut enlever à tout instant l’enfant à sa mère

Toute la terre dira que je me sers du produit de mes entrailles comme d’un bouclier humain, pour avilir notre ennemi…

Mais il n’en est rien…

Parce que je crois qu’il y a un destin…

Le seul bouclier que j’utilise est un bouclier divin

qui rend vain tout écrit

Il suffit de croire que Dieu nous suffit

Ne rien craindre, ne rien espérer en dehors de lui

Mon fils, lui ai-je déjà dit

Il y a trois règles à observer pour mimer le paradis :

– ne pas oublier qu’il y a l’infini

– ne pas oublier de lui dire merci

– ne pas oublier de le prendre comme ami.

 

Va… cours… dérange…

Ce n’est pas la mort qui te surprendra…

c’est toi qui surprendra la mort…

http://www.lejournaldepersonne.com/2015/07/gaza-mon-amour/

Campagne prévente de tickets, soutien d’un film au bout de la bobine : Il était une Foi… Gaza : http://www.lejournaldepersonne.com/campagne-prevente-de-tickets-soutien-dun-film-au-bout-de-la-bobine-la-bande-de-gaza/

avatar

Personne

Le Journal de Personne pratique la scénarisation à fond, pour illustrer une question d’actualité. Son info est une info scénario, son drame: une dramatisation et sa réalité: une réalisation.Vous auriez mauvaise grâce d’assimiler Personne à ses personnages, et ses histoires à des dérapages. L’humour et la dérision y ont toujours fait bon ménage. Le Journal n’est l’otage d’aucun parti, prisonnier d’aucune opinion, dupe d’aucun soupçon. Ni à gauche, ni à droite, mais au cœur de l’événement, il aborde tous les sujets, pose tous les problèmes et relance tous les débats : https://www.lejournaldepersonne.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *