John Law et la bulle du Mississippi

John Law (1671–1729)


Afin de poursuivre sur le thème « les banquiers ne sont pas nos amis », je me propose de vous raconter une petite histoire. Et puisque ceux qui ignorent les leçons de l’Histoire sont condamnés à la répéter, j’ai crû bon de choisir un chapitre de l’Histoire que la clique des banquiers centraux voudraient bien qu’on oublie: celle de John Law et de la bulle du Mississippi. Pourquoi? Parce que ça nous rappellerait pourquoi la monnaie de papier est un poison à l’économie.

Qui était John Law?

Était-il un fraudeur ou un génie financier? Ça dépendrait probablement à qui vous le demandez. Il y a certainement certains économistes de nous jours qui le tiennent en grande estime pour ses théories monétaires, malgré le fait qu’il a eu la distinction de complètement ruiner la couronne française et plonger une grande partie de l’Europe dans une profonde récession.

John Law est né à Édimbourg en Écosse en 1671 dans une fiche famille d’orfèvres. À 14 ans, il s’est joint à l’entreprise familiale et a commencé à étudier la finance sous la tutelle de son père. Il fût envoyé à Londres un peu plus tard pour parfaire son éducation. Une fois à Londres, il est toutefois tombé victime se son coté social. John Law avait un faible pour les femmes et les cartes. Sa passion pour le jeu l’a amené à perdre d’énormes sommes et sa passion des femmes l’a mené à tuer un autre homme en duel pour l’affection d’une demoiselle. Accusé de meurtre et condamné à mort, sa sentence fût éventuellement commutée à homicide involontaire et une amende. Pendant qu’il était encore en prison, il a réussi à s’évader et s’enfuir sur le continent où il est aller s’installer à Amsterdam pour continuer ses études de finances et de commerce en 1694. Là il commença à élaborer ses propres théories économiques et monétaires.

De retour en Écosse en 1705, il commence à exposer ses vues dans plusieurs ouvrages dont le livre « Money and Trade Considered,
with a Proposal for Supplying the Nation with Money ». Selon Law, le rôle principal du gouvernement était d’augmenter la prospérité de la nation. Ceci devait, selon lui, être accompli en augmentant la quantité de monnaie dans l’économie. De son point de vue, il croyait que la monnaie de papier présentait des avantages sur la monnaie d’or et d’argent. Il argumentait que ces métaux ne devaient servir qu’au banques en tant que sécurité dans l’émission de billets de banque. De cette façon, une plus grande quantité de monnaie de papier pouvait circuler qu’il ne serait possible avec la monnaie en espèces, augmentant ainsi le commerce et la prospérité.

Cette même année il tenta de vendre l’idée d’une banque centrale au parlement écossais, mais son offre fût refusée. Il tenta aussi en vain d’intéresser d’autres gouvernements. Quand l’Angleterre et l’Écosse furent réunifiées, Law, encore considéré comme un fugitif en Angleterre dû fuir de nouveau sur le continent. C’est là que l’opportunité frappa à sa porte.

La Banque Générale et la Compagnie du Mississippi

En 1715, la France était considérée comme la nation la plus riche et la plus puissante du monde. Pourtant, malgré les palais resplendissants de Louis XIV, la France croulait sous les dettes. Après la mort du Roi Soleil, John Law trouva enfin une oreille sympathique en la personne du Régent Philippe, Duc d’Orléans. Law proposa au Duc de créer une banque pouvant émettre des notes de papier ayant cours légal qui permettrait à la couronne de rembourser la dette énorme à l’époque de trois milliards de livres et lui permettre de développer ses territoires en Louisiane. Ainsi fût née la Banque Générale qui deviendra plus tard la Banque Royale.

L’idée de Law était de créer une banque pour la finance de l’état et une compagnie d’état pour le commerce qui excluait toute banque privée. Ceci permettait d’établir un monopole de finance et de commerce contrôlé par l’état, permettant de rembourser la dette à partir de ses profits. Law croyait que la monnaie était une force dans le développement de l’économie et qu’en augmentant la quantité de monnaie de papier en circulation, ça augmenterait le produit national et une augmentation du pouvoir national en résulterait.

On accorda donc à Law une charte de 25 ans pour former la Compagnie de l’Occident, qui sera plus populairement connue sous le nom de Compagnie du Mississippi, avec le monopole de tout le commerce avec les colonies de la Louisiane et de la Nouvelle France, en plus du monopole de la culture et de la vente du tabac. La Compagnie de l’Occident fût jointe à la Banque Générale qui fût renommée Banque Royale. En décembre 1718, le Duc d’Orléans acheta toutes les parts de la banque, en faisant une institution royale avec la couronne comme seul actionnaire. Les billets de la banque devinrent monnaie à cours légal dans toute la France et Law fut nommé Controleur Général des Finances. La vie était définitivement belle pour John Law.

La bulle du Mississippi.

La richesse de la Louisianne fût le sujet d’un grand nombre de grossières exagérations, ce qui alimenta une folle spéculation sur les actions de la Compagnie du Mississippi. Au départ, les actions se vendaient à 150 livres tournois, mais elles grimpèrent à 10 000 livres en l’espace de quelques mois. Du jour au lendemain, même des gens de faibles moyens sont devenues immensément riches. Pour acheter une part, il suffisait simplement de fournir 10% du prix. Il est dit que même des mendiants ont fait fortune. Un nouveau mot entra dans le vocabulaire: « millionnaire ». Toute cette spéculation étant naturellement alimentée par l’émission toujours plus grande de notes de papier de la Banque Royale. Ça ne prit pas bien longtemps avant que l’inflation commence à affecter les prix des denrées. Cette inflation finira par rejoindre un taux astronomique de 23% par mois. Les gens commencèrent à être pris de panique et à vendre leurs actions de la Compagnie du Mississippi et demander d’échanger leurs billets de banques en espèces. Les décrets royaux et dévaluations se sont succédés afin de tenter d’endiguer la fuite, mais à la fin, l’économie était en ruines. Quatre ans après la fondation de sa banque, John Law dû fuir la France, ruiné et haït. Il est mort d’une pneumonie en 1729, sans un sou.

La morale de cette histoire…

Beaucoup d’entre vous verront certainement le parallèle entre cette histoire et la situation actuelle. L’erreur de John Law, comme nos élites aujourd’hui, fût de croire que les problèmes économiques sont dus à une trop faible quantité de monnaie en circulation et que la situation devait simplement être résolue avec un gonflement de la masse monétaire. On essaie d’appliquer ce même remède aujourd’hui et il connaitra certainement un dénouement similaire à la France en 1719, mais cette fois-çi à l’échelle mondiale. La question dans mon esprit demeure si nos élites pêchent par ignorance de l’histoire, ou si cet effondrement inévitable est voulue par les marionnettistes?

Bonne Saint-Jean à tous!

35 pensées sur “John Law et la bulle du Mississippi

  • avatar
    24 juin 2010 à 14 02 06 06066
    Permalink

    10% comptant, le reste plus tard… Si vous émettez une monnaie (représentation symbolique) pour le 90% qui n’est qu’une promesse, il est clair que vous aurez des ennuis… Mais il n’y a plus guère que le Système qui feigne encore de le contester.

    On n’attend que la mise en place d’un gouvernement autoritaire pour une dévaluation massives; la seule question est: comment protéger le consommateur… sans la consommation duquel TOUTE l’économie s’effondre.

    http://nouvellesociete.wordpress.com/2009/07/05/regler-la-crise-financiere/

    Pierre JC Allard

    Répondre
  • avatar
    24 juin 2010 à 14 02 11 06116
    Permalink

    @ L’Auteur

    10% comptant, le reste plus tard… Si vous émettez une monnaie (représentation symbolique) pour le 90% qui n’est qu’une promesse, il est clair que vous aurez des ennuis… Mais il n’y a plus guère que le Système qui feigne encore de le contester.

    On n’attend que la mise en place d’un gouvernement autoritaire pour une dévaluation massives; la seule question est: comment protéger le consommateur… sans la consommation duquel TOUTE l’économie s’effondre.

    http://nouvellesociete.wordpress.com/2009/07/05/regler-la-crise-financiere/

    Pierre JC Allard

    Répondre
  • avatar
    24 juin 2010 à 16 04 14 06146
    Permalink

    Pour faire suite à cet article de Philippe et son questionnement : « La question dans mon esprit demeure si nos élites pêchent par ignorance de l’histoire, ou si cet effondrement inévitable est voulue par les marionnettistes? »

    Ceci m’a rappelé un document inédit dont j’avais gardé le lien. Aujourd’hui, je me demandais si le lien existait encore ? He oui ! Il est encore là ! Personnellement, je ne l’ai pas consulté depuis ce temps sauf qu’en lisant l’introduction, je suis sincèrement convaincue qu’il demeure toujours d’actualité pour bien comprendre l’histoire des Sociétés secrètes versus l’histoire qu’on veut bien nous faire gober par toutes les instances médiatiques. En espérant que ce document répondra peut-être à la question…

    http://chronos66.free.fr/pdf/jvh.pdf

    Bonne lecture!

    Louise

    Répondre
  • avatar
    24 juin 2010 à 16 04 33 06336
    Permalink

    À la question :
    ‘Est-ce que nos élites pêchent par ignorance de l’histoire, ou si cet effondrement inévitable est voulue par les marionnettistes?’

    Poser la question, c’est y répondre, il me semble. Comment peut-on penser un seul instant que ceux qui contrôlent le monde du commerce et de la finance ne connaissent pas ce précédent? Voyons donc! C’est les mêmes familles et organisations qui font et refont les mêmes tours de passe-passe depuis 500 ans, pour ne pas dire 2 000 ans.

    La seule différence, c’est que maintenant, grâce à Internet, on connait un paquet de trucs qu’on n’aurait jamais connu autrement de sorte qu’on se poase des questions qui ne nous seraient jamais venies à l’esprit auparavant.

    Répondre
  • avatar
    26 juin 2010 à 11 11 05 06056
    Permalink

    Chère Louise,

    Vous jugez crédible un document qui, dès la première page, affirme:

    « L’auteur ne se contente pas de dévoiler les dessous de la politique, il nous apprend qu’on nous cache l’existence d’une technologie qui pourrait très vite sortir l’humanité de
    l’état pitoyable – et voulu – où elle se trouve ».

    Votre crédulité est absolument typique de ce blog, marqué par la confusion des idées et de la pensée, un fouillis de croyances et d’opinions présentées comme des faits, par l’adhésion à des vérités révélées plutôt que démontrées…

    Vraiment, ce blog ne cesse de m’étonner et de me faire frémir par sa bêtise. Est-il symptomatique de ce qu’est en train de devenir le Québec? Ou plus sinistrement le monde?

    Répondre
  • avatar
    26 juin 2010 à 17 05 02 06026
    Permalink

    Bonjour Éric,

    Tu me fais sourire avec tes commentaires… Je suis désolée Éric mais j’y crois sincèrement…

    « L’auteur ne se contente pas de dévoiler les dessous de la politique, il nous apprend qu’on nous cache l’existence d’une technologie qui pourrait très vite sortir l’humanité de
    l’état pitoyable – et voulu – où elle se trouve ».

    Quant à la suite de vos commentaires, je vous laisse la suite de « votre miroir » selon votre point de vue…

    Quant à moi, si vous jugez que ce blog vous fait : ‘‘frémir par sa bêtise »…

    Je me pose sincèrement la question pourquoi vous insistez à écrire ici sur ce site ???

    Louise

    Répondre
  • avatar
    26 juin 2010 à 19 07 19 06196
    Permalink

    @ Eric

    Tu as sûrement remarqué que j’arrivais aux mêmes constats que toi quant aux choix éditoriaux et aux commentateurs de ce blogue. J’en ai conclu qu’il était vain d’essayer d’y débattre et d’échanger. Les a priori non vérifiables me rebutent, les théories du complot m’exaspèrent et les délires politiques et économiques me choquent. Aussi bien dire que je n’ai pas ma place ici.

    Je suis persuadé qu’ils sont parfaitement heureux d’être débarrassé de moi, puisque pour eux, je ne suis qu’un troll ou un agent provocateur. Si tu veux pouvoir discuter sans te choquer, tu es le bienvenu chez moi. La gang de la Kaverne te ressemble beaucoup.

    Répondre
  • avatar
    26 juin 2010 à 20 08 30 06306
    Permalink

    Hérétik,

    Ça fait déjà un bon moment que je parcours les blogues québécois, et le blogue des «7 du Québec» en est un de bonne qualité. Il est certain, surtout avec sept différents auteurs avec sept différents backgrounds, que j’ai des divergences avec ce qui peut être écrit. Par exemple, quelqu’un qui nous demande de s’impliquer à fond dans le mouvement vert, déjà en partant, mon clignotant «sceptique» s’allume, considérant l’idéologie verte comme une extension au socialisme pourris qu’on connaît trop bien. Les divergences, c’est normal, et le pire qu’on puisse tenter, c’est de forcer des convergences qui finiront par ne plus tenir de toute façon.

    Je parlais de qualité, à mon humble avis, les textes de monsieur David sont bien articulés et surtout, informatifs, pour que les lecteurs prennent conscience que notre économie est loin d’être libre. Sur mon blogue eSolaris, mes articles économiques et politiques vont dans ce même sens, souvent d’une façon souvent plus abrégée et à des niveaux d’enjeux différents. Je peux en dire autant sur les éditoriaux de messieurs Barcelo et Allard, spécialement sur les enjeux moraux.

    Je note que nous ne retrouvons pas ces informations cruciales dans votre «kaverne», et lorsque je regarde vos RSS dans la colonne de droite de votre blogue (blogues gauchistes à l’os) ainsi que votre obsession pour le diable, je comprends pourquoi vous méprisez ce blogue. Mais, ce qui est formidable avec Internet, c’est la liberté : vous êtes libre de ne pas venir ici, de rester dans votre «kaverne» et d’hiverner avec vos idées et vos bons amis gauchistes.

    Fraddé
    P.S : «Reconnais le moment favorable» – Pittacos de Mytilène

    Répondre
  • avatar
    26 juin 2010 à 21 09 23 06236
    Permalink

    La Kaverne n’est pas un espace de discussion politique ou économique, quoi qu’elle soit fréquentée par des représentants de ces milieux et qu’il arrive que nous en discutions. C’est d’abord un endroit convivial où nous échangeons sur n’importe quoi sans nous prendre au sérieux. C’est ce qui fait d’ailleurs toute sa différence avec les blogues politiques classiques, où chaque intervenant a la meilleure idée sur la façon de changer de le monde, tout en étant incapable d’expliquer concrètement les étapes de son avènement.

    J’anime donc un espace distinct qui, vous l’avez peut-être remarqué, est inscrit dans la section « art et divertissement » de Tout le monde en blogue ». Pas dans politique, ni dans opinion. Et s’il s’agit d’un choix délibéré, puisque je considère la Kaverne comme un expérience très riche de WEB 2.0 et de créativité.

    J’ai tenu un blogue politique modéré, assez centriste et ouvert, pendant plus d’un an, avant de constater que j’avais fait le tour du jardin. Nous y avons eu de longues et passionnantes discussions sur des éléments abstraits ou très concrets de la politique locale, provinciale, fédérale et internationale, tant à droite qu’à gauche. C’était très ouvert et presque familial. Mais nous devions composer régulièrement avec les perroquets, qui reprennent le même discours de blogue en blogue. Ça m’a lassé. Je ne suis pas comme ça.

    Politiquement, je suis un réaliste inspiré de Raymond Aron, un pragmatique qui analysait les faits, sans a priori et sans grille déjà toutes faites (il détestait les marxistes et les doctrinaires de toutes tendances). Sa vie et son œuvre sont au cœur de ma démarche intellectuelle, avec certains autres (Popper, Bachelard, Boudon)

    Quant à ma blogoliste, elle est constituée de sites d’amis personnels ou de bonnes connaissances électroniques, avec lesquelles je ne partage pas les mêmes opinions. Et ils le savent très bien. Avec pour résultat que je ne produits jamais de commentaires sur les sites « gauchistes », tels que vous les appelez, qui ont pourtant des caractéristiques comparables à celles de votre propre réseau. Seulement avec des orientation « légèrement différente »…

    Mes armes ne sont pas idéologiques. Je ne cherche pas à convaincre des gens qui ont des convictions en acier trempé et qui partent de prémisses contraignantes (l’État est mauvais ; l’environnement avant l’homme, Dieu a créé l’univers). Mes armes sont l’ironie et – surtout – l’auto-dérision.

    Je ne suis pas un Hayek, un Friedmann ou un Marx. Je suis un Coluche.

    Répondre
  • avatar
    27 juin 2010 à 0 12 21 06216
    Permalink

    @Heretik

    Superbe mise au point! La Kaverne demeure un exemple incontestable d’un blog amical ou nous pouvons discuter de n’importe quoi sans se faire traiter de tous les noms. La Plaine avait aussi cette qualité d’ailleurs , ce qui tenait du prodige étant donné qu’il s’agissait d’un site ouvertement politique!

    La plupart des blogues politiques sont fortement polarisés et souvent envahit par des gens ultra-convaincus, ce qui rend impossible toute conversation civilisée puisque tout discours se veut un instrument au service de la cause que l’on défend.

    Répondre
  • avatar
    27 juin 2010 à 7 07 28 06286
    Permalink

    Chère Louise,

    Je dois faire un mea culpa, car dans le fond, quand on s’arrête à y réfléchir un brin, on ne peut que se rendre à l’évidence que c’est toi qui a raison. Le nombre d’inventions tuées dans l’oeuf pour de soi-disant intérêts nationaux supérieurs abondent sur notre planète.

    Connais-tu l’Orbo, de la compagnie Steorn? Machine révolutionnaire qui produisait plus d’énergie qu’elle n’en consommait. Résultat? De crainte qu’elle ne tombe entre de mauvaises mains ou ne serve à de mauvaises fins, les gouvernements occidentaux en ont empêché la commercialisation. Voir une vidéo démontrant l’appareil ici:

    http://www.steorn.com/orbo/what/

    En 1981, des savants britanniques, après 13 ans de recherche, ont mis au point une machine pour contrôler la température. Ici aussi, en raison de l’avantage indu que ce système aurait donné aux Anglais (imaginez l’optimisation de leurs récoltes, par exemple, et l’influence sur les prix des denrées de base), les pays occidentaux ont forcé le gouvernement britannique à ne pas laisser ce système voir le jour. Voir un article du journal The Guardian sur le sujet ici:

    http://archive.guardian.co.uk/Repository/getFiles.asp?Style=OliveXLib:LowLevelEntityToSaveGifMSIE_DIGITALARCHIVE&Type=text/html&Locale=english-skin-custom&Path=GUA/1981/04/01&ChunkNum=-1&ID=Ar01100&PageLabel=11%5B10-06-27 00:23:00]

    Je pourrais citer également la eyeCamera de la compagnie Kodak, autre invention révolutionnaire qui aurait donné aux citoyens un moyen simple de contrôle des autorités, mais qui a été interdit de commercialisation par les gouvernements, qui eux seuls s’arrogent le droit de filmer et de surveiller les citoyens. Voir l’annonce de l’invention ici:

    http://1000words.kodak.com/post/?ID=2355464

    Et je suis convaincu que la liste pourrait être longue, très, très longue…

    Répondre
  • avatar
    27 juin 2010 à 7 07 41 06416
    Permalink

    @ Hérétik

    Merci pour l’invitation. Je ne connais pas la Kaverne, je promet d’aller y faire un tour.

    Pour ma part, je suis scientifique de formation et ne défend qu’une seule chose sur les blogues: les vérités scientifiquement démontrées (qui, comme chacun sait, ne sont que forcément transitoires en science), la rigueur intellectuelle et la logique lorsque l’on souhaite démontrer son point de vue.

    Conséquemment, je considère comme un devoir de démentir les allégations fausses quand on les sait fausses et qu’on est capable de le démontrer. Je sais que ce rôle d’empêcheur de penser en rond est souverainement détesté sur la plupart des blogues, car ce sont souvent des confréries de gens dont la pensée «résonne» au diapason, mais puisque ce sont des espaces publics, rectifier les propos faux, mensongers ou tout simplement ignares demeure pour moi un devoir citoyen.

    Au plaisir de vous lire ailleurs.

    Répondre
  • avatar
    27 juin 2010 à 10 10 01 06016
    Permalink

    @Herektion :Je suis un Coluche.
    Heu… t’es loin d’être un Coluche, désolé , dégonfle un peu les chevilles … parlant de Net -etiquette, depuis quand les gens viennent promouvoir leur site d’une manière aussi malpolie dans les commentaires des autres blogs alors que depuis deux semaines tu trolls ici en dénigrant tout le monde ? t’es en campagne de subscription mon homme ???

    Répondre
  • avatar
    27 juin 2010 à 10 10 04 06046
    Permalink

    @herekbis :Tu as sûrement remarqué que j’arrivais aux mêmes constats que toi quant aux choix éditoriaux et aux commentateurs de ce blogue. J’en ai conclu qu’il était vain d’essayer d’y débattre et d’échanger.
    C’est ce que tu dis depuis que t,es arrivé ici, mais mine de rien, tu trolls absolument toutes les topics sans jamais faire avancer le débat et en annonçant constament le risque que tu cours de te faire censurer ou expulser, choses qui ne sont pas arrivées … tu fais quoi excatement ici mon homme à part te la jouer le fin de service qui promeut son site comme une marque de lessive ????

    Répondre
  • avatar
    27 juin 2010 à 10 10 31 06316
    Permalink

    Y a qu’un troll icitte pis c’est moué! Stie!

    Répondre
  • avatar
    27 juin 2010 à 12 12 56 06566
    Permalink

    @ Marc

    Ce n’est pas à vous que je m’adressais. Alors inutile de vous adresser à moi.

    Répondre
  • avatar
    27 juin 2010 à 13 01 07 06076
    Permalink

    hahahaha, merde, t’es pathétique en bout de compte mon homme… je pensais au début que tu voulais infuser de quoi en venant commenter, en bout de compte t’es juste en train d’essayer de couler chaque topic parce que visiblement ce site est devenu ton défouloir perso, tu fais une promo nulle de ton espace , et tu insultes les gens qui postent et commentent ici , ce qu’on appele communément du trollisme..et en plus, t’as l’ego gonflé au point de te comparer à un comique qui t’aurait chié dessus si il avait eu la chance de lire ta prose …. boeuf bye !!

    Répondre
  • avatar
    27 juin 2010 à 13 01 30 06306
    Permalink

    Je ne savais pas que les 7 avaient besoin d’un goon.

    Pathétique ? Venant de quelqu’un comme toi, je le prends comme un compliment. Alors, merci !

    Répondre
  • avatar
    27 juin 2010 à 13 01 33 06336
    Permalink

    Venant d’un adepte dépressif de music metal qui se la joue petit bourgeois wanna-be sur un blog de soi-disants conspirationistes, t’as le droit à tous mes compliments en retour …

    Répondre
  • avatar
    27 juin 2010 à 13 01 45 06456
    Permalink

    *bâillement*

    C’est pas que c’est ennuyant ce genre d’empoignade, mais à part gonfler les statistiques des 7, je vois mal ce que ça risque de donner.

    Allez, à une prochaine fois, le portier. Et ne te crois pas obligé de repasser chez moi, à moins de souhaiter que ton commentaire finisse dans une cage.

    Répondre
  • avatar
    27 juin 2010 à 14 02 35 06356
    Permalink

    Si je comprends ton raisonnement, chez toi t’as le droit de censurer selon ta divine volonté dés qu’il y a un troll , mais ici on est des gros cons alors qu’on endure toutes tes insultes ????
    Et si on répond, on est un goon …
    Merci d’être passé par ici démontrer ta haute opinion si clairement démontrée par tes actes et tes écrits …

    Répondre
  • avatar
    27 juin 2010 à 17 05 08 06086
    Permalink

    Éric a dit :

    « Et je suis convaincu que la liste pourrait être longue, très, très longue… »

    En effet Éric… Je suis entièrement d’accord avec ton avis…

    Merci pour les liens… 😉

    Louise

    Répondre
  • avatar
    27 juin 2010 à 17 05 45 06456
    Permalink

    @Eric : la Eye Camera de Kodak est visiblement une joke du 1er avril ainsi que votre machine à améliorer les récoltes … est ce un de vos traits d’humour au second degré ou est ce votre plaisir de prendre les gens pour des cons sous vos allures de rigueur scientifique sur un blog qui visiblement alarme vos sens rationnels ?

    Répondre
  • avatar
    27 juin 2010 à 18 06 44 06446
    Permalink

    @ Marc

    En effet, la Kaverne n’est pas un espace public. C’est un club assez fermé. N’entre pas qui veut et je suis le seul qui décide qui peut y émettre des commentaires.

    Si les 7 laissent passer n’importe qui – y compris moi – ça les regarde. Rien ne les empêche de me placer sur la liste noire. Ça ne m’offusquerait même pas.

    Allez, suffit. Il y a en sûrement qui veulent écrire sur John Law.

    Répondre
  • avatar
    27 juin 2010 à 18 06 53 06536
    Permalink

    Ça doit être drôlement valorisant de se savoir juste un troll…

    Répondre
    • avatar
      28 juin 2010 à 11 11 29 06296
      Permalink

      @ Louise: Merci pour le lien, je l’examinerai en profondeur aussitôt que j’aurai un peu de temps (il est long)

      @ Éric Coulombe : Merci à vous pour les précisions. Je les prendrai en considération dans mon analyse du document de Louise.

      @ Hérétik: Salut Nicolas, comment vas-tu? Ça fait un bail qu’on a pas discuté…. Libre à toi de ne pas aimer ce que nous écrivons ici. On ne peut pas plaire à tout le monde. Je ne vois pas ce que tu penses accomplir en antagonisant tout le monde ici par contre…

      Répondre
  • avatar
    28 juin 2010 à 7 07 31 06316
    Permalink

    @Marc

    Mon message à Louise avait surtout un objectif pédagogique: celui de lui démontrer son extrême naïveté, car les trois inventions étaient des canulars facilement identifiables.

    Dans le cas de l’Orbo, par exemple, quand on connait la loi fondamentale de conservation de l’énergie, il devient évident qu’aucune machine ne peut produire plus d’énergie qu’elle en consomme…

    J’espère que ce message démontrera à Louise (et à d’autres sur ce blog) la nécessité qu’elle développe son sens critique et qu’elle s’instruise.

    Sur ce, bonne semaine à tous.

    Répondre
  • avatar
    28 juin 2010 à 7 07 38 06386
    Permalink

    Éric Coulombe,

    Ne te masses pas trop l’égo. Tout ce que t’as réussi à démontrer, c’est que Louise n’est pas forte en physique ou science. Rien de plus.

    Répondre
  • avatar
    28 juin 2010 à 9 09 39 06396
    Permalink

    Éric a ouvert une porte intéressante sur l’énergie libre et les certitudes de la science. J’aimerais faire un petit tour dans l’histoire des certitudes:

    1-Il y a très très très longtemps, il était impossible à l’homme de créer du feu !
    2- Jusqu’à Christophe Colomb, la Terre était plate !
    3-Jusqu’à Galilée, le Soleil tournait autour de la Terre…
    4-Jusqu’à Graham Bell, physiquement impossible de parler à une personne à distance.
    5-Jusqu’aux frères Wright en 1906, il était impossible pour un homme de voler. Un objet plus lourd que l’air ne pouvait voler. C’était PHYSIQUEMENT impossible !!! Pourtant un oiseau, ça vole et c’est plus lourd que l’air.
    6-Jusqu’en 1947, impossible pour un homme d’aller plus vite que la vitesse du son.
    7- Encore plus impossible d’aller sur la Lune !!!
    etc… etc…

    Depuis des siècles, des dogmes de la science sont tombés en désuétude. Tous les pioniers de la science ont d’abord passé pour des fous avant d’être reconnus. Il reste certainement encore dans l’univers quelques secrets à découvrir qui mèneront ces découvreurs sur le bûcher… ou qui y perdront leur réputation. Ça l’a toujours été comme ça dans le monde de la science et des découvertes. Nikola Tesla est un bon exemple.

    On pourrait évoquer aussi la THÉORIE de l’évolution, qui n’est toujours qu’une théorie et que la science a érigé en dogme. Quel scientifique peut encore défendre l’appellation de ‘combustibles fossiles’ pour du pétrole extrait à 12 KILOMÈTRES sous terre… Pas beaucoup de fossiles à cette profondeur là… Le terme ‘fossiles’ est commode pour laisser croire que le dit pétrole n’est pas renouvelable et qu’il faut le vendre cher…
    C’est un concept scientifiquement frauduleux.
    Puis un moteur à aimants qui tourne tout seul comme le moteur Minato, c’est impossible ?

    http://www.youtube.com/watch?v=uxkMwNFEm9o

    Dans ce domaine, je trouve tellement que l’on se situe comme au temps ou l’homme a découvert la vapeur et qu’il s’est rendu compte qu’il pouvait faire marcher un moteur avec ça, et ça ne fait pas des milliers d’années de ça. La science regarde bien plus souvent par en arrière que par en avant.
    Même pour la vaccination A (H1N1). Il était scientifiquement recommandé de se faire vacciner avec ce jus de vaccin toxique que de s’y objecter. Au nom de la science et de la rigueur scientifique, des médecins se sont fait museler ! La science devait parler d’une seule voix sous peine de sanctions… Il y a quelque chose de totalitaire dans la science. Elle n’est pas libre du tout.

    Répondre
  • avatar
    28 juin 2010 à 18 06 05 06056
    Permalink

    Bonjour Éric,

    Je constate que tu t’acharnes sur moi… 🙁 J’imagine par ton message que tu fais allusion à tes liens que je n’ai pas lus puisque j’étais déjà convaincue de toutes les possibilités concernant l’énergie libre remontant à toutes les expériences réalisées par Tesla et toutes les autres inventions qui ont suivies par la suite et qui sont demeurées inconnues du public. Pour quelles raisons ? Tout simplement parce que l’oil-igarcie du « pétrole » a toujours contrôlé le monde des inventions. En premier lieu, ils offrent un montant très généreux à l’inventeur pour ne pas approuver le brevet. Si l’inventeur est un peu récalcitrant parce qu’il croit sincèrement apporter une découverte et qu’il insiste à refuser, alors l’oil-garcie se charge de lui remettre les pendules à l’heure : ils détruisent tous leurs laboratoires, leurs maisons, leurs documents, etc…

    Pour ton information, je te dirais que déjà, en Amérique du sud, ils se déplacent en voiture électrique depuis au moins 50 ans. D’autant plus qu’un ancien collègue de travail, un « génie » en électricité me disait qu’il demeurait sur une île sans électricité mais qu’il avait toutes les commodités et même l’internet. Je lui ai alors demandé son « truc » mais il n’a jamais voulu me répondre et ceci remonte avant la nouvelle invention des panneaux solaires… Alors, depuis ce temps, je fais des recherches sur internet…

    En conclusion, mon cher Éric, je te répondrais que je préfère être « naïve » comme tu dis plutôt qu’être ignorante des faits…

    Louise

    Répondre
  • avatar
    2 juillet 2010 à 19 07 36 07367
    Permalink

    Je voudrais simplement ajouter un petit complément pour le scientifique Éric qui n’est pas encore au courant de toutes les inventions :

    http://www.rexresearch.com/1index.htm

    Louise

    P.S. Je suis désolée Philippe pour déroger du sujet…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *