Là où est ton… *, là aussi est ta maison!

Unknown

 

DOMINIQUE BOISVERT :

(pour l’* dans le titre, voir la note en bas de page)

Nous sommes en fin de déménagement (plus mouvementé que prévu: voir plus bas).

Et pendant plusieurs jours, nous étions à cheval entre deux maisons: avec une partie de nos choses (lit, bouffe, vêtements, possibilité de nous laver, etc.) dans l’ancienne maison, et l’autre partie dans la nouvelle. Si bien que l’on se demandait parfois où était vraiment notre maison…

Eh bien, j’ai trouvé la réponse (même si elle est un peu déprimante): pour moi en tous cas, c’est là où est le téléphone, l’internet et la télévision (t-i-t)!!! Peu importe où en était le reste du déménagement, où on mangeait et où on dormait, le vrai centre de gravité, le cœur de la maison se déplaçait avec le « t-i-t ».

Je ne suis pas fier de cela. Je ne suis pas sûr que ça témoigne bien de la vie de village que nous avons la chance de vivre ici, ni de la « gratuité » qui est censée être devenue la priorité de ma vie. Mais bon, c’est ainsi, du moins pour le moment. Et ça parle certainement autant de notre monde actuel que de mes propres limites ou dépendances…

***

Je profite de ce billet (le dernier pour un certain temps pour une raison que vous découvrirez ci-dessous) pour partager avec vous le courriel que j’adressais aujourd’hui à de nombreux correspondants.

Et je vous réitère l’invitation chaleureuse que je leur faisais: soyez les bienvenus à notre tout nouveau café communautaire. Venez nous voir au Sain café!

***

bonjour,

beaucoup de courriels attendent des réponses. et j’avais annoncé à plusieurs un « silence radio pour quelques jours » (pour cause de déménagement des services de téléphone, d’internet et de télévision), journées qui se sont prolongées quelque peu. en deux mots, voici pourquoi:

j’ai été très pris ce printemps (même dans un village de 500 personnes!)
j’ai terminé et corrigé le manuscrit d’un livre qui paraîtra début septembre chez Novalis sous le titre « Québec, tu négliges un trésor »
nous avons décidé de nous installer à Scotstown, y avons acheté une maison et achevons de la nettoyer, rénover et d’y déménager
nous avons ouvert un magnifique café communautaire (« Le sain café ») dans une superbe petite église patrimoniale rénovée: depuis le 26 juin, tous les vendredis, samedis et dimanches de 11h00 à 19h00 (plus certains autres jours fériés et la 2e semaine des vacances de la construction). c’est un projet expérimental jusqu’à l’action de grâces, pour contribuer à la relance du village, et ENTIÈREMENT fait par des BÉNÉVOLES et des prêts sans intérêts. ON ESPÈRE BIEN VOUS Y ACCUEILLIR D’ICI LE 12 OCTOBRE! on y mange et boit très bien: petits repas simples, muffins et soupes maison, toutes sortes d’excellents cafés, bières artisanales, vins de la région, desserts écoeurants, glaces italiennes, sorbets et granités! pour vous mettre l’eau è la bouche, allez consulter le site internet et la page facebook. en plus, vous trouverez au Sain café des œuvres d’art, de l’artisanat local, des produits du terroir, des samedis soirs consacrés aux jeux de société, quelques spectacles, des renseignements touristiques, et toujours de l’excellente compagnie!
et pendant qu’on rénovait la nouvelle maison, le 25 juin (veille de l’ouverture du café, alors qu’il y avait tout un branle-bas de bénévoles mettant la dernièere main aux préparatifs), je me suis porté volontaire pour tester lrs mesures d’urgence du café en me coupant 3 doigts de la main gauche avec une scie mécanique (une « skill saw »: j’avais laq scie, mais pas les habiletés!!!); je vous passe les détails, mais j’ai été opéré dans la nuit du 25 au 26, j’ai la main gauche inutilisable pour au moins 5 semaines, et il semble bien qu’avec de la patience et beaucoup de physio, je devrais pouvoir retrouver tous mes doigts. en attendant, c’est è une seule main que je dois vous écrire: alors soyez indulgents! ah oui, à la blague je dis que le ministère de la santé a donné la cote A+ au Sain café pour sa réponse à une sitation d’urgence! 🙂
donc, ne vous affolez pas si vous recevez moins souvent de mes nouvelles ou de mes « longues tartines » de réflexions plus ou moins songées… je suis au repos (ou à la « gratuité ») forcés pour un petit moment! alors profitez bien des vacances… car vous ne perdez rien pour attendre: attendez que je retrouve mes dix doigts!!! 🙂

___________________

* ton téléphone, ordinateur et téléviseur!

avatar

Dominique Boisvert

Membre du Barreau pendant 20 ans, Dominique Boisvert a choisi de travailler essentiellement en milieux populaires dans les domaines de la solidarité internationale, des droits humains, des immigrants et des réfugiés, de l'analyse sociale, de la paix et de la nonviolence et des questions spirituelles. Co-fondateur du Réseau québécois pour la simplicité volontaire (RQSV) en 2000, il a publié aux éditions Écosociété L'ABC de la simplicité volontaire (2005) et ROMPRE! ou Le cri des « indignés » ( 2012). Il a également publié aux Éditions Novalis, Québec, « tu négliges un trésor ! Foi, religion et spiritualité dans le Québec d'aujourd'hui » (2015) et La « pauvreté » vous rendra libres !, Essai sur la vie simple et son urgente actualité (2015). Il anime, depuis 2010, le blogue du RQSV (www.carnet.simplicitevolontaire.org) et il a aussi son propre site (www.dominiqueboisvert.ca) depuis le printemps 2014.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *