La Révolution Jaune #GiletsJaunes

 

Si vile, si incivile… la guerre dite civile provoquée par le péril noir des gilets jaunes, des gens indociles avec lesquels il n’y a point de deal possible.

Parce que leur mal est indélébile.

Les gilets jaunes ne sont visibles que pour rendre toute espèce de récupération risible et toute allégeance nuisible.

Ils ont plus de blâmes que de réclames.

Il ne leur reste plus en tout et pour tout qu’une lame à l’âme.

Point de Sésame.

Leur cible n’est pas si indicible : c’est en même temps le pouvoir d’achat que l’achat du pouvoir qui renvoie dos à dos aussi bien les corrupteurs que les corrompus.

Pour les uns comme pour les autres : il n’y a point de rachat !

Plus de purgatoire… Plus de sursis… l’État de droit doit se faire du souci parce qu’il n’a plus le droit d’être un État…

Il est à la merci du grand dépit d’une foule qui n’est plus du tout endormie !

Une foule qui se défoule et foule au pied et à pied tous les partis pris…

D’une foule qui a sans doute compris qu’il n’y a pas de résolution sans révolution… La mise à mort de toutes les concessions.

La rue ne cède plus, ne concède rien.

C’est à sa propre dignité qu’elle accède désormais.

 

Elle crie ! Vous ne l’entendez pas ?

Que dans ses rangs, il y a plus de cassés que de casseurs, d’épris de justice que de repris de justice, de victimes que d’adorateurs d’abîmes.

Elle est à deux doigts de décapiter de nouveau le Roi.

Vive la Révolution… Vive la France !

La Révolution c’est maintenant… ou jamais !

 
https://www.lejournaldepersonne.com/2018/12/la-revolution-jaune/

 

Pour soutenir l’Artiste du journal de Personne, ses créations, le journal, voir un de ses films, demander le film de votre vie, sur œuvre ou sujet : https://www.lejournaldepersonne.com/soutien-journal-de-personne/

 

avatar

Personne

Le Journal de Personne pratique la scénarisation à fond, pour illustrer une question d'actualité. Son info est une info scénario, son drame: une dramatisation et sa réalité: une réalisation.Vous auriez mauvaise grâce d'assimiler Personne à ses personnages, et ses histoires à des dérapages. L'humour et la dérision y ont toujours fait bon ménage. Le Journal n'est l'otage d'aucun parti, prisonnier d'aucune opinion, dupe d'aucun soupçon. Ni à gauche, ni à droite, mais au cœur de l'événement, il aborde tous les sujets, pose tous les problèmes et relance tous les débats : https://www.lejournaldepersonne.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *