Islam des pauvres, islam des riches

 

Des riches qui instrumentalisent des pauvres… les endoctrinent, les fanatisent pour qu’ils terrorisent d’autres pauvres, d’autres riches.

Qui est derrière cette maudite guerre ?

Réponse : l’Arabie Saoudite.

Et quelques autres agités du bocal qui utilisent la même diagonale : la diagonale des fous de Dieu.

La diagonale de ces politiques qui vous rendent fous de Dieu pour vous soumettre à leurs propres vœux.

En Arabie Saoudite, la messe est dite en arabe : pour garder le pouvoir, il faut refaire l’histoire, être prêt à tout faire péter pour ne pas cesser de l’avoir… c’est du Machiavel noir !

 

La sainte famille qui n’a rien de sain, celle de saoudiens, a toujours feint d’avoir une légitimité, toujours craint de la perdre. Du coup, elle a toujours été en porte à faux, contrainte et forcée de prétendre être plus vraie que la vérité, plus royaliste que le roi, plus intègre que les intégristes en faisant toujours diversion, en divisant pour régner. C’est le royaume de la fausseté.

C’est le pays, l’un des rares, à utiliser de la vraie monnaie pour vendre et acheter de fausses valeurs.

C’est pour pervertir qu’il s’efforce de convertir à l’islam. Car l’islamisme n’est que la force corrompue de l’islam. Et le wahhabisme, l’interface corrupteur de l’islamisme.

 

Le pouvoir use et abuse de la religion comme faire valoir : d’où la corruption et la perversion de ses moindres manifestations. Cela va jusqu’à l’inversion des valeurs d’usage et des valeurs d’échange : les amis sont utilisés comme ennemis parce qu’ils sont faibles et les ennemis sont utilisés comme amis parce qu’ils sont forts.

C’est l’opportunisme absolu : mélange de cynisme et de nihilisme…

 

Bien entendu, ce ne sont pas les arabes d’Arabie qui sont en cause, mais le régime politique des fils, des petits fils et arrières petits fils qui les gouvernent et bernent en puisant dans leurs puits de pétrole.

 

Les contradictions de ce régime totalitaire sont malicieuses puisqu’elles ont toujours révélé le lien entre vice et vertu ou célébré leur Sainte alliance.

 

L’Arabie ne supporte pas le pauvre occident mais supporte le géant américain.

L’Arabie ne supporte pas les petits juifs mais supporte le Grand Israël.

L’Arabie ne supporte pas les arabes mais supporte les descendants des Saouds.

Son droit ou sa charte des droits (Tachria) n’a rien à voir avec la Charia. L’Arabie a toujours confondu la Loi avec la Voie, l’Ordre avec le Salut.

 

Son islam est sans âme. Il n’est pas soumission à l’absolu mais démission de l’absolu… relativisation à outrance de toute trace de Dieu.

L’Arabie n’exporte pas la religion, ce qui relie les hommes, mais la division, qui enchaine les hommes.

 

Il fait construire des mosquées, non pour élever le niveau des consciences mais pour mettre les croyants au piquet et les transformer en laquais.

Sa religion n’est pas seulement de l’opium pour rendre insensible à la douleur, mais de l’uranium enrichi pour relayer la terreur.

À l’intérieur, on coupe la main du voleur quand il est pauvre et on rallonge la main du voleur quand il est riche. On lapide les prostituées et on dilapide l’argent du pays pour créer des réseaux de prostitution politico-financière.

Ben Laden et Al Qaïda furent et sont toujours les enfants bénis du régime.

L’État islamique est leur pur produit, le lien sacré ou secret que l’Arabie entretient avec les occidentaux belliqueux. Tous les attentats perpétrés ici ou là leur doivent une fière chandelle.

Tout est destiné à maintenir en vie la dynastie saoudienne !

Par la corruption même de l’incorruptible.

Aucun saint, que des assassins…

Le wahhabisme, c’est cette doctrine explosive qui ôte la tête à ceux qui n’ont pas de cervelle et favorise la guerre de religion avec sa religion guerrière.

L’Arabie a depuis longtemps fermé la porte de l’ijtihad, celle de l’interprétation des textes sacrés pour ouvrir celle du faux jihad, celle du combat pour la mauvaise cause, celle du monothéisme du marché, celle où l’on vend son âme pour s’acheter des armes.

C’est cela le wahhabisme : Foi dans l’impérialisme plutôt que l’impérialisme de la Foi.

Théologie de la domination sans Dieu et sans prophète, sur une quantité innombrables d’analphabètes.

 

https://www.lejournaldepersonne.com/2018/01/islam-pauvres-islam-riches/

 
Personne est sur un nouveau projet, un nouveau film long métrage est en cours de préparation, pour contribuer à sa réalisation, rendez-vous sur la page de soutien : https://www.lejournaldepersonne.com/soutien-journal-de-personne/

avatar

Personne

Le Journal de Personne pratique la scénarisation à fond, pour illustrer une question d'actualité. Son info est une info scénario, son drame: une dramatisation et sa réalité: une réalisation.Vous auriez mauvaise grâce d'assimiler Personne à ses personnages, et ses histoires à des dérapages. L'humour et la dérision y ont toujours fait bon ménage. Le Journal n'est l'otage d'aucun parti, prisonnier d'aucune opinion, dupe d'aucun soupçon. Ni à gauche, ni à droite, mais au cœur de l'événement, il aborde tous les sujets, pose tous les problèmes et relance tous les débats : https://www.lejournaldepersonne.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *