Idem-Système

 

Le peuple n’est plus.

Ni Un, ni Souverain.

Rien qu’une putain d’habitude

Qui se prénomme : la multitude.

Le peuple n’est plus le même

Ni l’ombre de lui-même…

Nous y avons cru.

Mais nous n’y croyons plus.

Il n’a même pas laissé de digne héritier mais tout au plus des substituts, de vulgaires lieutenants pour dormir le jour et veiller la nuit.

Qu’est-il donc devenu ?

Sinon une somme d’individus qui divisent pour régner et règnent pour diviser.

À travers le prisme d’un système bien huilé : l’idem-système qui ne distingue pas la volonté du général, de la volonté générale.

Ce qui fait plus mal que le mal.

Ce sont les mêmes que les mêmes, que les mêmes…

Monarques ou oligarques qui nous racontent la même histoire et nous font vivre les mêmes déboires.

Malheur !

Le bonheur est dans l’attente d’un jour meilleur.

La réussite n’est pas un mythe, elle s’invite sur vos écrans, elle est inscrite sur vos tablettes, elle est même prescrite par vos suffrages soi-disant universels.

C’est une image dont personne n’a encore su estimer les ravages.

L’image d’un monde qui inverse les pôles et les rôles : l’esprit est confié à ceux qui sont dépourvus de valeur et la matière est attribuée à ceux qui fixent les prix…

Ce sont les marchands du temple qui ont tracé le circuit.

Ne vous en faites pas pour autant.

Tout n’est pas dépeuplé.

Les simulacres ont pris le relais.

Tous ces détenteurs de pouvoirs personnifiés et de gloires imméritées vous ordonnent.

Et vous obéissez !

Vous fredonnent le même refrain

Et vous remontez dans le même train-train !

 

Ils vous ont ôté jusqu’au désir d’exister.

Et c’est pour eux que vous votez…

C’est la technique de l’image incrustée, banale plutôt que subliminale, mais bien incrustée dans votre disque dur et rayé pour vous rendre étranger à vous-même, aliéné, voire possédé.

C’est l’image que vous venez de voir passer…

Vous venez là, juste de la capter sur votre portable qui vous rappelle à chaque virage qu’il n’y a plus rien de véritable.

Oui, monsieur !

Vous n’êtes pas n’importe quel électeur… mais un électeur minable qui va se rasseoir à la même table et nous laisser croire encore une fois que la couleuvre est mangeable !!!

http://www.lejournaldepersonne.com/2016/07/idem-systeme/

 

Campagne de soutien du film de Personne Le procès d’un procès sur Nietzsche : http://www.lejournaldepersonne.com/campagne-de-soutien-film-proces-dun-proces/

avatar

Personne

Le Journal de Personne pratique la scénarisation à fond, pour illustrer une question d'actualité. Son info est une info scénario, son drame: une dramatisation et sa réalité: une réalisation.Vous auriez mauvaise grâce d'assimiler Personne à ses personnages, et ses histoires à des dérapages. L'humour et la dérision y ont toujours fait bon ménage. Le Journal n'est l'otage d'aucun parti, prisonnier d'aucune opinion, dupe d'aucun soupçon. Ni à gauche, ni à droite, mais au cœur de l'événement, il aborde tous les sujets, pose tous les problèmes et relance tous les débats : https://www.lejournaldepersonne.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *