Islam ou islamisme

 

La mère : bonjour les filles

La blanche : bonjour Oumi (maman)

La noire : bonjour Oumma (communauté)

 

La mère : qui êtes-vous ?

La blanche : je suis une musulmane pacifiste

La noire : je suis une musulmane guerrière

 

La mère : comment on vous appelle ?

La blanche : on m’appelle islam

La noire : on m’appelle islamiste

 

La mère : quel est votre caractère dominant ?

La blanche : la soumission à Dieu

La noire : l’insoumission aux hommes.

 

La mère : quel est votre credo ?

La blanche : il n’y a pas d’autre Dieu que Dieu et béni soit son dernier prophète

La noire : béni soit le croyant, maudit soit le mécréant

 

La mère : qu’est-ce qui vous distingue l’une de l’autre ?

La blanche : Dieu

La noire : les autres

 

La mère : pouvez-vous décliner votre message en trois mots ?

La blanche : conscience – obéissance – excellence

La noire : conscience – désobéissance – excellence

 

La mère : qu’est-ce que la conscience ?

La blanche : la faculté de distinguer entre l’essentiel et l’inessentiel

La noire : la faculté de distinguer entre le bon et le mauvais

 

La mère : qu’est-ce que l’obéissance ou la désobéissance ?

La blanche : la faculté de distinguer entre ordre divin et ordre humain

La noire : la faculté de distinguer entre ordre ami et ordre ennemi

 

La mère : qu’est-ce que l’excellence ?

La blanche : la faculté de distinguer entre la grâce et la pesanteur

La noire : la faculté de distinguer entre la victoire et la défaite

 

La mère : quelle est votre image de la terreur ?

La blanche : je crains Dieu, je ne crains que Dieu

La noire : je ne le crains pas, je l’espère. Mais je voudrais que les autres le craignent.

 

La mère : pourquoi n’avez-vous pas une bonne réputation ?

La blanche : parce que je prétends que tous les humains sont musulmans

La noire : parce que je prétends qu’il y a de bons et de mauvais musulmans

 

La mère : quel est votre dernier mot ?

La blanche : nulle contrainte en matière religieuse

La noire : il n’y a pas de miel sans absinthe.

 

Conclusion (de la mère, en s’adressant à la caméra)

C’est vous qui rejetez la soumission

C’est vous qui suscitez l’insoumission

C’est votre âme dévoyée qui voit l’islam avec le visage d’un islamiste et l’islamiste avec le visage d’un terroriste.

http://www.lejournaldepersonne.com/2016/09/islam-ou-islamisme/

 

Campagne de soutien du film de Personne Le procès d’un procès sur Nietzsche : http://www.lejournaldepersonne.com/campagne-de-soutien-film-proces-dun-proces/

avatar

Personne

Le Journal de Personne pratique la scénarisation à fond, pour illustrer une question d'actualité. Son info est une info scénario, son drame: une dramatisation et sa réalité: une réalisation.Vous auriez mauvaise grâce d'assimiler Personne à ses personnages, et ses histoires à des dérapages. L'humour et la dérision y ont toujours fait bon ménage. Le Journal n'est l'otage d'aucun parti, prisonnier d'aucune opinion, dupe d'aucun soupçon. Ni à gauche, ni à droite, mais au cœur de l'événement, il aborde tous les sujets, pose tous les problèmes et relance tous les débats : https://www.lejournaldepersonne.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *