Il faut apprendre à aimer l’étranger

 

Il faut apprendre à aimer l’étranger comme on apprend à aimer la musique.

– il faut d’abord apprendre à entendre, en général, un mobile ou un motif,

– il faut le percevoir, le distinguer avant de le conjuguer avec notre propre vie ;

– puis il faut un effort et de la bonne volonté pour le supporter, malgré son étrangeté, pour avoir de la patience à l’égard de son aspect et de son expression, de la bonté pour son caractère singulier ;

– enfin arrive le moment où nous nous sommes habitués à lui, où nous l’attendons, où nous pressentons qu’il nous manquerait s’il faisait défaut ;

– et maintenant il continue à exercer sa liberté et son charme au point que nous soyons devenus des amants armés ou sans armes, qui ne veulent rien de mieux au monde que ce motif et encore ce motif et encore ce motif.

– mais il n’en est pas ainsi seulement de la musique : c’est exactement de la même façon que nous apprenons à aimer les êtres que nous aimons…les plus étranges comme les plus étrangers.

– Tout compte fait, nous sommes toujours récompensés de notre bonne volonté, de notre patience, de notre équité, de notre douceur à l’égard de l’étranger, lorsque pour nous, l’étranger écarte lentement son voile et se présente comme une nouvelle et indicible beauté :

– c’est sa façon de nous remercier pour notre hospitalité.

De même celui qui s’aime soi-même aura appris à s’aimer par cette voie-là : il n’y en a pas d’autre. L’amour aussi, il faut l’apprendre.
 
https://www.lejournaldepersonne.com/2017/10/faut-apprendre-a-aimer-letranger/

Personne est sur un nouveau projet, un nouveau film long métrage est en cours de préparation, pour contribuer à sa réalisation, rendez-vous sur la page de soutien : https://www.lejournaldepersonne.com/soutien-journal-de-personne/

avatar

Personne

Le Journal de Personne pratique la scénarisation à fond, pour illustrer une question d'actualité. Son info est une info scénario, son drame: une dramatisation et sa réalité: une réalisation.Vous auriez mauvaise grâce d'assimiler Personne à ses personnages, et ses histoires à des dérapages. L'humour et la dérision y ont toujours fait bon ménage. Le Journal n'est l'otage d'aucun parti, prisonnier d'aucune opinion, dupe d'aucun soupçon. Ni à gauche, ni à droite, mais au cœur de l'événement, il aborde tous les sujets, pose tous les problèmes et relance tous les débats : https://www.lejournaldepersonne.com

Une pensée sur “Il faut apprendre à aimer l’étranger

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *