La pestilence (Mais c’est gratissss!)

PHILIPPE DAVID :

Beaucoup s’indignent au sujet de la prime qu’Yves Bolduc a reçue grâce à une entente entre le MSSS et la FMOQ datant du temps où il en était le ministre. Ils ont raison, mais il est loin d’être le seul à avoir fait des lois à son avantage. La plupart des lois sont en fait dictées par les lobbyiste d’un groupe d’intérêt ou un autre, au grand bénéfice de ce groupe, bien entendu. Notre système démocratique n’a jamais été autre chose qu’une énorme machine à faveurs et tout le monde se bat pour piger dans le plat à bonbons. Pourquoi Yves Bolduc agirait-il différemment?

Pendant se temps, nous sommes taxés à l’os, et le gouvernement qui promet de redresser les finances publiques le fait en servant des repas infects à moins de $2 dans les CHSLD,  et ceux qui ont le malheur d’être infectés par la maladie de Lyme doivent se faire traiter à grand frais aux États-Unis parce que nos médecins sont trop bêtes pour tester pour cette maladie, et même si vous leur mettez les résultats de tests d’une clinique américaine sous le nez, refusent carrément de vous traiter pour cette maladie. Mais au moins, un jour, nous aurons tous droit de mourir dans la dignité (qu’on le veuille ou non).

On vous a déjà vendu la démocratie comme étant le moins pire des systèmes. Que cette forme de gouvernement représente le peuple, mais il n’en est rien. Ce système ne répond pas aux besoins et aux demandes d’individus. Il ne répond qu’à des groupes organisés comme les corporations, les syndicats et les ONG et les banques. Ces organismes retirent du système beaucoup plus que ce que vous y perdez, alors ils ont tout avantage à s’organiser pour extraire leur part. Le pauvre payeur de taxes, lui, est trop occupé à survivre pour pouvoir se réunir avec d’autres pour revendiquer ses droits.

Peu importe quel gouvernement sera au pouvoir dans l’avenir, vous pouvez être assurés que rien ne changera car, comme vous avez pu le constater avec Yves Bolduc, Jean Charest, Pauline Marois et son mari et  plusieurs autres; même ceux qui ont le pouvoir de réformer le système, n’ont aucun intérêt à le faire. Ils profitent également du système et s’en mettent plein les poches. Vous indigner ne servira à rien. Ils se foutent de vos gueules.

Une pensée sur “La pestilence (Mais c’est gratissss!)

  • avatar
    22 juillet 2014 à 0 12 24 07247
    Permalink

    Trop facile, un ministre des travaux publiques, fesant du PR sur un terrain de golf et se retrouvant en quatuor avec le chef de la mafia Italienne. Même a son insu…il est déja trop tard pour refuser une invitation a souper ou l’on pourra discuter  »business » .

    Jean Charest, devant la pression d’instituer une commission d’enquêtes, surveiller par les médias comme un poisson dans un bocal, qui va tenter de vendre le ‘plan nord’ a une chambre de commerce quelques part en Sicile, etc.,etc. .

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *