La nature n’a pas de droits et l’écologie «radicale» non plus

Par Luc Michel.

 

Titre original «Imposture verte : comment Greta Thunberg – manipulée par les Obama, Gates, Soros et cie. – trahit et récupère la colère de la jeunesse au service du «Green bashing»

 

« Vous m’avez dérobé les rêves de mon enfance avec vos paroles sans sens »- Greta Thunberg.

 

Une terreur médiatique veut empêcher toute critique de Greta Thunberg. Et elle été choisie pour se faire. Voir le lynchage médiatique de Michel Onfray qui sonnait pourtant simplement le rappel du bon sens. Après la récupération des Grünen et des Verts, pacifistes, anti-OTAN et anti-système dans les Années ‘80, devenus les «verts-Kaki » !

Pourtant des voix commencent à s’élever. Ici un médecin belge dans Le Vif-L’Express …


# REVUE DE PRESSE :

«GRETA THUNBERG AFFAIBLIT LA CAUSE CLIMATIQUE» (NICOLAS DE PAPE, SENIOR WRITER AU JOURNAL DU MÉDECIN)

 

Extrait: « L’attitude pour le moins lunatique et les propos incendiaires de l’égérie climatique Greta Thunberg à l’ONU risquent de décrédibiliser la cause du réchauffement climatique. Voir un aréopage d’officiels et de dirigeants planétaires applaudir une jeune femme de 16 ans sans aucune compétence instille le doute sur une cause qui mérite certainement mieux (…)

Les pontes de l’ONU sont-ils atteints de jeunisme ? Le « Machin« , comme l’appelait Charles de Gaulle, a fait fort lundi en invitant la nouvelle Jeanne d’Arc du climat, l’adolescente suédoise Greta Thunberg au rang de chef d’État ou de chef religieux. De tout autre invité, ses propos menaçants à l’encontre des dirigeants de la planète auraient fait scandale. Pas venant de cette figure désormais mystique du Climat. Alors que l’instrumentalisation de cette post-adolescente par son entourage ne semble plus faire de doute, il est spécieux que l’Assemblée générale de l’ONU se voue à une jeune personne sans aucune compétence pour le sujet qui l’occupe, ni en sciences, ni en climatologie, ni en géopolitique. Arrivée en bateau à voile à New York par souci d’éviter la moindre molécule de gaz à effet de serre (Ndla : mais l’équipage de retour est lui arrivé en avion !), elle fait penser à ces jeunes vierges brandies par les sociétés tribales pour apaiser le courroux du Dieu de la pluie.»

 

TOUT CELA DÉCRÉDIBILISE PLUS QU’AUTRE CHOSE LE COMBAT SANS DOUTE SINCÈRE CONTRE LE RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE ANTHROPIQUE.

Extrait : «Pour les tenants de cette thèse, il conviendrait d’ailleurs d’éviter certains écueils comme : Utiliser des concepts peu crédibles tel le « jour du dépassement » au-delà duquel, soi-disant, les ressources de la planète seraient épuisées. Tout le monde constatera qu’après cette date fatidique, la vie continue. Adhérer à des théories fumeuses sans aucune contradiction, par exemple l’idée que notre cerveau ne serait pas par essence « écologiste ». Une thèse développée notamment par le neuroscientifique Sébastien Bohler et encensée par Nicolas Hulot (« Pourquoi notre cerveau nous pousse à détruire la planète et comment l’en empêcher », Robert Laffont, 2019). Car le cerveau humain est surtout le seul dans le règne animal à pouvoir se poser des questions existentielles.

 

Jouer sur les peurs. Le collapsisme fait vendre. En quelques années, la montée des océans est ainsi passée de 50 cm à 7 m à des horizons flexibles qui varient de 2050 à 2100. (alors que des recherches récentes démontreraient plutôt que le niveau des océans risque plutôt de descendre : https://www.msn.com/fr-ca/actualites/sciences/la-terre-serait-progressivement-en-train-davaler-ses-propres-océans/ar-AAIisB6?ocid=spartanntp ) La terreur est mauvaise conseillère.

 

Ce sentiment rend le public inerte et résigné. Que faire face à la fin du monde proche? Profiter pleinement des dernières années, vivre sans limite, voyager sans contrainte… Après nous les mouches… Censurer les climato-sceptiques. Traités un temps de criminels climatiques ou de négationnistes, les scientifiques qui n’adhèrent pas aux thèses du GIEC sont des milliers dans le monde à échanger des modèles mathématiques différents. Au nom de la liberté d’expression et parce que le débat est le fondement de la démocratie, ils ont le droit de se faire entendre. Les inviter sur les plateaux de télévision a une autre vertu : ne pas faire du réchauffement d’origine humaine un dogme voire une religion. Paradoxalement, la thèse peut s’en trouver même renforcée. Car les Immaculées Conceptions sont fragiles.

 

Dissocier le débat climatique du débat énergétique. L’énergie, c’est le pouvoir. A l’heure où l’Asie fait montre des besoins en énergie colossaux pour alimenter sa révolution industrielle et digitale, l’Europe ne peut montrer, seule, l’exemple de la frugalité. Elle accélérerait son déclassement économique. Pendant que la Chine planifie la construction de nouvelles centrales nucléaires, la France et la Belgique semblent abandonner une filière qui promettait notamment d’assurer une transition énergétique intelligente en attendant mieux.

 

Laisser entendre à la population, comme on a pu le lire récemment (Vincent De Coorebyter dans Le Soir, ou Cédric Chevalier dans La Libre), que la démocratie est incapable de gérer le réchauffement en faisant mine d’espérer une insurrection écologiste violente. Cela revient à embrasser une forme d’écologisme totalitaire dénoncé à juste titre par certains. Le réchauffement climatique est un sujet sérieux qui mérite une approche sereine et non-fataliste. C’est le devoir des médias et des intellectuels.

 

* Lire sur Le Vif : Attention Média de l’OTAN ! Lire avec esprit critique.

https://www.levif.be/actualite/environnement/greta-thunberg-affaiblit-la-cause-climatique/article-opinion-1194889.html

 

Par Luc MICHEL / Люк МИШЕЛЬ /

* Ma position pour l’Ecologie radicale (Deep Ecology) :LA NATURE A DES DROITS … L’ÉCOLOGIE RADICALE ET MOI !  http://www.lucmichel.net/2017/03/31/luc-michel-la-nature-a-des-droits-lecologie-radicale-et-moi/

avatar

Robert Bibeau

Robert Bibeau est journaliste, spécialiste en économie politique marxiste et militant prolétarien depuis 40 ans. http://www.les7duquebec.com

6 pensées sur “La nature n’a pas de droits et l’écologie «radicale» non plus

  • avatar
    5 octobre 2019 à 19 07 47 104710
    Permalink

    Ça sent le manipulé dès le départ. On utilise une jeune fille, certes capable, mais qui devrait être à l’école. C’est dommage pour l’écologie.

    Répondre
  • avatar
    6 octobre 2019 à 8 08 04 100410
    Permalink

    Salut,

    Tu dis : «En quelques années, la montée des océans est ainsi passée de 50cm à 7m à des horizons flexibles qui varient de 2050 à 2100. »

    Aujourd’hui, Wikipédia dit :

    https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89l%C3%A9vation_du_niveau_de_la_mer

    « Depuis 1992, l’altimétrie satellite à partir de TOPEX/Poseidon indique un taux d’élévation d’environ 3 mm par an. » soit 300 mm en cent ans, soit 30 cm en cent ans ! très loin de tes 7 mètres…

    Par ailleurs, il est bien dit dans l’article de Maxisciences que si les océans sont engloutis par la tectonique des plaques, elle est recrachée ensuite par les volcans. Autant d’eau engloutie, autant d’eau recrachée. La seule chose que dit leur article c’est que l’eau engloutie (et donc recrachée) est trois fois plus importante que ce qu’on pensait.

    A+
    do
    http://mai68.org/spip2

    Répondre
  • avatar
    6 octobre 2019 à 14 02 00 100010
    Permalink

    Ces cons ont fait vieillir la jeune Greta depuis le début de cette aventure au point qu’ils vont vouloir la marier à Macron bientôt :)))

    @ DO

    S’il te plaît, touche pas à certains de mes spots de pêche sur rochers qui ont disparu sous les flots, et enlevé tout espoir de revisiter tous ces petits trous miraculeux dont il me suffisait de pencher ma canne juste un peu pour en retirer de beaux poissons ! et ce, sans plombs, ni montages et autres technicités ridicules et inutiles ! :)))

    et je m’en tape que ça soit du ou pas à la fonte des glaces, au débit des rivières qui se jettent en mer, ou aux infrastructures qu,on construit sur le littoral, je veux retrouver mes spots de pêche point barre !:))

    et si vous saviez quelle différence ça fait de griller ce poisson tout frais, le faire au gros sel au four, et même à la friture, l’arroser de citron et d’un bon vin blanc, et le goût que tout cela vous laisse en bouche, vous auriez pas consulté wikipédia pour mettre en échec l’augmentation du niveau des océans !:)))

    Et puis tiens, depuis quand est ce que les volcans crachent les eaux de mer :))) ils sont quand même gonflé sur wikipédia pour nous raconter des conneries pareilles :))) !!!!

    Répondre
  • avatar
    11 octobre 2019 à 9 09 32 103210
    Permalink

    Comment L’ONU a-t-elle pu laisser sa tribune à une enfant spécialiste en rien ?
    Ceux qui veulent diminuer leur consommation pour moins polluer seront laissé sur le bord de la route, il faut bien comprendre que nous sommes engagé à l’échelle mondiale dans une course qui ne s’arrêtera pas, un tas de pays attendent de vos erreurs pour prendre votre place, votre confortable style de vie est en suspend dans cette course, consommer moins et le capital ira de toute manière vendre ses services ailleurs, vous avez le choix, des gestes écologiques qui fragilise l’économie et vous irez à terme rejoindre le tiers monde et sa souffrance ou bien rester dans le peloton de tête et ses avantages.

    Répondre
    • avatar
      11 octobre 2019 à 10 10 48 104810
      Permalink

      @ GUS
      Ta question parfaitement pertinente nous amène à la réponse que l’affaire GRETTA est bien une mascarade publicitaire afin de mousser la propagande de l’hystérie climatique… que l’on tente de nous faire avaler afin que nous acceptions de payer – de nous serrer la ceinture – d’accepter les politiques d’austérité (réservées aux prolétariat) afin de soi-disant sauver la planète.

      NON tu te fourvoies quand tu propose qu’un tas de pays attendent de prendre NOTRE PLACE… quelle place est la notre – prolétaires occidentaux – sans pouvoir et sans droit ???

      L’hystérie climatique est la dernière trouvaille que le grand capital européen a trouver – manigancer – pour imposer des contraintes (écologiques, vertes, environnementales) à ses concurrents américains et chinois dans la guerre commerciale que ces super-puissances se livrent mondialement.

      Les écologistes et les Gretta de ce monde sont les imbéciles utiles conscrits au service du camp européen de la guerre commerciale – contre les camps américains et chinois

      Merci pour ton post
      Robert Bibeau http://www.les7duquebec.com

      Répondre
      • avatar
        11 octobre 2019 à 16 04 04 100410
        Permalink

        Je parlais de notre place en tant que société riche (ce sont les statistiques qui le disent), individuellement cela se discute mais en gros les citoyens des pays en développement croient au rêve américain et de ce fait il n’hésiterons pas a nous damer le pion.
        Je persiste donc, un bon nombre de pays veulent atteindre notre niveau de vie et prendrons notre place si nous ralentissons.
        Merci pour ton post

        Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *